- 69 – Jean-Louis MURAT … un homme de son temps … souvent à contre-courant …

- 69 - Jean-Louis MURAT ... un homme de son temps ... souvent à contre-courant ... jean-louis-murat-rock-and-folk-1992-211x300

Jean-Louis BERGHEAUD le petit fils de paysan, tout comme Jean-Louis MURAT le chanteur n’ont que peu de considération pour les hommes politiques … Pour autant MURAT a un avis sur tout et n’hésite pas à le donner. Son franc-parler fait merveille et tranche avec la langue de bois de nos « politicards » mais également le discours le plus souvent mièvre de ses collègues artistes qui n’ont d’autre souci que d’aller dans le sens du vent …

2013 … dan l’Europe entière et plus encore dans celle du Sud …  c’est la crise qui touche tant et tant de ménages. La France n’est pas épargnée loin de là … Le 24 mai 2013 dans les colonnes du « Point » le chanteur Auvergnat déclare à Charlotte PONS : « On est dans un pays très fortement en crise où tout est vulgaire : la politique, la façon dont on en parle, dont on la commente. Et tout le monde fait son quotidien de cette nullité. Les hommes politiques n’ont plus de pouvoir, le Président de la République Française a moins de pouvoir que le Président de  Google. On est dans une société de l’impuissance, où les moins de 20 ans veulent quitter le pays : on a passé l’état d’alerte et personne ne s’affole ».

2013 … la France silencieuse est dans la rue pour dire non au mariage pour tous. En Avril 2013, dans les colonnes du magazine « Pulsomatic » MURAT est interpellé sur ce problème de société : « Que vous inspire tout le débat sur le mariage pour tous ? » . Il y répond ainsi qu’il suit : « Ca me fait beaucoup rigoler, franchement. C’est un amusement pour moi. Je ne prends pas ça très au sérieux. Je m’en fous complètement car la vie des gens ne m’intéresse pas. Je suis toujours très étonné que les gens se mettent à nu sur la place publique. Ca ne m’intéresse absolument pas de connaître la vie sexuelle des gens que je rencontre. Je ne vois pas pourquoi la société civile irait s’immiscer dans la vie privée des gens. C’est une tentation totalitaire et fascinante. J’ai un grand sens de la vie privée et le déballage me dégoûte. Je n’ai pas envie qu’on s’intéresse à ma vie sexuelle ». 

Cette réponse est celle que l’on peut entendre dans les bistrots ou sur les marchés … « Ils nous font suer/chier avec leurs conneries » Les Français qui vivent la crise, qui ont peur du lendemain ne comprennent pas que l’on s’échine sur ce problème de société. Ils comprennent encore moins qu’une minorité aussi agissante soit-elle, impose à tous leur « différence ». La réponse faite par Jean-Louis MURAT me sied parfaitement …

MURAT vit dans sa montagne avec des gens du « petit peuple » … qui ont des idées « terre à terre » sur tout. Chez ces gens là, si on ne s’aime pas, on se le dit en face. Il est toujours important de pouvoir se regarder le soir dans la glace lorsque l’on se couche. MURAT ne peut se mentir à lui-même. Les troupes US débarquent en Irak … Tout le monde est contre ! Lui il est pour ! Qu’il le pense … passe encore … mais qu’il le dise … Quelle connerie ! C’est vrai que pour un plan de carrière ce n’est pas l’idéal. Beaucoup de ses congénères, pour ne pas dire la totalité, avant de donner un avis sur tel ou tel problème, pensent d’abord aux répercussions sur leur propre carrière. Ils ont le choix entre se taire, tenir des propos « langue de bois » ou mentir.  MURAT n’en a cure.

MURAT est un anti LE PEN convaincu. Pourtant il comprend les réactions de ceux qui se lèvent tôt et ne gagnent  pas plus d’argent que ceux restant au lit tout ou partie de la journée. Dans notre société, prôner le travail comme valeur première est on ne peut plus ringard. Depuis 10 ans notre pays connaît une vague de chômage sans cesse croissante. Et pourtant l’artisan d’Orcival peine à trouver des plâtriers. Il s’en étonne. Il le dit. C’est sans doute là son pire défaut. MURAT s’est mis à dos tous les intermittents du spectacle dont il fait partie. Pourtant les propos qu’il tient : « trop … c’est trop » résultent du simple bon sens. Là encore c’est crime de lèse majesté que de donner  un avis qui aille à contre-courant des intérêts particuliers. Quand les caisses sont vides, il faut savoir prendre les bonnes décisions.

Nombre d’admirateurs de MURAT de la première heure, l’ont quitté, ne trouvant plus chez l’artiste les idées « progressistes » ou dites telles qui sont les leurs. Certains ont même dit que MURAT était devenu « réac » ! Voilà un mot qui fait bondir Jean-Louis lequel est un homme constant, dans ses idées et ses paroles, quand bien même il aime manier la contradiction. Disons que, sur  « l’essentiel », ce qui n’est pas dans la marge, il est constant. J’en veux pour preuve cette interview accordée en novembre 2004 au journaliste Benjamin LOCOGE  pour « Paris Match ». Ce dernier interpelle MURAT par cette question  : « Pour être subversif aujourd’hui, il faut donc être un peu réactionnaire ? ». La réponse fuse : « La subversion est devenue une sorte de code du pouvoir. C’est très chic ». (…) « Si tous les abrutis passent par la fenêtre, et que tu recules en disant « Je ne saute pas par la fenêtre », on te dit que tu es réactionnaire. Eh bien non, je ne suis pas réactionnaire, je suis moins con que vous ! ». Le journaliste poursuit : « Alors comment faire, s’adapter ? » Réponse : « Ah non, je change pas, no way ! Je ne vais pas sonder mon public et après me caler sur lui. C’est lui qui se cale sur moi. Je suis bien trop orgueilleux et vaniteux pour me caler sur qui que ce soit. Mon seul repaire c’est moi-même. J’essaie de faire les choses qui me plaisent, de me lever le matin content et de me coucher le soir satisfait« . Voilà qui est dit par MURAT dès 2004, se rapprochant bigrement de mon propos initial qui consiste à la fin de la journée à pouvoir tout bonnement se regarder dans la glace …

Aujourd’hui dans notre beau pays, une certaine intelligentsia, traite de « réactionnaire », de « rétrograde » ou de « conservateur » tout ce qui n’est pas en phase avec ce que prône cette minorité agissante. Prenons un cas précis qui concerne MURAT. Celui-ci est tout le contraire d’un homophobe ou d’un lesbophobe. Pourtant, en 2012, le paysan qu’il est qualifie une journaliste Parisienne de « brouteuse ». Pour ce propos, maladroit, il est mis au pilori par le mouvement gay. Son nom est exposé en place de grève. Il est des comportements qui ressemblent à de l’intégrisme le plus dur, celui des « Ayatollahs ». Pour MURAT le terme « brouteuse » constitue tout au plus une insulte, un gros mot qu’on échange entre voisins qui ne son pas du même avis. Les mots en ville et à la campagne n’ont pas le même sens. La journaliste de « Télérama » concernée : Valérie LEHOUX,  a fait preuve de plus d’intelligence puisqu’à la sortie de « Toboggan », elle a donné une critique très positive du dernier album de l’Auvergnat.

Dernièrement j’ai vu à la TV un reportage sur le chanteur Michel SARDOU. J’étais grand fan lorsque j’avais 15 ans. Depuis de l’eau a coulé sous les ponts. De mémoire MURAT n’a que très peu parlé de SARDOU. Ils ont en commun leur franc parler et le fait qu’ils ne sont pas des « faux culs ». SARDOU chantant « Si les Ricains n’étaient pas là … Nous serions tous en Germanie » …  ça ressemble beaucoup à MURAT. SARDOU qui dit : « Ne m’appelez plus jamais France … La France elle m’a laissé tomber »  … Il y a du MURAT là-dedans. Pour ce cri le sieur SARDOU est invité à St Nazaire par le syndicat CGT et comble d’ironie il ouvre son tour de chant par : « Si les Ricains n’étaient pas là » ! Reconnaissez que dans cette provocation gratuite il y a du MURAT. Voilà je sens que je vais me faire houspiller pour avoir  fait un parallèle entre ces deux artistes que tout oppose. Pourtant je m’y risque.

Pour l’heure MURAT est dans sa montagne. Il joue au foot avec GASPARD … il fait des cabanes avec Justine. Quelque chose me dit qu’il va nous faire un disque avec des comptines  pour enfants … Tour comme le faisait BOURVIL en son temps. MURAT sera toujours à contre-courant … là où on ne l’attend pas.

***

disque140

Ajout le 22 mai 2016 …

« Morituri » est dans les bacs le 15 avril 2016. Ce nouvel album nous conte une France qui va mal. Une nouvelle fois MURAT nous surprend. Cet album ne ressemble à aucun autre. Voilà qui change avec d’autres artistes à succès qui n’en finissent pas de copier ce qu’ils ont déjà fait  …     

Le 16 mai 2016, sous la plume d’Alain DE REPENTIGNY critique musical Québécois, dans « La Presse.ca » MURAT se confie : « Des fois, je suis un peu décalé. Je prends les contresens et je me gare n’importe où ». Voilà qui résume le personnage MURAT …  

***

Publié dans : ||le 15 août, 2013 |4 Commentaires »

4 Commentaires Commenter.

  1. le 16 août, 2013 à 9:42 Armelle écrit:

    Jean-Louis ne fait que rarement ce qu’il annonce ou alors en décalé dans le temps… il a parlé en effet d’ un album de chansons pour les enfants mais c’est peut-être pour nous mettre sur une fausse piste, peut-être participe-t-il à animer un atelier d’écriture à l’école de Rochefort-Montagne ou ailleurs et cela restera très confidentiel, peut-être… on ne sait jamais à quoi s’attendre avec M. Bergheaud et c’est ça qui est bien!

    Répondre

    • le 17 août, 2013 à 0:18 didierlebras écrit:

      Bonsoir Armelle, peut-être une fausse piste ??? En effet … Par ailleurs j’ai rajouté un paragraphe suite à la découverte d’une ITW de 2004 où un journaliste de Paris Match fait réagir MURAT sur le terme « réac » que lui ont collé certains mêmes de ses admirateurs … devenant par la suite des détracteurs …

      Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

      Répondre

  2. le 17 août, 2013 à 22:07 Florence L écrit:

    moi j’adore être réactionnaire dans ces conditions. Je ne suis pas la masse ni les modes sauf si la masse a raison et la mode itou. C’est tout. comme dit Jean Louis , je ne me fie qu’à moi même, c’est le public qui doit se caler sur moi  » et il bougrement raison…! heureusement qu’il le fait où en serait-on aujourd’hui ! tu as bien fait d’ajouter ce paragraphe Didier …

    Répondre

    • le 17 août, 2013 à 22:57 didierlebras écrit:

      Salut Flo,
      beaucoup de ce qui aimaient MURAT au début, l’ont laissé tomber parce qu’ils le trouvaient « réac » ! La réponse pleine de bon sens de MURAT est pour ceux-là. Ils ne reviendront pas en « Muratie » mais qu’importe … ces bonimenteurs aiment surtout à se regarder dans la glace … donner des leçons de morale à ceux qui n’ont pas la même perception qu’eux des choses … futiles ou pas … Enfin ils ont toujours raison. Ceux qui ne sont pas du même avis qu’eux sont tout simplement des réacs ! MURAT a le sens de la formule … C’est un bonheur que de lire ses interviews. Il y a toujours une phrase qui va faire tilt … et vous vous dite mais bien sur que oui !
      Amitiés.
      Didier.

      Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

      Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1