- 68 – Jean-Louis MURAT … et le travail …

Chez Jean-Louis BERGHEAUD, à DOUHARESSE point de motobineuse ou de motoculteur … pour retourner le jardin il n’y a que la bêche. Ils ne sont pas nombreux les artistes ayant pignon sur rue à manier autant la pioche et le râteau que la guitare et la plume. Il faut vous dire qu’avant d’être chanteur Monsieur Jean-Louis BERGHEAUD alias MURAT est paysan … ce n’est point de l’esbroufe.

Jean-Louis BERGHEAUD et … les vaches du voisin …

- 68 - Jean-Louis MURAT ... et le travail ... jean-louis_murat-et-ses-vaches1

Dans les colonnes du journal « Le Progrès » le 22 septembre 2004 MURAT  déclare au journaliste Thierry MEISSIREL  : « Ma drogue c’est le travail ».

Le 26 août 2006, Jean-Marie ANTOINE, pour le compte de « TELEKILA » interroge MURAT : « L’écriture, c’est un travail ou un plaisir ? » Réponse : « Les deux. Vous savez, j’ai fait 36 boulots, j’ai vécu la vie d’un mec simple, jusqu’à ce que je réalise que cela ne me plaisait pas. Alors j’ai appliqué le principe de RIMBAUD : ne plus jamais travailler. Personne ne me donne d’ordre. Si je ne veux rien foutre, je ne fais rien ».  Tout MURAT est dans cette réponse. A tel point que c’est peut-être la seule fois où BERGHEAUD et MURAT sont du même avis : la présence d’un « chef » ou dit tel les insupporte …

Pour le « Soir Belge » du 30 août 2006 sous la plume de Joëlle LEHRER on peut lire ces propos du p’tit gars d’Orcival : « Je ne sais pas ne rien faire. » (…) « Ma nature paysanne m’incline au travail. Les paysans ne restent jamais sans rien faire ». 

Le  6 octobre 2006 le p’tit gars de MURAT LE QUAIRE confie à Manuelle GIROUD pour « La Nouvelliste Online » : « Je suis d’une famille de travailleurs. Je pense que le bonheur n’est pas fait pour les paresseux, ça se gagne, donc il faut aller au turbin ». La chroniqueuse poursuit : « Le travail de Jean-Louis, c’est écrire. C’est son truc, il le sait, il a essayé plein d’autres boulots, mais aucun ne lui plaît autant que celui-là ». Puis de poser la question : « Le rend-il heureux ? » Et d’affirmer : « C’est une autre affaire » préambule à la réponse de MURAT : « En tout cas, je dors mieux si je travaille, le sommeil est plus apaisé ».

Le 6 novembre 2007, dans le « J.D.D. » MURAT déclare à Eric MANDEL : « Mon grand-père était paysan. Il pouvait avoir de l’indulgence pour un criminel, jamais pour un faignant. Chez nous, les chats, s’ils n’attrapent pas assez de souris, ils prennent un coup de fusil et on en prenait un autre ». (…) « Je n’ai pas pu faire d’études, j’ai toujours bossé et je n’ai jamais pris de vacances, comme mes parents ». (…) « Cette idée de prendre des vacances, je ne comprends pas ».

En novembre 2007, pour le magazine « Rif Raf » sous la plume de Fabrice DELMEIRE le chanteur Auvergnat laisse entendre : « Etant d’un milieu simple et paysan, pour moi la vie est de labeur. Sinon j’ai l’impression que la vie est perdue ». On ne peut pas mieux dire …

Les naissances de Justine et Gaspard obligent MURAT à changer ses habitudes de travail pour pouvoir mieux répondre à ses obligations de papa. Voici ce qu’il déclare le 29 mars 2008 à Annick FAUROT du journal « Libération » : « J’ai une double vie : papa jusqu’à 20 heures, luge, promenade et crêpes au chocolat, après, je commence ma journée de chanteur ».

Pour « Métro » le 2 avril 2008, « A.S. » recueille ces révélations de JLM : « Je lis, j’écris, je compose, je peins, je dessine. Et j’aide à la maison, je fais le ménage. Je m’occupe de mes deux enfants … Je suis un hyperactif ». 

En juin 2013 , pour « IDEM » la journaliste Fabienne DURAND reçoit les confidences de JLM : « J’écris journellement. Je tiens deux journaux de front, dirais-je. Un qui serait de réflexion, l’autre plutôt poétique. Les deux commencent à contenir des milliers de pages. J’avance ainsi, c’est mon exutoire, ma thérapie ».

Jean-Louis MURAT nous prépare de la lecture pour les générations futures. Inutile d’attendre le fruit de ce travail pour décréter que Jean-Louis MURAT est :  UN HOMME DE TALENT … TRAVAILLEUR AVANT TOUT.

***

Publié dans : ||le 29 juin, 2013 |4 Commentaires »

4 Commentaires Commenter.

  1. le 30 juin, 2013 à 12:26 Florence L écrit:

    Bien vu Didier ! je retiens surtout « je fais comme Rimbaud, ne plus travailler, personne ne me donne d’ordre !!! si je veux travailler je le fais , sinon je ne fais rien  » ;-) )
    Merci à toi. Bises.

    Répondre

  2. le 1 juillet, 2013 à 15:12 Florence écrit:

    Rimbaud et Murat ont un certain nombre de points communs…

    Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1