- 52 – Jean-Louis MURAT … sa part féminine …

MURAT  homme à femme ? MURAT  aime la femme ! Les points d’interrogation et d’exclamation sont superflus je pense. Disons que je les ai mis pour le « fun » … Les années s’écoulant, la soixantaine passée MURAT  est souvent assimilé à un réactionnaire, à un machiste … Il faut bien reconnaître qu’il ne fait rien pour aller à l’encontre de ce cliché. C’est son côté « provoc » … Et s’il nous emmenait sur des chemins de traverse pour mieux nous égarer ? Et s’il nous adressait ces signes de manière tellement ostensible pour mieux nous fourvoyer ? Pour mieux dissimuler la part féminine qui est en lui ? MURAT  n’est qu’un leurre. Le seul qui vaille c’est BERGHEAUD !

En 1991, le chanteur Auvergnat réserve à Christian FEVRET  pour « Les Inrockuptibles » ses impressions : « J’ai toujours été fasciné par les filles, les femmes. Même avant que ça puisse être envisagé, sexuellement parlant. Même tout ce qui est féminin dans la nature (rires) … Tout ce qui est féminin me sidère ». 

Le 17 novembre 1993 pour « La Dernière Heure » MURAT  confie à « NW » : « Pour moi, la grande intrigue, c’est le plaisir des femmes. J’ai l’impression que la seule fonction à peu près utile de l’homme, ou d’un mec comme moi, c’est de donner du plaisir à la femme, tout en restant étranger à ce plaisir là. Il me semble retrouver tout le mystère du monde, tout le mystère de nos vies, de la création. Tu es au coeur d’une femme et tu es au coeur du monde. Tu frôles la mort et le chagrin, malgré tout tu es dans la joie et le plaisir. Mon plaisir je m’en fous, c’est toujours le plaisir de l’autre qui est fondamental. Je suis à la fois émerveillé et intrigué ».

Fin 1993, contre son gré (?) MURAT effectue sa première tournée. Pour « Le Figaro » (21 12 1993) Frédéric FERNEY présent au concert de « La Cigale » nous dresse un portrait succulent et juste du chantre d’Orcival : « C’est un pudique : quand il s’érige (car il n’est pas de bois), dodeline de la nuque (car il est un peu fille) ou s’enfle (car il est un peu femme), il se replie, il se tord, il se cache. Le public réclame des émois et des secousses. Lui, il reste calme, libre, intact ».

En 1994 MURAT est invité à parler de l’homosexualité. Voici ce qu’il en dit : « Impossible, j’aime trop ce qui est féminin. Selon un rapport américain, avant 8% des femmes adoraient la sodomie, et elles sont maintenant 37%. Je suis atterré. Je trouve qu’il y a quelque chose de trouble de la part des filles de vouloir homosexualiser les hommes. Les gens n’ont pas assez de désir, ni de plaisir, ils se croient obligés de demander des choses spéciales ». 

En septembre 1999 pour « Biba » Florence TREDEZ interpelle le chanteur Auvergnat : « Les femmes, vous les comprenez ? ». Il saute sur la question :   »Je suis une femme à 49%. Comme tous les mecs, alors ça ne me pose pas trop de problèmes ». Autre question : « Avec votre copine, il doit y avoir des rivalités ? ». Réponse : « Ah oui, je suis hyper jaloux des nanas. Je pique les fringues de ma copine, j’essaie ses crèmes. Si elle fait un geste, j’essaie de le reproduire pour comprendre. Je suis fasciné par l’univers féminin. J’aurais aimé vivre dans un harem. Quand j’en vois deux qui discutent, j’arrête tout, je cours les espionner ». En conclusion de l’article cette interrogation : « Votre femme intérieure, elle ressemble à quoi ? ». La réponse est toute en provocation … du MURAT  pur sucre : « A Scarlett O’HARA. Insatisfaite. Jamais d’orgasme ».

Photo extraite de « Platine » … octobre 1999

- 52 - Jean-Louis MURAT  ... sa part féminine ... platine-1099_1-211x300

En 2001, sur son site internet, Jean-Louis Murat met à disposition des internautes un long poème « La tunique rouge » ou il écrit : « La femelle en moi reçoit et donne se couche au crépuscule « 

En 2003 pour « Les Inrockuptibles » Jean-Louis BERGHEAUD, banjo à la main, paraît nu, sans ses attributs masculins … Il n’y a que lui à pousser « le ridicule » aussi loin … A mon humble avis, ce n’est pas ce qu’il fait de plus intelligent …

Photos jlm Les inrocks 2003

En septembre 2004, pour « Voici » MURAT  répond à cette question de Tifen DUCHATELLE et Hugues ROYER : « L’homme idéal ? » Réponse : « C’est moi ! Parce que je suis à deux doigts d’être une vraie femelle. Je n’ai aucune pudeur pour exprimer mes sentiments, j’adore le monde des femmes, leur parfum, leurs fringues. Souvent en douce, j’essaie les fringues de ma femme, pour voir quelles sensations ça fait … ».

Pour le journal « Le Progrès » le 22 septembre 2004MURAT  répond à cette question de Thierry MEISSIREL : « Ecrire des paroles qui sont destinées à être chantées par une fille, ça vous plaît ? ». Il s’exclame : « J’adore exprimer un point de vue féminin. Ca permet de règler des comptes avec le genre masculin. C’est comme si on se regardait soi-même …Et puis j’adore chanter avec des filles ». 

En novembre 2004, dans les colonnes du magazine « Pepper » MURAT déclare : « J’adore écrire des paroles en adoptant un point de vue féminin« . Cette phrase est importante … Elle révèle la vraie personnalité du chantre d’Orcival …

Pour « Le Nouvel Obs » le 24 août 2006 MURAT  déclare au journaliste François ARMANET  : « J’aime toutes les femmes. Le fait féminin me fait fondre ».

En septembre 2006 dans le magazine « Muse » le Brenoï confie : « Le meilleur de moi surgit quand je ne contrôle pas mon côté femme« .

Le 16 novembre 2006 pour « Femmes Actuelles » le journaliste Nicolas BALMET interroge MURAT : « Vous avez dit : je suis un artiste féminin. Quelques éclaircissements ? ». MURAT  s’empresse de les donner : « Comme tous les artistes, on commence à devenir intéressant quand on laisse le pouvoir à notre part féminine. La créativité exige les deux, j’en suis persuadé. La preuve : on dit souvent qu’on a « accouché » d’un disque, cela fait appel à quelque chose de féminin que l’on a en nous. Regardez la plupart des grands artistes qui ont traversé ce monde sont homos, par exemple Michel ANGE, Léonard DE VINCI, SHAEKSPEARE … Ils avaient en eux une part féminine immense ».

Le 2 septembre 2009 dans les colonnes du journal « Libération » la journaliste Sabrina CHAMPENOIS  décrit : « Le voila qui s’allonge sur le lit rouge. Il se passe la main dans les cheveux mi-longs. Comme le font plutôt les femmes. On pense CASANOVA. Mais l’instant d’après, c’est la JOCONDE  qui vous regarde, entre amusement et indifférence. La nonchalance de ses gestes est inversement proportionnelle à l’implacabilité de ses propos ».

Les cheveux longs lui vont bien. En interview (ainsi que rapporté ci-dessus), notre Jean-Louis aime à se passer les doigts dans les cheveux … Le faisant, il a des attitudes féminines qui lui vont à ravir.  En 2010, à Cannes, il partage l’affiche  avec le chanteur CHRISTOPHE …  celui  des « mots bleus » … J’aime ces deux chanteurs. L’un et l’autre revendiquent et assument la part féminine qui est en eux … Dans le cas d’espèce (photo ci-dessous) le choix de la chemise ne fait que rajouter  au trouble … Les yeux fermés … Le talent n’a pas de sexe …

photos-jlm-cannes-2010-2-199x300

Alors MURAT homophobe ou lesbophobe ? ?? Que nenni !!! Provoc ??? Oui ! Hypocrite ? Non. Il est indéniable que, trop souvent,  l’Auvergnat prend le bâton pour se faire battre. Longtemps je me suis désolé de le voir dire des conneries. Il a 60 ans. Il faut se faire une raison. On ne le changera plus. Il y a peu, sur facebook je me suis vu affublé de l’adjectif :  fan(atique) … Que ce « redresseur de tort » bien intentionné, sache que je ne suis même pas « fan ». De MURAT  je n’ai même pas un seul autographe ou autre gadget. Je suis seulement admiratif des mots, de la voix et de l’intelligence, de ce personnage à nul autre pareil.

Beaucoup des « donneurs de leçons » qui sévissent ou gravitent sur le petit écran (LEYMERGIE – NAGUI – DRUCKER … BRUEL – PAGNY …) et tant d’autres …  donnent une priorité absolue à leur image. C’est pourquoi les mots qu’ils disent sont « sans saveur ». En toutes circonstances, MURAT dit ce qu’il pense et fait ce qu’il croit devoir faire ou veut faire. Qu’importe le « Qu’en dira-ton ? ». Lors de la 1ere visite de BAYON à MURAT ce dernier n’hésite pas à s’afficher dans le décor simple qui est le sien … Ci-dessous, serviette à la main, c’est lui qui essuie la vaisselle … Tout le contraire de ce qu’il : aurait fallu faire …

jlm-cuisine-21-300x225

***

Ajout le 22 juin 2016 …

disque140

Lors de la promo accompagnant la sortie de l’album « Morituri » le 15 avril 2016,  Jean-Louis MURAT confie à Romain BURREL pour « Metronews » : « Mon image publique je m’en fous » . Il n’y a dans ce propos aucune part de provocation. MURAT pense ce qu’il dit … Le seul hic c’est qu’aujourd’hui  tout dépend de l’image que vous colportez. MURAT ne fait rien pour arranger la sauce. Voilà qui n’est pas pour plaire aux maisons de disques … « Pias » y compris ! Un nouvel album ? Dans ces conditions et par les temps qui courent : ce n’est pas gagné. Pessimisme ? Non, lucidité ! Par contre pour passer à la postérité, il n’y a rien de mieux que cet esprit rebelle … Je pense que l’avenir donnera raison à MURAT d’avoir été ce qu’il a été, en respectant qui il est …

***

Publié dans : ||le 25 mars, 2012 |6 Commentaires »

6 Commentaires Commenter.

  1. le 2 décembre, 2012 à 20:59 lecreux écrit:

    J’avais laissé Murat de côté et là je viens de découvrir son album « grand lièvre » et bien je suis tombé le cul par terre rien à voir avec ses anciens albums. Je redécouvre une voix suave, des paroles ont ne peut plus poétiques. Cet album est un anchantement.

    Répondre

    • le 2 décembre, 2012 à 23:39 didierlebras écrit:

      Salut Mimilorette …
      voilà des propos qui me font plaisir. Murat c’est une si belle plume ! Merci de faire connaître ce Blog à vos ami(es) … Je ne bénéficie que du bouche à oreille … n’ai d’autre ambition que de donner à aimer un artiste sans pareil … A bientôt sur d’autres pasges peut-être ??? Amitiés Muratiennes.
      Didier.

      Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

      Répondre

    • le 7 avril, 2015 à 17:19 marie écrit:

      il a une part de féminité très assumée par sa douceur j’aime beaucoup cet artiste

      Répondre

  2. le 18 mai, 2013 à 12:09 camille arman écrit:

    J’ai parcouru votre blog extraordinaire ce matin… Y reviendrai ! L’enfance, les compte-rendus de concerts, le rapport aux femmes, la poésie….Que d’infos ! Et de raisons d’aimer ce « mec » singulier dont l’engeance se fait si rare…
    L’ai vu deux fois en concert à Meaux et au Trianon pour la tournée « Grand lièvre » …dans sa bulle, mais peu importe, « quelque chose » passe.
    Grand merci à vous pour ce travail de documentation et de partage…

    Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1