- 98 – Jean-Louis MURAT … nous mène jusque St Babel … et ses alentours …

Difficile de deviner ce qui se passe dans la tête d’un artiste, qui plus est lorsqu’il s’appelle Jean-Louis MURAT. L’homme est féru d’histoire, la grande et la petite. Le choix du titre « Babel » en est le meilleur exemple. Impossible de ne pas faire le rapprochement avec « La Tour de Babel ». Selon la tradition judéo chrétienne, NEMROD, le « roi chasseur » régnant sur les descendants de NOE, eut l’idée de construire à BABEL (Babylone) une tour assez haute pour que son sommet atteigne le ciel (le trône de Dieu). Mais Dieu fit échec à cette entreprise en introduisant chez les constructeurs la « confusion » (la diversité) des langues.

Le mythe de « La Tour de Babel » met en scène des hommes qui tentent  d’assouvir leur désir de gloire et de puissance, mais qui, surtout, essayent de se transcender, alors même qu’il leur est impossible de se détacher de leur essence : ils ne sont que des hommes, pas des Dieux. Pour cette audace Dieu les punit en les « confondant » à travers leur mode d’expression : la langue. Ces hommes, qui ne parlent plus le même langage, vont se disputer et devoir se séparer pour prendre des directions diverses.

Sitôt la pochette du futur album déclinée, je lui ai trouvée une vraie ressemblance au moins géométrique avec la tableau de BRUEGEL

bab1 babelg

MURAT ne croit pas en Dieu, pour autant il aime le « sacré ». Au fond de lui, il doit bien se demander si le chemin de Babel est celui qui mène au ciel. voilà une question qui, la soixantaine passée, nous taraude tous !

Mais revenons sur terre. En forme de clin d’œil à ceux qui l’aiment Jean-Louis BERGHEAUD nous délivre crayon à la main une carte de « Babel » regroupant tout ou partie des lieux qui résument son enfance. Cette carte du tendre, entre ombre et lumière, présente les mêmes formes géométriques que le tableau de BRUEGEL. Nous allons du bas vers le haut. « BABEL »  ??? C’est la suite de « TOBOGGAN »  … cette lente et inexorable descente d’un monde qui se meurt … une France  exsangue, malade de son personnel politique, de ses « élites » égoïstes … « BABEL » c’est un nom qui symbolise l’universalité. C’est la discorde née de l’incompréhension. Ce sont des hommes et des femmes qui se font la guerre, ce sont des différences qui n’entraînent que la haine et le mépris.  « BABEL » ??? Ce sont des enfants de nos cités qui s’en vont en Irak et en Libye pour participer à une folie : le jihad ! « BABEL » ne serait donc que la suite logique de   »TOBOGGAN » ??? Je le pense vraiment. MURAT  a de la suite dans les idées. Armelle a évoqué : « son Babel à lui »…

 carte babel

Dans ce « BABEL bourboulien » les intérêts contradictoires se le disputent. Les vacanciers nombreux à la belle saison ne sont pas toujours respectueux de la quiétude des locaux. Ce sont des clôtures qu’ils arrachent. Ce sont des parcelles de cultures qu’ils traversent allègrement sans se soucier des dégâts causés. Pour un court temps de l’année, les gens de la ville s’installent à la campagne. Les uns et les autres ne parlent pas la même langue, ne se comprennent pas. Ils finissent par se détester. « BABEL » ???  Ce sont des maisons de campagne rachetées par des citadins, retapées, fermées la majeure partie de l’année. Ces maisons sans vie, belles à l’extérieur, n’ont pas d’âme. « BABEL » ??? C’est tout un symbole ! C’est l’intelligence de MURAT, sur de rien mais curieux de tout, qui pour écrire ses chansons se livre très certainement à des recherches tous azimuts. Je suis convaincu que le jeune homme, professeur d’histoire géo « avorté », s’est jeté dans les livres pour connaître les raisons du choix de ce nom : Saint BABEL ??? Il a cherché. Il a trouvé. Il en a fait un disque qu’il me tarde de découvrir ! En attendant, je vous invite à vous promener dans les rues de St BABEL  et à vous enquérir de l’histoire de ce petit village du Puy de Dôme …

St Babel : le bourg et la tour …

st babel le bourg et la tour

ST BABEL situé non loin d’ISSOIRE compte moins de 900 âmes. Une tour dite de l’horloge située à une altitude de 610 mètres surmonte le village. Elle est visible de tous les points de la commune. Elle en fait sa particularité.

st babel la butte et la tour d'horloge

Dans son livre : « Médecin d’hier » Anne Marie CAZOTTES écrit : « La cloche de l’horloge sonne les morts. Ce sont vingt coups pour les agonisants, avec un coup supplémentaire pour les hommes et à toute volée pour les enfants. C’est là le deuil dans toute sa résonnance ».

Saint-Babel_La-tour

L’horlogerie mécanique doit être remontée chaque semaine par un bénévole de la commune …

st babel la tour aujourd hui

Vue depuis la Tour …

 st babel vue de la tour

A cet emplacement, se trouvait au préalable le château de SAINT BABEL. Construit au XIIème siècle, il comprenait un donjon carré et crénelé, couvert d’un toit pyramidal, un vaste et long corps de bâtiment, le tout fermé derrière un haut mur d’enceinte également crénelé et défendu par une tour ronde. Ce château a été entièrement détruit. On ignore les circonstances et la date de cette destruction.  Route de guet au Moyen Âge, ce point haut était relié par un souterrain au château d’USSON, imposante forteresse qui sera détruite sous les ordres de RICHELIEU.

En voici un croquis daté de 1450

SaintBabel_01

C’est vraisemblablement par  la bonne grâce de Marie AUDIGIER que Jean-Louis MURAT a traîné ses guêtres dans cette partie d’Auvergne qui comprend les villages et villes  de : ST BABEL – USSON –  ISSOIRE – MANGLIEU - SUGERES. La grand-mère de MARIE (l’amie de JEAN-LOUIS) résidait à SUGERES. Le père de MARIE serait même l’ex curé de MANGLIEU. Je tiens cette information d’un article paru le 15 juillet 1993 dans le journal « L’Express » consacré à Marie AUDIGIER. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que Jean-Louis MURAT nous chante ST BABEL …

Ce souterrain reliant ST BABEL à la forteresse d’USSON m’intrigue. A  vol d’oiseau 8,2 kilomètres séparent les deux villes. Par la route cela nous fait une distance de 12,4 kilomètres. Cet ouvrage a donc nécessité des travaux faramineux et a du engloutir des moyens importants. Je n’ai pas pu aller plus loin dans mon travail de recherche. Mais revenons en arrière :

  • 1100 USSON est une forteresse importante.
  • 1371 USSON est repris aux Anglais par DU GUESCLIN.

MARGOT usson

  • 13 novembre 1586 la Reine MARGOT est incarcérée au château d’USSON. Elle y vivra 19 ans. Ce personnage historique n’est autre que Marguerite DE FRANCE ou DE VALOIS (mariée puis démariée d’Henri de NAVARRE futur Henri IV). Alexandre DUMAS la rendra célèbre  dans son roman en lui attribuant le surnom qui lui restera de Reine MARGOT.

Marguerite DE FRANCE (1553 – 1614) …

reine margot

  •  17 mai 1605, avant son retour sur Paris, la Reine MARGOT fait donation par acte officiel aux nécessiteux d’USSON, d’YBOIS et de ST BABEL, soit 111 familles, d’allocations et de subsistances alimentaires à vie.
  • 1634 par ordre de Louis XIII, à l’instigation de RICHELIEU (comme dit précédemment) le château d‘USSON est entièrement démoli. Le marché est passé avec une entreprise de RIOM (ANDRIEUX & Associés) avec ordre de niveler l’endroit et de combler les trous.

Joseph SCAGLIER, un proche de la Reine MARGOT nous parle de cette forteresse en ces termes : « Il y a en ce château cinq murailles. La première n’a aucune tour ». (…) « Ce château est imprenable. C’est pourquoi on lit un petit écrit sur une porte : Garde le traître et la dent ! Signifiant qu’il ne peut être pris que par traîtrise ou par famine« .

J’en aurais fini avec la Reine MARGOT lorsque je vous aurai conté les faits suivants (rapportés par Muse professeur passionnée et admiratrice de Jean-Louis) qui m’écrit : « la coquine,connue pour ses nombreux amants et sa vie assez tumultueuse, qui était censée faire pénitence là-bas, y recevait malgré tout et en grand secret ses amants, amants qui parait-il étaient très nombreux. Surveillée par des gardes armés jusqu’aux dents quotidiennement, ses amants devaient ruser pour la voir et passer la nuit ou plus vers elle.  Un matin, alors que ses geôliers veulent vérifier si elle se tient tranquille en ses appartements et seule, elle a tout juste le temps de faire sortir son amant mais pas le temps vraiment de s’habiller. Elle enfile un corselet, une jupe et pour cacher ses seins qui débordent, avise un bouquet de fleurs des champs dans un vase, le saisit et le glisse dans le creux de son corselet. Elle remonte ses cheveux, les fixe avec un peigne et hop, ses gardiens débarquent avec l’évêque du coin. Ils la trouvent habillée ou presque, en tout cas décente et s’amusent, se moquent de l’originalité de sa tenue…N’empêche que depuis cette trouvaille, les auvergnates du Puy de Dôme, à l’exemple de la Reine Margot, ont arboré le bouquet de fleurs au creux du corsage et du corselet. On retrouve ces fleurs brodées sur le haut du corselet des costumes féminins folkloriques auvergnats. Et cela vient de cette anecdote historique ».

Voilà pour l’histoire … revenons à nos moutons  …

La décision de construire la tour de l’horloge à l’emplacement du château remonte eu 28 Ventôse de l’An VI (mars 1798). Jean BOUGHEON adjoint municipal fait convoquer une assemblée générale de tous les citoyens. Tout cela se fait au son du tambour. Il faut décider de l’endroit où l’on placerait la cloche afin qu’elle puisse être entendue de tous. La butte du château fut choisie, choix évident puisqu’elle dominait le village. Il fut entendu que ce bâtiment serait placé entre  les deux rochers qui sont à la cime de la butte et s’élèverait  de six pieds au dessus du plus haut rocher. Il fut décidé  que chacun des habitants serait tenu de fournir par portions égales les frais. La construction de la tour ne commença qu’en 1800. Le sieur GAREL Gabriel, maçon à SAINT BABEL , en fut le maître d’œuvre. 

L’église Romane de ST BABEL conserve les reliques de BABYLUS ou BABYLAS évêque d’Antioche  qui évangélisa la région et mourut en martyre.

saint_babel___l_eglise_2

Le chœur de l’église …

saint-babel_choeur

Saint-Babel_eglise

La statue et les vitraux de St BABEL …

st babel vitraux

En vous promenant dans les rues de ST BABEL vous pourrez goûter à l’eau fraîche de la fontaine, qui descend de la montagne  …

st babel fontaine

st babel 2

Voilà une promenade qui se termine. Je retourne sur mes terres de Bretagne. J’ai la tête dans les nuages … Je me dis qu’à vouloir aller trop haut l’homme court à sa perte. Gardons les pieds sur terre ce ne sera que mieux …

Une dernière explication de texte m’est fournie par RHIANON qui gentiment me tend une carte de tarot. Je n’y connais rien. Je ne sais pas si Jean-Louis est un adepte des cartes. Toujours est-il que la carte 16, dénommée « Maison Dieu » représente une tour qui est la proie des flammes, pouvant être assimilée à la « Tour de Babel ». Deux hommes trop orgueilleux sont foudroyés et projetés au sol. Cette carte est utilisée comme symbole de l’incompréhension mutuelle ou de l’orgueil rabaissé.

16

Voilà c’est bien fini … Il ne nous reste plus qu’à attendre la sortie de l’album …

La tour de St Babel aujourd’hui …                                                                                            

st babel1

………… USSON en 2014

usson

Une question me trotte dans la tête : qu’est devenu le souterrain reliant ST BABEL à USSON ??? Il va falloir que je m’y colle …

***

Publié dans : ||le 20 septembre, 2014 |12 Commentaires »

12 Commentaires Commenter.

  1. le 20 septembre, 2014 à 20:07 Rhiannon écrit:

    Bonsoir Didier,
    Très intéressant en tous points de vue…ses recherches forcent l’admiration….Murat est un mystique et non un croyant ..et « La tour de Babel » représente également une carte de tarot « La maison Dieu » qui renferme les idées d’orgueil, de richesse, de capitalisme et de rébellion ainsi que de chute suite à une fautes commise…

    Répondre

  2. le 20 septembre, 2014 à 20:19 didierlebras écrit:

    Merci Rhia

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

  3. le 20 septembre, 2014 à 23:44 Muse écrit:

    Coucou Didier

    Pour enrichir cette page, je vais t’apprendre que St Babel se trouve presque en Livradois-Forez puisque situé près de Sauxillanges (à 9 kms). Je vois la pancarte St-Babel 9, quand je monte à Ambert par Sauxillanges. Si ça t’intéresse, la prochaine fois que je monte en Auvergne, je te prendrai quelques photos.

    St Babel est effectivement relié à l’évêque Babylas mort en 251 en martyr (pour avoir refusé de faire entrer un souverain romain à l’église après que celui-ci ait tué un enfant qui lui avait été confié) et dont les reliques ont été transférées dans l’église du village. Maintenant, l’église actuelle ne datant pas de l’époque de Babylas mais bien plus tardive, je ne sais pas si les reliques de Babylas sont encore conservées…faudrait téléphoner à la mairie pour le savoir.

    St-Babel fait partie de ce que l’on appelle les coteaux de l’Allier, puisque la rivière Allier coule pas très loin, à côté de Parentignat.

    Si tu regardes sur les photos de la tour de l’horloge, tu verras des orgues basaltiques, vestiges volcaniques que tu retrouves dans tout le Puy de Dôme. Tu en as tout autour d’Issoire (Chapelle de Brionnet, vers les maisons troglodytes de Perrier, vers Cotteuges avec en plus des cheminées de fées) mais aussi vers la Bourboule (pas loin de chez JLM). Bort les Orgues est certainement la commune la plus célèbre pour ses orgues basaltiques.

    Usson, j’y passe. Voici une photo que j’ai prise il y a quelques années.

    https://www.flickr.com/photos/66965260@N00/5025651533/in/set-72057594097119716

    Et figure-toi que la forteresse détruite par Richelieu fut une prison pour la Reine Margot à l’époque d’Henri IV. Pourquoi je te raconte cela? Parce que la coquine (connue pour ses nombreux amants et sa vie assez tumultueuse) qui était censée faire pénitence là-bas, y recevait malgré tout et en grand secret ses amants, amants qui parait-il étaient très nombreux. Surveillée par des gardes armés jusqu’aux dents quotidiennement, ses amants devaient ruser pour la voir et passer la nuit ou plus vers elle.
    Un matin, alors que ses geôliers veulent vérifier si elle se tient tranquille en ses appartements et seule, elle a tout juste le temps de faire sortir son amant mais pas le temps vraiment de s’habiller. Elle enfile un corselet, une jupe et pour cacher ses seins qui débordent, avise un bouquet de fleurs des champs dans un vase, le saisit et le glisse dans le creux de son corselet. Elle remonte ses cheveux, les fixe avec un peigne et hop, ses gardiens débarquent avec l’évêque du coin. Ils la trouvent habillée ou presque, en tout cas décente et s’amusent, se moquent de l’originalité de sa tenue…N’empêche que depuis cette trouvaille, les auvergnates du Puy de Dôme, à l’exemple de la Reine Margot, ont arboré le bouquet de fleurs au creux du corsage et du corselet. On retrouve ces fleurs brodées sur le haut du corselet des costumes féminins folkloriques auvergnats. Et cela vient de cette anecdote historique, parait-il.

    Répondre

  4. le 21 septembre, 2014 à 0:14 Muse écrit:

    Ah…autre précision, le village a un site web avec une thématique historique très intéressante et bien fournie:

    http://www.saint-babel.com/histoire_som.htm

    On y apprend entre autre que le Château du Buisson a été un moment la propriété de la famille de Giscard d’Estaing avant de devenir un centre aéré. Et que le dit château abritait des maquisards durant la seconde guerre mondiale qui ont failli être découverts par les allemands.

    A+ Didier!
    Bizzzzzzzzzz

    Répondre

  5. le 21 septembre, 2014 à 7:29 didierlebras écrit:

    Salut Muse,
    Il se trouve que lorsque j’ai vu Livradois j’ai pensé à toi.
    Je suis allé chercher sur tous les sites que tu as fréquentés. La famille Giscard, la Reine Margot … j’avais vu … J’essaye de ne pas trop charger la barque et de faire un résumé qui se rapproche le + possible de l’œuvre de JLM … Par contre je suis certain que JLM est allé chercher dans tous les documents que tu cites et que je suis allé fouiller.
    JLM fou d’histoire, curieux de tout, nous mène sur des chemins de traverse … Le citer, essayer de le suivre … voilà qui me passionne … Merci Muse pour ta remarquable contribution. Avec ton autorisation, je vais faire une page qui sera consacrée à ta contribution … Muse à dit ça … que je ne savais pas … Tout ce que tu as dit sur Margot par exemple m’intéresse … Cette prison avait un nom particulier que j’ai oublié … mais je me souviens que le mot « dent » y figurait … Il va falloir que je retrouve ça … Tu me trouves photos, tableaux de toi, et je recherche tout ce que tu m’as appris sur MURAT … Bisous …

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

  6. le 21 septembre, 2014 à 7:32 flo real écrit:

    Quel beau voyage dans le temps et dans l’espace nous propose Muse…détails historiques très croustillants.Bien vu Didier pour le lien entre Toboggan et Babel ( la décadence, la chute et la remontée ) et mention particulière à Rhiannon qui a souligné qu’il s’agissait aussi d’une carte de Tarot, peut être la plus cruelle du jeu. Les temps sont durs.

    Répondre

  7. le 21 septembre, 2014 à 7:37 didierlebras écrit:

    Salut Flo,
    je ne suis pas un spécialiste du tarot et des cartes mais il va falloir que je vois ça de plus près …
    Tout comme Muse, il va falloir que je fasse une page pour toi qui évoque ce que tu m’as appris sur Murat dans tes ajouts ou observations diverses … Pour Muse c’est un fleuve … d’enrichissements …
    Amitiés.
    D

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

  8. le 21 septembre, 2014 à 8:18 Muse écrit:

    Contente si mon récit t’a intéressé, Didier.
    Mais tu sais, pas besoin que tu me consacres une page. Je te mets des infos dans les commentaires pour le plaisir et pour la convivialité, l’amitié. Et tu connais mon goût pour l’anonymat, la discrétion…

    Je te rajoute le lien sur le document géologique qui concerne la région de St-Babel et qui parle de la Beauté, qui est en fait un point tectonique important à l’origine de cassures diverses du territoire géographique et géologique appelé la Comté d’Auvergne:

    http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/rga_0035-1121_1942_num_30_3_4355

    Comme je te le disais sur le forum, je ne sais pas si JLM pour son titre « j’ai fréquenté la beauté » a voulu lier le site géologique au titre de cette chanson, mais que ça soit un rébus, seul perceptible aux curieux comme nous, ou alors si c’est une coïncidence heureuse…mais c’est amusant à noter.

    Si mon petit récit t’a amusée, Flo, tant mieux…
    Etant d’origine auvergnate des deux côtés de ma famille et y allant régulièrement,et séjournant pas très loin de Saint-Babel, je connais certaines anecdotes locales. Même si le secteur est moins touristique que le versant chaîne des Puys près de chez JLM, il fourmille d’histoires, de légendes, d’infos intéressantes.

    La fameuse prison forteresse d’Usson était reliée à la tour de l’Horloge de Saint-Babel par des souterrains. Donc les geôliers de la Reine Margot faisaient la navette entre Saint-Babel et la forteresse d’Usson tous les jours (ravitaillement, sorties). Est-ce que les souterrains seraient retrouvables même si la forteresse a été détruite à Usson? Ca c’est une autre histoire, peut-être un secret de village. Mais ça pourrait aussi expliquer pourquoi il y avait des maquisards dans le secteur de St Babel durant la seconde guerre mondiale, qui se cachaient et qui sait, faisaient passer des armes par les souterrains? Faudrait interroger la mairie, le maire et les habitants de St Babel.

    JLM connaît le site je pense principalement via Marie Audigier dont les parents habitent (ou habitaient) Sugères (qui n’est pas loin de St Babel). C’est le même secteur géographique et elle devait l’emmener sur ce versant du département de temps en temps lorsqu’ils étaient ensemble.
    Et il doit y retourner s’il y est invité, à l’occasion.
    C’est quand même loin de chez lui, à peu près 80 kms. Donc il ne doit pas y aller tous les jours.

    C’est aussi pas loin du lieu de tournage du documentaire « être et avoir ». A quelques kilomètres puisque le tournage du doc a eu lieu à St Etienne sur Usson.

    Bizzz et bon dimanche.

    Répondre

  9. le 21 septembre, 2014 à 8:51 didierlebras écrit:

    Dernière découverte que j’ai pu faire, le père de Marie AUDIGIER serait l’ex curé de MANGLIEU situé non loin ??? infos trouvées dans un article de l »Express datant de 1993 …
    D

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

  10. le 21 septembre, 2014 à 10:26 Muse écrit:

    Donc peut-être curé défroqué? On comprend en partie pourquoi JLM emploie si souvent l’expression « curé au bordel » alors ;-)
    Manglieu est un très joli village, avec nombre de bâtis anciens plein de charme. Il y a quelques années, j’avais vu de jolies petites maisons à vendre sur la commune, des maisons avec jardinet assez anciennes du 17ème siècle. Le patrimoine est riche autour d’Issoire. Pas mal de villages vignerons avec des maisons anciennes dont la grande salle principale est généralement voûtée et blanchie à la chaux, des pigeonniers assez caractéristiques aussi. J’aime beaucoup l’église très majestueuse. Et je ne sais pas si tu connais l’histoire du village qui au départ ne s’appelait pas Manglieu mais Tudurnense et qui tient son nom de Manglieu d’un moine appelé Magnus, qui revenant avec quelques reliques de St Sébastien après un voyage à Rome, fut le témoin d’un miracle (le sac contenant les reliques qu’il avait accroché à la branche d’un pommier le temps d’une pause nocturne, refusa de partir avec lui le lendemain matin, restant fixé à l’arbre). Du coup, miracles de guérisons pour les pèlerins venant se recueillir près des reliques et le village de Tudurnense fut renommé et devint Manglieu (là où Magnus était). L’église est d’ailleurs consacrée à St Sébastien en mémoire de cette anecdote.

    Sinon, info supplémentaire que je ne sais plus si je te l’ai passée concernant l’album Tristan de JLM; il fait référence au village puydômois de St Floret (situé dans la partie appelée dauphiné auvergnat) qui garde en son château des fresques représentant les illustrations du roman féodal de Tristan et Iseult.
    Si tu as un peu l’envie et le temps, tu verras que là aussi, ce village est formidable côté patrimoine et architecture. Je connais bien et suis allée plusieurs fois visiter le coin. Ce qui est amusant est qu’il est à peu près situé sur le même axe que St Babel mais du côté ouest d’Issoire (plus près donc de chez JLM) alors que St Babel est situé à l’est d’Issoire (la ville d’Issoire étant un peu le centre du Puy de Dôme). Le coin est magnifique quand tu montes au-dessus du village sur la colline du Chastel et il y a plein de choses à voir. Le pont vieux avec sa chapelle située en plein centre(caractéristique des villages du secteur, tu as la même chose à quelques kilomètres de là, dans le village de Saurier avec la chapelle du pont vieux dédié à Notre-Dame de Pitié), les tombes reprenant la forme des corps dans la pierre, l’église du Chastel dont on prétend qu’elle était avant d’être une église, un centre d’énergie ésotérique…les vestiges du château, les rues en pente, les vieilles maisons…Par contre, c’est assez enclavé dans la roche donc assez peu ensoleillé, surtout l’hiver. La neige reste bien une fois tombée. Autour tu as encore quelques vignes mais surtout pas mal de vergers avec des pommes locales bios de très bonne qualité, variétés anciennes réhabilitées. Et au printemps, les collines sont visitées par les abeilles et papillons tellement tu as de prunelliers en fleurs. Ca bourdonne de partout. Les papillons appelés flambés adorent les fleurs de prunelliers et y passent des heures. C’est très joli. Et la vue sur le Sancy est très belle aussi depuis la même colline.

    Je te mets quelques photos persos sur le lieu et les environs:

    https://www.flickr.com/photos/66965260@N00/2643617284/in/set-72157603990078750

    https://www.flickr.com/photos/66965260@N00/2642788537/in/set-72157603990078750/

    https://www.flickr.com/photos/66965260@N00/2642788345/in/set-72057594097119716

    https://www.flickr.com/photos/66965260@N00/2642788841/in/set-72057594097119716

    https://www.flickr.com/photos/66965260@N00/2643617664/in/set-72057594097119716/

    ainsi que le site du village. Un incontournable je pense en Puy de Dôme, à voir pour les curieux.

    http://www.saint-floret.fr/spip.php?article91

    Répondre

  11. le 22 septembre, 2014 à 20:05 flo real écrit:

    Bon ben Didier tu as matière à refaire une page entière là…bravo à Muse qui connaît décidément bien le sujet…

    Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1