- 96 – Jean-Louis MURAT … m’a conduit jusque dans son beau pays …

En février 2013, sur la DOLO ( à présent défunte) le modeste Blog que je voue à l’œuvre de MURAT était ainsi décrit et vilipendé :  je ne voudrai pas tomber dans l’argumentum ad hominem » (…) « Je trouve que tout ça n’est que billevesée et cocquecigrue. Surtout pour ce qui concerne les « interprétations » des paroles des chansons. Je ne vois que capilotractage et projection ». Comme cela est bien dit ! Ca le serait encore plus si ces mots ne véhiculaient une  telle aigreur : délétère et bien inutile. A l’époque je m’étais abstenu de répondre à ce « brûlot ». Les querelles sur le net sont toujours vaines, les vainqueurs « potentiels » ou « présumés » sont toujours ceux qui font preuve sans vergogne de « mauvaise foi » ou d’une méchanceté « acidulée » … J’ai repris ce message de la DOLO en copier/coller. J’y ai donc volontairement laissé la faute d’orthographe qu’il contient. C’est bien de connaître des grands mots, c’est encore mieux de les orthographier correctement … Vous ne croyez pas ??? Sachez messieurs les censeurs que je n’ai qu’un objectif : celui de faire aimer MURAT. Je n’ai qu’une arme : mon désintéressement. Ce n’est pas beaucoup mais : « Qui s’y frotte s’y pique » !

Depuis quelque temps, je reçois des messages d’anonymes, jeunes ou vieux, amoureux des mots de MURAT qui m’écrivent pour me remercier de ces moments de partage. C’est ainsi que ce matin sur ma boîte mail je découvre le récit d’une randonnée à Roche Charles faite il y a peu par « A. ». Ce récit laisse paraître tout l’amour du rédacteur pour l’œuvre du chantre Auvergnat. Sur cette page nouvelle, je me propose de retracer tous vos voyages en « Muratie » qu’ils soient réels (ce qui est le cas pour « A. »ou imagés, supposés, inventés, souhaités … Tout m’intéresse. Je me propose de le mettre en ligne. Cette page, c’est vous qui la ferez vivre. Merci de votre participation. Merci de faire aimer MURAT à ceux qui ne le connaissent pas encore.

« A » nous raconte, photos à l’appui sa randonnée en pays « Muratien » … Nous sommes le 4 septembre 2014

« En 1991, le journal Libération offre  à ses lecteurs un CD de Jean Louis Murat, « Murat en plein Air » composé de 4  titres. Ce collector a l’originalité d’avoir été enregistré dans une petite  chapelle du XII eme siècle dans le sud du Puy-de-Dôme. Epopée mythique  puisqu’il est dit que le matériel d’enregistrement avait été porté par les  paysans du coin, le site étant difficile d’accès. Un mini-film d’une vingtaine de  minutes sortira en 1993 sur support VHS (à voir sur Youtube ou Dailymotion),  montrant Murat chanter dans la chapelle et des sites auvergnats ».
« J’avais prévu d’y aller depuis bien  longtemps, mais les années étudiantes et dix ans sur la région parisienne ont  retardé cette échéance. Je devais m’y rendre au mois de mai, le mauvais temps  m’en a empêché ».
« La première de septembre est  annoncée estivale, je n’hésite pas, je pose le jeudi 4 pour faire ma petite  virée dans le Puy-de-Dôme. Je pars de bon matin, il me faudra  environ 3 h 30 minutes pour faire 200 kms. Le chemin après Bort-les-Orgues est  une succession de petites routes qui tournent, virent, montent, descendent. Je  suis attentif à ne pas me perdre car point de GPS, j’ai la carte sur les genoux.  Je remarque que je suis dans le Cantal, les Salers et leurs cloches me le  prouvent. J’arrive dans le Puy-de-Dôme et passé la Godivelle, je vais faire 25  kms sur un haut plateau désertique ; à ma gauche les monts du Sancy, à ma  droite, les monts du Cantal. Premier arrêt obligé : les vaches sont sur la route  départementale, impossible de passer. Au bout de quelques minutes, ces  demoiselles daignent se pousser. J’aurais bien signalé cela à quelqu’un, mais je  ne croise personne par la suite et aucune habitation en vue. La vue sur ce  plateau est magnifique, je suis loin de tout « …
.
avant bos 1
.
avant bos 2
.
avantbos3
.
avantbos4
.
« J’arrive enfin à Boslabert, le petit  hameau (cinq maisons maximum, avec une église !) qui sert de point de départ  pour se rendre à la chapelle. Je m’imagine la vie des gens d’ici en  hiver, il faut vraiment être né dans le coin. Le jour ou le monde paysan  disparaîtra totalement, ces petits patelins ne seront plus. Je descends la petite route et sur la  gauche, un panneau indique la chapelle à 1.7 kms. 1.7 kms de pur bonheur pour un  randonneur : j’arpente le petit chemin, qui se transforme en ruisseau quelques  centaines de metres plus loin. J’arrive à une première cloture marqué d’un trait  bleu, j’en déduis que je suis sur la bonne  « route » …
.
a5
.
a6
.
a7
.
a8
.
a9
.
A10
A10a10.jpg
a11
.
a12
.
« Je sors du chemin et  monte sur le plateau en face de Boslabert. Et là, plus de traces, me voilà face  à une immense prairie ou m’attendent … les vaches. Ne sachant plus de toute  façon ou aller, je traverse à l’opposé des bovidées qui, bien sûr, arrivent vers  moi. J’active le pas et passe par bonheur sous le fil électrique. Plus de tracé  bleu, plus de chemins, je suis sur le plateau balayé par un vent frais, au  soleil, entouré de fleurs. Je me doute que la chapelle doit être droit devant,  j’avance et là, première rencontre … magique. Je stoppe net, à cinq mètres se trouve  un renard, de profil. Le vent est contraire, il ne m’a donc pas entendu. Je  reste quinze secondes à le regarder, il est magnifique, moment privilégié ici loin  de tout. J’avance, il me voit et part sur la droite. Je le reverrais passer  quelques secondes plus tard dans les herbes. Ici, l’animal est roi ».
.
a13
.
a14
.
a16
.
A10« J’arrive à un nouveau franchissement  de cloture avec la trace bleue, et s’ouvre devant moi une vue splendide : une  vallée encaissée, toute boisée. Je commence à descendre et vois le toit de la  chapelle. Elle est vraiment cachée par la végétation, et je ne la verrais  vraiment qu’une fois sur place ».
.
a17
.
a18
.
a19
.
a20
.
« J’arrive dans une forêt de pins et découvre un  autel en plein air. La messe devait sûrement se dire là, en été. Des croix se  dressent le long du chemin et je vois enfin la porte du cimetiere. Le chemin de  croix continue sur la droite, faisant le tour de l’éperon rocheux, je le suis,  en ne voyant à aucun moment l’édifice ».
.
a21
.
a22
.
a23
.
a24
.
a25
.
a26
.
a27
.
a28
.
a29
.
a30
.
a31
.
a32
.
a33
.
a34
.
a35
.
a36
.
« Me voilà dans le cimetière, une quinzaine  de pierres tombales sont là, devant la chapelle. J’imagine les efforts qu’il a  fallu faire pour transporter les cercueils jusque là … ».
.
a37
.
a38
.
a39
.
a40
.
a41
.
« J’ouvre la porte,  l’intérieur est sombre. L’endroit est le même que dans le mini-film de Murat,  rien n’a changé. Les chasubles de prêtres sont dans une armoire ouverte, au fond  de la salle. Le 15 août, un pèlerinage est encore organisé dans ce lieu de  culte. Un texte de Murat est posé sur la table, ainsi qu’un poeme d’un anonyme.  Le lieu est magique, quasi-mystique. J’en profite pour faire quelques  photos ».
.
a42
.
a43
.
a48
.
a49
.
a44
.
a45
.
« Je repars et prends le chemin, plutôt  la monotrace, qui remonte en face de l’éperon ».
.
a50
.
a52
.
a53
.
a54
.
a55
.
a56
.
a60
.
a61
.
a62
.
a63
.
a64
.
« Me voilà sur le rebord du  plateau, je m’assois et contemple la vue, propice à la méditation : devant moi,  la chapelle; sur la gauche, le Sancy; sur la droite au loin, le Puy de Dôme;  au-dessus de moi, un ballet impressionnant de quatre – cinq rapaces à queue rouge  (j’apprendrais le soir que c’était des Milans Royaux), dont les cris résonnent  dans la vallée (des Poc Poc Poc, assez graves). Je reste une vingtaine de minutes à  contempler tout cela … en 100 ans, peu de choses ont dû changer ici (à  part le parc d’éoliennes au dessus de Boslabert !), la nature et les animaux  règnent en maitres ».
.
a65
.
a66
.
a67
.
a68
.
a69
.
a70
.
a72
.
a73
.
a74
.
a75
.
a76
.
a77
.
a78
.
a80
.
a83
.
a84
.
a85
.
a86
.
a87
.
a88
.
a89
.
« Je repars à travers les plaines et  retombe sur le chemin menant à Boslabert, l’esprit apaisé par ces paysages  magnifiques ».
.
a91
.
a92
.
« Je quitte l’Auvergne profonde, rurale  pour retrouver celle plus touristique. Direction le lac de Servieres, via le col  de la Croix-Morand que je connaissais déjà.
Le lac de Servieres se situe dans le  cratère d’un ancien volcan. J’en fais le tour, c’est paisible; je quitte le  sentier pour monter au-dessus du lac. Pas mal de personnes sont là, à se bronzer  au bord du lac, j’en profite pour me mettre à l’écart ».
.
a93
.
a94
.
a95
.
a96
.
a99
.
a104
.
a105
.
a106
  a107
a108
.
a109
.
« Je mange un morceau avec  le Puy-de-Dôme sur ma droite, le lac devant moi. Moment paisible ».
.
a110
.
a111
.
a112
.
a113
.
a114
.
« Je repars en direction du lac de  Guéry, m’arrête pour faire une photo des roches Tuillière et Sanadoire ».
.
a115
.
a116
.
a117
.
a118
.
« Plutôt  que de refaire un tour de lac … »
.
a119
.
a120
.
a121
.
a122
.
« Je pars me promener, hors sentier, au-dessus de  Guéry. Je monte tout le temps, vu sur le Sancy à droite, Puy de Dôme derriere  moi, prairies d’herbes jaunâtres à perte de vue. Paysages  superbes …
.
a123
.
a124
.
a125
.
a126
.
a127
.
a128
.
a129
.
a130
.
a131
.
a132
.
« Il est temps de repartir, j’ai encore  3 heures de routes devant moi. Avec le recul, je crois que « j’ai fréquenté la  beauté » (sic), sur des terres rudes mais magnifiques.
***
Voilà c’est fini pour ce premier voyage … Il y en aura d’autres ? Cela ne dépend que de vous … Ces « voyages » peuvent être « intérieurs ». Vous aimez MURAT ??? Dite moi pourquoi ? Comment ??? Je me ferai un plaisir de raconter cette relation. Merci à Monsieur « A » dont je ne connais que le prénom … Tout comme moi, il est DESINTERESSE
***
Publié dans : ||le 8 septembre, 2014 |16 Commentaires »

16 Commentaires Commenter.

  1. le 8 septembre, 2014 à 17:07 Gilbert écrit:

    Encore une super idée sur ton blog pour tous les amoureux de Jean Louis.
    Bravo Didier, heureusement que tu es là.

    Répondre

  2. le 8 septembre, 2014 à 18:05 Armelle R.G. écrit:

    Je te réserve mes récits de voyages en muratie pour cet hiver… s’il neige! Il y a tant à raconter et de tri de photos à faire…
    Merci pour celui-ci Didier et un grand merci à « A »!

    Répondre

  3. le 8 septembre, 2014 à 19:47 didierlebras écrit:

    Chiche Armelle …

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

  4. le 8 septembre, 2014 à 22:23 Muse écrit:

    Jolie balade, merci à A. et comme Armelle et Gilbert, je salue cette idée de page, Didier. Une fort belle initiative qui te va très bien. Et, bien que je n’aime guère hanter les lieux spécifiques dont parle JLM dans ses chansons, je te mettrai quelques balades qui peuvent croiser et évoquer les mots de Murat…Si tu creuses un peu, en réalité, tout paysage peut convenir du moment qu’il résonne en nous, nous émerveille.

    Répondre

  5. le 9 septembre, 2014 à 13:17 C. écrit:

    Amusant de voir que nous nous sommes suivi … à 15 jours près.
    J’ai eu la chance d’avoir moi aussi une météo clémente et d’échelonner sur plusieurs jours …

    Répondre

    • le 9 septembre, 2014 à 13:29 didierlebras écrit:

      Salut « C » …
      j’ai tout de suite pensé à vous et votre famille lorsque ce reportage m’est tombé entre les mains … Les poèmes sont toujours sur place …
      Amitiés « Muratiennes »
      D

      Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

      Répondre

      • le 10 septembre, 2014 à 0:07 C écrit:

        Oui bien contente de savoir que ça reste là bas … Comme A. nous avons perdu les traces la première fois dans le pré fleuri des vaches … Nous avons rebroussé chemin et la découverte 45 jours plus tard n’en fut que plus belle. Cela nous a même permis de faire « une boucle » et surtout de le faire en famille …
        Ma fille vient de m’avouer que sa 1ere rédaction de l’année portera sur une de nos randonnées auvergnates de l’été (celle ci ou une autre). Le sujet ? « Un beau souvenir de vacances ». Pourtant elle semblait subir sur le moment, comme quoi, le souvenir est bon malgré l’effort …
        Bercée à Murat elle ne peut devenir qu’ une belle personne n’est il pas ?

        Répondre

  6. le 18 novembre, 2015 à 18:15 Armelle R.G. écrit:

    il n’a pas neigé l’hiver dernier… et puis j’avais oublié ce joli voyage qu’ »A » vient de me rappeler…
    J’ai un boulot monstre pour arriver à partager ici mes balades au beau pays de Murat, elles sont si nombreuses!

    Répondre

  7. le 18 novembre, 2015 à 21:18 didierlebras écrit:

    Je suis prêt à recevoir les récits de tes voyage Armelle …
    D

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

  8. le 29 décembre, 2015 à 11:34 Patrice Manetti écrit:

    Salut et bonnes Fêtes,ma femme et moi avons découvert ce 22 décembre 2015,par beau temps,presque doux ce magnifique lieu de Roche Charles (un peu grâce à toi Didier et j’ai le cd 4 titres de 93 Murat en plein air…).La chapelle sur cet éperon rocheux des gorges de Sault,les souvenirs filmés de la cassette VHS (merci Youtube…!),quelques chansons de JLM écoutées ,en pique-niquant,face à Roche Charles…tout,dans cette journée apaisante et originale nous a ravis !
    Je me suis permis de laisser un petit « mot »avec quelques extraits de « L’éphémère » et du « Monde intérieur »,rappelant aussi le passage de JL Murat,ici ,en 1991.Vraiment un bel endroit à découvrir ,même si l’on n’est pas Muratien ni amateur de Roman .
    Amitiés ,Patrice.

    Répondre

  9. le 31 décembre, 2015 à 9:54 Patrice Manetti écrit:

    Salut Didier ,si ta question est qui a laissé le poème
    Roche Charles (photographié dans ta page 94 Au pays de … en 2014 ) ,je ne le sais pas.D’ailleurs ce poème n’y était plus lors de notre venue du 22/12/15 ! Il ne restait que le voyage intérieur de 2007 signé JLM.
    Bonne Année ! Patrice.

    Répondre

  10. le 31 décembre, 2015 à 10:11 didierlebras écrit:

    Bien reçu Patrice, donc dans la chapelle aujourd’hui il y a ‘Le voyage intérieur » (2007) signé JLM + le petit mot écrit par toi et ton épouse ???
    Tu n’aurais pas des photos ???
    Mon adresse mail à toutes fins : dlebras@sfr.fr
    Bonnes fêtes de fin d’année.
    D

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1