- 21 – Ils chantent MURAT.

Ils ne sont pas très nombreux à chanter MURAT  dans notre beau pays de France. L’Auvergnat est réputé pour être bougon. Ferait-t’il peur ? Heureusement il y a quelques exceptions à la règle, au 1er rang desquelles on trouve :

Julien CLERC,  belle gueule, belle voix, la classe ! J’aime cet artiste.

En 1990 Murat lui écrit une superbe chanson « Le verrou »,  que l’on retrouve sous divers formats :

  • Maxi 45 tours  »Virgin » n° 906604 (recto/verso) …

le verrou maxi 45 t 1

le verrou maxi 45 t 2

  • CD promo mono titre « Le verrou » n° SA 1299 (recto) …

DSC01596

  • 45 tours n° 90660 (recto/verso) …

296070075.jpg

  •  CD maxi n° 30438 (recto/rondelle) …

le verrou cd 2

le verrou cd

  • 1 clip officiel
Image de prévisualisation YouTube
  •  Compilation Virgin n° 30386 « Diversion »Julien CLERC   chante « L’ange déchu » (3’52).

diversion035.jpg  

  • Compilation Virgin « Diversion » sous forme 33 tours – n° 60126 (resto) ….

DIVERSION

  • Compilation « Diversion » sous forme K7 n° 40126 (recto) …

 DSC01551

  • CD hors commerce comprenant les deux versions de « L’Ange déchu » par MURAT et Julien Clerc » n° 2117 (recto) …

ange déchu 2117

En 1990 Julien CLERC  sort l’album : « Fais-moi une place ». Le titre « Le verrou » écrit par Jean-Louis MURAT ouvre et ferme cet opus. 

  •  Version 33 tours Virgin France n° 70725 (recto/verso + intérieur) …

FAIS MOI UN EPLACE 5

FAIS MOI UN EPLACE 6

FAIS MOI UN EPLACE 7

FAIS MOI UN EPLACE 8

FAIS MOI UN EPLACE 9

FAIS MOI UNE PLACE 10

  • 33 tours Virgin n° 210458630 (recto/verso) …

fais moi 11

fais moi 12

Version 33 tours n° 210458630 année 1990

Question : Il y aurait donc deux pressages ???

Photo en instance.

33 tours Virgin Canada n° VL 3083.

Photo en instance.

CD n° 30725 (recto/verso) …

fais moi 20

fais moi 21

Version CD maxi Virgin n° 3268440303083 de 1990 comportant 3 titres dont « Le Verrou ».

DSC01556

DSC01555

K7 Virgin n° 50725 (blanche) de 1990.

clercfaismoiuneplacek7.jpg

K7 Virgin (transparente) n° 50825

Photo en instance.

L’intégrale de Julien Clerc (1968/1998) comprend également ces deux titres + le verrou (reprise).

416dgqnd8clsl500aa300.jpg

Idem pour la compilation sortie en décembre 2006 « 100 chansons ».

100chansonsdec2006.jpg

CD compilation  « Amours secrets … Passions publiques »  (année 2003) comportant le titre « Le verrou – Live » (4’52) référence EMI n° 30894.

amazcd1991.jpg

« Tout nous porte à frémir

Au désir, au plaisir

A lever le verrou

Qui nous retient de tout

Dans la peau d’un bagnard

Tout nous pousse à vouloir

Vouloir battre les grains

De beauté du destin.

Des pontons des marais

Tout nous pousse à pleurer

A endosser la peau

D’un poisson, d’un oiseau

Par nos gorges étranglées

Tout nous porte à chanter.

Tout nous porte à frémir

Au désir, au plaisir

A pousser le verrou

Qui nous sépare … »

 En 1997 nouvelle commande de Julien CLERC pour MURAT.  Le résultat … « Quand femme rêve ». 

Concernant ce titre Julien CLERC     déclare : « Je lui avais demandé un texte. Il m’en a envoyé trois. Et j’ai mis les trois en musique, pour garder finalement celui-ci. Mais il y en avait un autre, bien long, auquel il tenait beaucoup sur la mort de François MITTERRAND : ça s’appelle « Quel est ce deuil ? » Il ne faut pas que je l’oublie ». (…) « Il n’est pas exclu que l’on s’en resserve un jour. Mais c’est vrai que je n’aime pas beaucoup réutiliser des chansons dont je ne me suis pas servi sur le moment ». En définitive, c’est MURAT  lui-même qui habillera cette chanson pour en faire … « Le coup de Jarnac »

juliencovers200.jpg

CD Virgin n° 384403 qui se présente sous deux formats – la 1ère en version simple 12 titres – la seconde double CD avec 1 titre bonus.

Photos en instance.

K7 pressage Canada avec 12 titres. (Ref : Virgin n° 7243384403645)

La voix de Julien CLERC  est superbe … magnifique. Les mots de MURAT  … ciselés … les paroles imagées  servent remarquablement cette belle mélodie.

« Quand femme rêve, un cerf-volant

Fort sous la neige, docile au vent

Un attelage, un traineau

Passe au plus près de ma peau

 Toujours l’entraîne le goëland

Le coeur en peine vers Ouessant

L’entraîne le goêland

La-bas vers Ouessant.

 Prince de Clèves rue Corvisart

Prisonnier d’elle sous un hangar

Où elle extrait la moëlle de mes os

Comme fait buvard au louveteau.

  Pour du bonheur à partager 

Elle prend mes « je t’aime » mes baisers

Comme grand lézard la haut

Elle boit mon sang comme l’eau.

 Toujours l’entraîne le goêland

Le coeur en peine vers Ouessant

L’entraîne le goêland

La-bas vers Ouessant.

 Quand femme rêve, un cerf-volant

Fort sous la neige, docile au vent

Un attelage, un traîneau

Passe au plus près de ma peau ».

A écouter défiler la mélodie, à lire les mots de MURAT, il me semble me replonger dans la lecture de PROUST  … à la recherche du temps perdu … Oui, c’est ça … cette chanson c’est une sorte de bonheur indicible qui vous file entre les doigts.

Image de prévisualisation YouTube

***

Sylvie VARTAN, égérie des sixties , qui avec élégance,  traverse le temps.

En 1996 pour l’album « Toutes les femmes ont un secret » MURAT  lui écrit deux titres :

  1. « Il pense à son corps » … 
Image de prévisualisation YouTube

       2.  « Jour d’hiver » …

  •  CD Philips n° 5288952 (recto) …

vartan1

vartan2

vartan3

CD réservé au marché Japonais (recto) …

sv jap1

sv japon 2

 K7 Philips n° 528895 4 (recto/verso) …

DSC01611

DSC01612

CD hors commerce n° 277595 6 (recto) …

DSC01552

En 1997 pour l’album « Sensible » MURAT avec le concours de son ami CLAVAIZOLLE  adapte en musique le texte de BAUDELAIRE  soit « Réversibilité ».

CD Philips n° 5381172 (recto) …

sensible.jpg

CD hors commerce n° 277595 7 (recto) …

DSC01554

K7 Philips n° 538117 4 (recto/verso) …

DSC01613

DSC01614

 sv cassette sensible

En 1997 Sylvie est à l’Olympia. Cela nous vaut un double CD et une cassette VHS qui prennent e, compte le titre : « Il pense à son corps ».

Double CD n° 5361162 (recto/verso/rondelle) …

vartan5

vartan6

vartan7

Cassette VHS n° 551863 (recto) …

vartan vhs

« Il pense à son corps

En dévalant les pentes enneigées du confort

Il pense au jour béni de ses 15 ans

Au vol éphémère de rosée de l’aurore

Même si l’amour est important

Je sais bien que ce soir tout lui est indifférent

Il pense à son corps.

Il pense à son corps

Ce joyau chéri comme un unique trésor

Il sent son coeur floué et comme un enfant

Par le temps perdu à le protéger de la mort

Même si l’amour est important

Je sais bien que ce soir tout lui est indifférent

Il pense à son corps.

Oh, qu’attends-tu

Dans une jeunesse éternelle ?

Oh, t’attends-tu

A desserrer l’étreinte cruelle ?

Il pense à son corps

Il rejoint les chevaux légers du remords

Par le caprice, la neige et le tourment

Il regarde sa haute vallée du Mont Dore

Même si l’amour est important

Je sais bien que ce soir tout lui est indifférent

Il pense à son corps.

Oh, qu’attends-tu

Dans une jeunesse éternelle ?

Oh, t’attends-tu

A desserrer l’étreinte cruelle ? »

 

Lorsqu’il écrit ces mots MURAT … arstiste narcissique comme tous les artistes … pense d’abord à lui. Il n’oublie pas cependant qu’il écrit pour une femme dont la plastique est indéniable. Vieillir n’est jamais facile… encore moins pour des personnes qui vivent en permanence sous le feux des projecteurs. Pour MURAT  il ne sert rien d’aller à contre courant du temps qui passe … Il vit en permanence dans le temps passé … celui de ses 15 ans. Il est fort probable cependant que l’arrivée de Justine et de Gaspard dans sa vie d’homme modifie quelque peu son opinion … Mais … lui seul le sait. Inutile de faire des supputations …

***

Michel DELPECH « Chez Laurette »« Les divorcés » … « Pour un flirt » … En 1997 MURAT écrit deux titres pour DELPECH  et l’entraîne dans un univers onirique  avec les chansons que sont  :

  1. « Cartier Bresson » … 

  2. « C’est à Paris » … http://minus.com/lkcRNbLkKExMb

delpechleroiderien.jpg

Ce nouvel album intitulé le « Roi de rien »est celui du renouveau pour DELPECH. La critique est unanime pour reconnaître que les meilleurs titres de cet album sont ceux écrits par MURAT. je dois avouer que l’inédit « Cartier Bresson » chanté JLM  est d’un tout autre acabit que celui rendu par DELPECH. Ce n’est qu’un avis tout à fait personnel … Cet album est accompagné de deux hors commerce :

  • CD « TREMA » n° 710737 (Photo ci-dessus) comportant 11 titres dont 2 signés de l’Auvergnat.

  • Format K7 n° 31107349 les mêmes 11 titres.

DSC01615

  • CD hors commerce « TREMA » n° 080198  monotitre « Cartier Bresson »

delpech001.jpg

  • CD promo  »TREMA » 2 titres  « Tu l’aimes + Cartier Bresson » n° 180398 (recto/verso) …

DSC01616

DSC01617

 

« C’est à Paris dans la rue Saint Denis

Que me vint l’appétit, comme un chat pour l’hirondelle

L’amour m’affame aujourd’hui

Comme à Paris.

(…)

C’est à Paris, que je fuis chaque nuit

Etranger à l’oubli, dans ma mémoire infidèle

La vraie passion de ma vie

Dors à Paris.

(…)

Même lorsqu’il écrit pour les autres, tout MURAT  est dans ses chansons: ses désirs, ses fantasmes, ses espoirs, ses désespoirs. Avant de rencontrer le succès avec Cheyenne Autumn, MURAT  a vécu la galère à PARIS  dont il a appris à connaître  les rues les plus mal famées. Il y a cotoyé les femmes … la femme … l’amour … la sexualité débridée … la sensualité … J’imagine pour le fils de paysan … qu’il était … qu’il est toujours : la révélation … J’imagine les complexes qu’il a du avaler … ravaler. La vraie passion de sa vie c’est : la femme, les femmes, leurs amour, leur corps … le plaisir … le désir … l’orgasme … une drogue …celà transpire dans chacun des mots de cette chanson … MURAT  est le chantre du sexe féminin.

***

Indochine   en 2002 … à la demande de Nicolas SIRKISMURAT  pour le compte de l’album « PARADIZE » écrit une chanson intitulée « INDOCHINE ».  La chanson est un succès … le groupe Français y est pour quelque chose mais le texte signé MURAT  y est pour une autre part. 

Dans le cadre d’une promo Nicolas SIRKIS est amené à répondre à la question suivante :

Quelle est la chanson de votre répertoire qui vous ressemble le plus ?

Réponse : Un singe en hiver que Jean-Louis MURAT  a écrit pour notre album « Paradize ». Quand il me fait chanter : « Plus loin c’est toujours Indochine que j’ai trouvée  … C’est Indochine ma vie … Je pars toutes les nuits » … Il cerne parfaitement le personnage« .

Ce texte est un résumé de carrière du groupe à travers le personnage de Nicolas SIRKIS. Dans l’esprit de ce dernier le groupe est appelé à disparaître … « Je suis rentré d’Indochine »Nicolas SIRKIS tourne une page … Voilà pour la perception qu’en ont les fidèles  du groupe et le leader du groupe lui-même.

C’est toujours pareil avec MURAT  … il y a toujours une seconde lecture … voire une troisième qui est possible. En écrivant ce texte il respecte point par point la commande faite par SIRKIS  qui semble plus que satisfait du résultat final,  vu la réponse citée plus haut.  En même temps, n’en faisant qu’à sa tête comme d’habitude, il sème volontairement la confusion. Dans les bistrots de DOUHARESSE  et d’ORCIVAL … lorsqu’il discute avec EMILE  ainsi qu’avec les éleveurs du coin … la guerre d’Indochine est un sujet toujours dans les mémoires. Certains l’ont faite cette putain de guerre … Pour qui ne connaît pas l’histoire de SIRKIS  et le cahier des charges demandé à l’auteur (MURAT), il ne fait aucun doute que ce texte est un plaidoyer contre la connerie de la guerre. Celui qui est rentré d’Indochine … il y a des choses qui le poursuivent toujours … Ou que vous alliez … c’est toujours l’Indochine … Le bruit des hélices d’hélicoptère … n’est pas le fait du hasard … et ne laisse aucune place à l’ambiguïté …  

Ce titre doit tout ou partie à Rudy LEONET patron de « Pure Fm » et animateur radio à son heure. Rudy a fait la connaissance de Jean-Louis en 1993 au cours de la tournée « Venus ». Il fait partie du groupe « La Variété » ainsi que Marc MORGAN. A ce titre, sur certains concerts ils assurent la première partie de l’Auvergnat. LEONET  et MURAT  sympatisent. Devenu patron de radio , il est également l’ami de Nicolas SIRKIS. LEONET  convainc MURAT  d’écrire un titre pour « INDO ». En trois jours le « Berger de Chamablanc » réussit la gageure d’écrire ce titre qu »il appelle « Ancien d’Indo ». C’est SIRKIS  qui donne son nom définitif à cette chanson soit « Un singe en hiver ». Pour ce qui me concerne, je pense que le choix de ce titre par MURAT est la meilleure preuve s’il en fallait, que dans son esprit, cette chanson écrite pour répondre à l’attente du chanteur vedette, est également pour le Brenoï, un véritable hommage à tous ces amis paysans qui ont fait la guerre d’Indochine, ou la guerre d’Algérie. En 2011, dans le cadre de la promo du « Grand lièvre » MURAT s’étonne que cette guerre n’ait fait l’objet dans notre pays d’aucune chanson … Il ne serait pas étonnant que dans les années à venir MURAT  répare cet oubli et soit le premier à oser … Dans un pays aussi frileux que le nôtre, ce serait une preuve supplémentaire de l’indépendance intellectuelle du paysan poète de DOUHARESSE  … 

 

« Je suis rentré d’INDOCHINE hier matin

(…)

« J’y ai laissé ma jeunesse et ma moto »

(…)

« Voilà un singe en hiver

J’entends plus les hélicoptères »

(…)

« Je suis rentré d’INDOCHINE  et j’ai trouvé

Une vie bien trop facile, bête à crever »

(…)

« Je suis reparti, j’ai dit salut, j’vais voir plus loin »

(…)

« Partout c’est l ‘INDO que j’ai trouvé »

(…)

« Voilà un singe en hiver

J’entends plus les hélicoptères ».

Dieu que ces paroles sont fortes … !

  • CD « Paradize » SONY n° 5076362 comportant 15 titres le dernier étant « Un singe en hiver ».

paradize.jpg

A noter que les 30000 exemplaires vendus en premier à la FNAC étaient agrémentés d’un DVD making of …

  • « Sony » n° 5099750763506 (recto) …

PAPADIZE 3

  • CD « Paradize » n° ZCD 1000 pressage Canada (verso) …

paradize canada

  •  CD « Paradize » n° 2507636 pressage Mexicain année 2003 (verso et livret)…

 para mexique verso

para mexique livret

  • K7 Sony n° 50763 64.

paradizek7.jpg

  • k7 « Sony » n° pressage Turc 

 

  • 2 CD+DVD « 3.6.3. Live » n° 5188483

363live.jpg

Sur ce produit sorti en Janvier 2004 le titre « Un singe en hiver » n’est pas mentionné. Il est caché à la fin de la dernière piste du 2ème CD après un blanc de 30 secondes.

  • CD maxi Sony n° 767409616 (4 titres dont 2 clips).
  • CD promo monotitre « Un singe en hiver » Sony n° 00162.

unsingeenhiver.jpg

Le titre en lui même existe en 4 versions :

  1. audio (4’34)
  2. remix forgotten oli de sat (4’16)
  3. clip (3’39)
  4. vidéo electrastat live Bercy (5’49)

La meilleure version est sans conteste la DEMO  de Jean-Louis MURAT 

En 2007, à Paris Bercy, INDOCHINE nous délivre une superbe version du « Singe en hiver » …

Image de prévisualisation YouTube

En 2012, pour fêter les 10 ans de « Paradize » la maison de disques nous sort un coffret somptueux (édition limitée à 500 exemplaires) comprenant les 7 singles extraits de cet album culte qui a relancé la carrière du groupe « INDOCHINE ». Ce coffret est accompagné d’un CD simple, d’un CD/DVD ainsi que d’un quadruple vinyle !

  • CD « Sony » n° 8691610229 

  • CD/DVD « Sony » n° 68691924452
  • Coffret vinyle « Sony » n° 88591924501 
  • Coffret « Sony » édition limitée (de 1 à 500) « Sony » n° 886919463026 comprenant les 7 singles

para1 avev

para 22 1

  • Coffret sans n° d’édition limitée au dos « Sony » n° 886919463026

para1sans

 ***

Chris STILLS, né en 1974 aux Etats Unis, est le fils de Véronique SANSON et de Stephen STILLS membre du groupe mythique « CROSBY, STILLS, NASH  & Young ».  Je me suis d’emblée posé la question : quels sont les contacts ou les relations qui ont permis à MURAT  d’écrire pour ce jeune homme. Je dois reconnaître que je n’ai pas trouvé la réponse. Il semble que Chris STILLS  et MURAT  ne se sont jamais rencontrés. Je ne suis pas affirmatif à 100% …

On connaît l’admiration de MURAT pour Neil YOUNG … C’est peut-être un début de réponse (???). On connaît moins l’admiration de MURAT pour sa mère Véronique SANSON dont le Brenoï  aurait dit (propos trouvés sur internet) : « Il y a plus de vie dans un seul couplet de Véronique SANSON que dans toute la production des nouvelles chanteuses ». Voilà une affirmation dénuée de toute ambiguïté que j’approuve complètement. Lorsque ces propos lui ont été rapportées Véronique SANSON  s’est exclamé : « Ah, je commence à le trouver sympathique celui-la ! »

L’album titre éponyme (2005) est le second de Chris STILLS. Il comporte une chanson de l’Auvergnat : « Kitty Cathy ». S’il faut en croire l’interprète : « C’est la chanson qui marche le mieux avec les filles aux Etats-Unis … elles adorent ». 

  • CD 12 titres « V2″ n° VVR 1035272 (recto) …

chrisstillscovers200.jpg

  • Collector « V2″ n° 5033197372725 dans lequel est inséré le 12 titres ci-dessus (verso) …

DSC01595

  • CD « V2″ 11 titres n° VVR 1040182 (recto) …

chris stills 8ème

Sur le 12 titres le titre écrit par MURAT est en 9ème position, sur le 11 titres il est en 3ème …

De ce titre « Kitty Cathy » il existe deux variantes : l’une longue répertoriée sur le net (5’48) et la seconde extraite de l’album (3’42).

 A contrario du « singe en hiver » cette chanson faite pour un public franco-américain ne comporte aucun message. Chanson sans prétention qui vaut par sa mélodie.

Image de prévisualisation YouTube

« Cathy a pensé

Cathy à dit : que fais-tu là ? »

Cathy a rêvé

D’une chose de l’au-delà bas

Cathy a voulu puis a repris un verre

Cathy a pris son parapluie

Cathy a pleuré ».

(…) 

Pour 2011 un nouvel album de Chris STILLS  est annoncé dans les bacs. Au menu un deuxième titre écrit par MURAT  : « L’idée vague«   . J’ai réussi à me procurer le CD promo 5 titres qui,  fin 2010 annonçait ce nouvel opus. La chanson écrite par l ’Auvergnat est d’une durée de (4’16).

(…)

« J’ai de l’amour

Une idée vague »

(…)

« J’ai de mon coeur

Une idée vague »

(…)

« J’ai de ma vie

Une idée vague »

(…)

« J’ai de mon corps

Une idée vague ».

(…)

  •  Hors commerce Polydor n° 2754303 (recto) …

DSC01605

  • Le recto du CD à paraître …

chrisstills.jpg

 Sur le CD promo le chanteur et son chien sont de face. Sur l’album qui devait paraître le chanteur et le chien regardent dans des directions opposées. En définitive, cet album n’est jamais paru. Il faut y voir les effets de la crise du disque (???)

***

Gilles MARTINEAU, révélation de Pascal SEVRAN … retoqué par les maisons de disques, fin 2000  ce jeune chanteur casse sa tirelire pour produire lui-même son 1er album : « Je te promets la lune ».

martineau.jpg

Parmi les titres plusieurs reprises dont : « Le monde caressant » de MURAT 

L’écoute de cette version, nous démontre si besoin était qu’il est très difficile de chanter MURAT … de ne pas tomber dans le travers de la mièvrerie. La version de l’Auvergnat est tellement superbe que toute reprise ne peut que souffrir la comparaison …

 ***

Thierry STREMLER , l’ex chanteur du groupe Vercoquin compère de Seb MARTEL se la joue à présent solo. Comédien, il est également auteur compositeur. En 2007 il nous présente  son 4ème album  : « Je suis votre homme ». MURAT  lui écrit un titre : « Le plus grand amour ». Il s’entoure de musiciens de renom : Seb MARTEL , Albin DE LA SIMONE, Mathieu BOOGAERTS  et Mathieu CHEDID  … excusez du peu.

  • CD 12 titres « Dièse » n° 9488184902 « Je suis votre homme » (recto) …

stremler.jpg

  • CD 2 titres  »Dièse   hors commerce  comportant le titre écrit par Jlm

DSC01604

Dans une interview parue sur le net Baptiste VIGNOL pose cette question à STREMLER  : « Comment celà s’est déroulé avec MURAT ? » Réponse de ‘l’intéressé : « Je suis devenu fan de Murat à l’époque de l’album MUSTANGO. Plusieurs années après, alors que j’étais dans un train (pendant la tournée du spectacle «Fantômas revient»,) je l’ai rencontré au wagon bar. Nous avons un peu discuté, et quelques mois plus tard, je lui ai écrit pour lui demander un texte sur une musique restée jusque là sans paroles… Il a tout de suite accepté, tout s’est déroulé naturellement ».

« J’ai par vous, savez-vous

Tout le bonheur qu’on peut espérer

J’ai pour vous, croyez-vous

Tout ce qui répare les coeurs brisés

Qu’il m’est doux, de chanter

Voilà le plus grand amour

Dans ma vie de pierre

Vous avez dans mon coeur

Apporté la chaleur

Le long bal de mes nuits

Tendre amour de ma vie

Le désir de vivre

Ne connaîtra plus d’hiver

A mon tour, cher amour

A moi d’enchanter ce qui me plaît

Votre monde, rend féconde

Nos escapades, notre destinée

Est-ce assez, de chanter

Voilà le plus grand amour »

(…)

J’aime cette chanson … j’adore les violons …

***

HOLDEN, ils ne sont pas Auvergnats, Parisiens je crois … ils sont cinq : Armelle PIOLINE  – Dominique DEPRET  (pseudo Mocke) Pierre-Jean à la batterie, Ludovic aux claviers et Cristobal à la basse.

Olivier NUC  les présente ainsi : « Chouchous de Jean-Louis MURAT, ils offrent une alternative intéressante à la routine et font respirer la chanson française en lui injectant nerf et élégance ». Beau compliment n’est-ce pas ?

En cette année 2011 ils en sont à leur 5ème album :

  • 1998  : « L’arrière monde »

  • 2002 : « Pedrolira »

  • 2006 : « Chevrotine »

  • 2009 : « Fantomatisme »

  • 2011 : « Essentiel »

A la demande de MURAT  la chanteuse Armelle participe en 2004 à « Lilith ». Au prélable JLM avait écrit pour le groupe le titre « La belle vie » extrait de l’album « Pedrolira ».

  • CD « Pedrolira » Le village vert n° 50580227 

                    pedrolira.jpg

  • CDR promo 1 titre (recto/verso) …

DSC01608

DSC01610

  •  CD promo 1 titre

Photo en instance.

  • CD version Japon n° CIP 0064 (recto/vers) …

DSC01602

DSC01603

 

 « J’ai connu pour un temps assez court

Quelque chose qui ressemble à  de l’amour

Une voix douce comme le miel

Qui me suit jusque dans mon sommeil.

 

 

Une promesse et un battement de cil

Et on se croirait presque indivisible

C’est peut-être parce que c’est éphémère

Qu’on s’arrache à ce morceau de rêve.

J’y pense comme je respire

Peut-être encore pire

Même mille fois maudite

J’y pense comme je respire.

Et surtout il est bon de sentir

Qu’en effet pour ce monde intangible

Pour un peu on se dirait presque

Qu’on a la belle vie quand même ». 

Image de prévisualisation YouTube

A noter que sur l’album le titre « La belle vie » est d’une durée de (3’59) alors que sur le hors commerce, au lieu des (3’41) indiqués sur la pochette on est en réalité à (3’33).

En 2006 HOLDEN  sort un 3ème album « Chevrotine ». Murat y chante un magnifique duo avec Armelle PIOLINE :  « L’orage ».

  • CD 11 titres digipack « Village vert » n° 3112382.

                       holdencdchevrotine.jpg

  • CD 11 titres boitier cristal avec Bonus et clip vidéo « Village vert » n° 3119342 édition limitée.

2006 Holden Chevrotine bandeau signalant L'orage de JLM

  • CD hors commerce 11 titres

chevrotine 2006

  • CD pochette cartonnée 11 titres

DSC01597

Pour le petit dico de la chanson  française, (LPDCF) Armelle répond aux questions du journaliste :

Question : La rencontre avec MURAT  sur le très beau titre « L’orage », comment s’est-t’elle déroulée ?

Réponse  : MURAT je l’ai rencontré il y a deux ans, quand il m’avait invitée à chanter sur son album « Lilith » … On voulait refaire quelque chose ensemble, si bien qu’au moment de l’écriture de « Chevrotine » je lui ai envoyé la musique de « L’orage », sur lequel il a écrit et fait virevolter ce superbe texte qui m’a fait dire encore une fois que ce type était le plus magnifique parolier français, de loin de loin de loin … ».

En Février 2006 pour « Froggys Delight » Mocke parle de MURAT  :

« C’est un super chanteur, mais aussi un parolier extraordinaire ».

Question :Vos textes sont très travaillés, très aboutis et s’il y a un parallèle à faire c’est plus avec MURAT qu’avec les Beatles …

C’est Armelle qui répond : « Merci, celà fait plaisir. Nous sommes une variante urbaine, lui vit à la campagne, nous en ville ».

En Mai 2006 Mocke et Armelle PIOLINE  répondent sur le net à « Vlad » … le titre de ce papier : « HOLDEN aux jardin d’Eden »

Question :La présence de MURAT  sur « Chevrotine », c’est une sorte de retour d’ascenseur de sa part puisque vous avez participé à l’album « Lilith » ?

Réponse : Oui c’est ça. On avait déjà travaillé une ou deux fois ensemble assez brièvement … On s’apprécie mutuellement.

Question : Avec « l’orage » on peut dire qu’il vous fait un beau cadeau …

Réponse : Oui vraiment. On avait la partie instrulentale mais pas le texte. On l’a envoyée à Murat qui nous avait lancé une perche quelque temps auparavant. Il nous a écrit ce texte magnifique en deux jours.

Question : Sur ce texte comme sur d’autres, on éprouve vraiment des sensations physiques comme la moiteur de l’air, la langueur, le chaud … etc … Quelque part, on vous écoute avec les cinq sens …

Réponse: Merci, ça fait plaisir. Ca signifie que c’est un album sensible. Murat aussi a fait preuve d’une grande sensibilité car il a écrit le texte de « l’orage » sans connaître le reste de l’abum. Le résultat colle parfaitement à notre univers. Ce titre est un chouette condensé de tout le disque. C’est son côté devin … « .

Sur cet album une magnifique chanson : « Ce que je suis »… le texte n’est pas de MURAT … il nous dévoile toute la sensibilité d’écriture que dégage « Holden »

« Ce que je suis

(…)

Le droit à railler

Dérailler

Epuiser toutes ses envies

(…)

Ce que je suis

(…)

Le droit à conduire

Econduire

Les hommes au bout de la nuit ».

(…)

 

Image de prévisualisation YouTube

Le texte de « l’orage » est fait de la même sensibilité …

« Quand l’orage est passsé

Sur le genevrier

Sur le lilas violet

De nos amours rêvés

La nature nous tient dans un nouveau désir d’aimer

Quand l’orage est passé

(…)

Tout cet album est spendide … Achetez HOLDEN  … aimez HOLDEN … c’est le meilleur de la musique …

Beaucoup de puristes ne voient dans les compilations qu’un moyen de plumer  le « client ». Il en est qui sont de qualité. C’est le cas de cette compilation de 2009 ou Jean-Louis et Armelle PIOLINE côtoient … JP NATAF – COCOON – Pauline CROZE  – Valérie LEULIOT  – Albin DE LA SIMONE  – Bertrand BELIN  – Joseph D’ANVERS  – Coralie CLEMENT  – Daniel DARC – Mathieu BOOGAERTS  – Armand MELIES – Emily SIMON  …

  • Compilation « Les talents de la chanson Française » chez « Wagram » n° 3202832 (année 2009) recto …

lestazlents.jpg

***

Françoise HARDY,  pour son dernier album en 2010,  « La pluie sans parapluie » fait appel  à MURAT  pour un titre anglais « Memory Divine »… L’inconditionnel que je suis, se doit de reconnaître que, version anglaise, l’auvergnat est moins convaincant. En dehors de sa voix si particulière, les mots de MURAT, la plume de MURAT, qui n’ont pas d’équivalent dans le microcosme de la chanson française d’aujourd’hui, ces mots donc participent grandement à l’envoûtement …  Version anglaise, le charme des mots ne joue plue … ne joue pas …

Cela ne semble pas être l’avis de Françoise HARDY  à qui MURAT  a proposé trois chansons. HARDY c’est la classe … la grande classe ! Elle est emballée par le titre anglais de l’auvergnat … alors ne soyons pas plus royaliste que le roi …

     Pochette intérieure de la version 33 tours … la classe je vous dis …

33tpochetteinterne.bmp

                                              Version Taïwan …

fhtaiwan.jpg

Le 6 juin 2010 Françoise HARDY est l’invitée de l’émission « On connaît la musique » sur Europe 1 – une version chantée de « Memory Divine » par MURAT  lui est présentée. L’anglais de MURAT  y est exécrable … ce n’est vraiment pas ce qu’il a fait de mieux !  J’espère que ça ne sera pas un contre publicité …  je mets cet enregistrement à disposition pour ceux qui ne l’auraient pas …

***

Frédéric TRUONG, auteur compositeur, formation de guitare classique au conservatoire de Nancy. En 2004 il réalise l’abum « Poésies et chansons » où il chante JLM mais également Verlaine, Raimbaud et Baudelaire. Ci-dessous : « Au Mont Sans Souci ».

1.jpg  5.jpg

***

Alain BONNEFONT, natif de GERZAT alors que BERGHEAUD  nous vient de LA BOURBOULE. C’est la ville ouvrière et la campagne côte à côte. Ils se sont connus par annonce … à la fin des années 70 … du temps de « CLARA ». Ils ont partagé les mêmes galères, mangé du même pain noir …

Devenu MURAT …  Berghaud n’a pas oublié le copain des « vaches maigres » qui participe  à l’aventure de « Cheyenne Autumn »en compagnie de CLAVAIZOLLE.

En 1992 BONNEFONT  sort son 1er album « Amaretto » où figure la chanson « Le charme »dont MURAT fera une magnifique reprise sur le double CD – live de 1995 & Mademoiselle Personne …

                                              Pochette extérieure …

                     amaretto.jpg

      Editions « Les disques du Crépuscule » 10 titres dont « Le charme » …

bonnefont1.jpg

Les deux versions sont bien différentes … j’avoue ma préférence pour JLM … Il n’empêche BONNEFONT est un artiste au talent malheureusement méconnu.

En 2004 BONNEFONT sort son 2ème album : « Mirabelle au réveillon » … pas de participation de MURAT.

mirabelleaurveillon2004.jpg

En 2002 Alain BONNEFONT lors du « Koloko » annuel nous chante « Les hérons » …

En 2008 BONNEFONT  sort son 3ème album « Cosy Corner »qui comporte un titre écrit par MURAT : « Canossa »

cosycorner2009.jpg

(…)

« Prince des frissons

Tu vois le pire

Tu vois le pire

Est arrivé.

(…)

Tout nous ramène à Canossa.

(…)

Voilà vicomte

Il n’y a rien

Il n’y a rien

A regretter

(…)

Tout nous ramène à Canossa ».

(…)

BONNEFFONT membre des « Rancheros » participe également aux rassemblements de Juin … les Kolokos à CLERMONT  … c’est le cas en 2000 où il chante : « Je vais mourir sauf accident » … chanson écrite par BONNEFONT  pour  Marie MOOR  … inédit de l’album « Svoboda »et enregistrée à la SACEM sous le titre « sauf accident »

***

Marie MOOR , à la fin des années 1970, est une jeune adolescente un peu paumée. L’explosion punk l’incite à aller vivre le phénomène à la source. Elle part à Londres vivre dans les squats et bosse comme barmaid. C’est dans un de ces bars qu’elle rencontre  BARNEY WILEN, qui a 30 ans de plus qu’elle. BARNEY  est déjà un saxophoniste de jazz renommé puisqu’auteur des B.O. « Ascenceur sur l’échafaud » et  « Les liaisons dangereuses » … Excusez du peu. BARNEY prend Marie sous son aile et s’installe à Nice avec son égérie. Ensemble ils créent le label 4AS pour sortir des disques rock novateurs. Le groupe local Niçois « Moko » est ainsi commercialisé.

Marie sort sort le 45 tours « Pretty Day » (1983) dont elle a écrit le texte. les ventes sont poussives.

  marymoor1r.jpg

En 1984 sort un nouveau 45 tours plus rock « Falling in love again ». Le succès n’est pas davantage au rendez-vous.

falling20in20love20again.jpg

En 1988 … nouveau 45 tours au titre évocateur : »Prends-moi, prends-moi »chez « Polydor ».

prends20moiprends20moi.jpg

En 1992 « Aigre douce » sous le label japonais « Alpha records »

 aigre20douce.jpg

Enfin, en 1998 Jean-Louis MURAT lui compose et produit un album entier toujours inédit à ce jour faute de maison de disque disposée à le sortir. Il s’agit de « SVOBODA ».Tous les textes sont écrits par Marie MOOR. La musique de plusieurs titres est l’oeuvre du duo Murat/Clavaizolle.

En 2001 elle écrit deux titres pour CHRISTOPHE.

Elle renoue avec les ambiances froides et électro de ses débuts dans un nouveau projet « Rose et Noir »avec Laurent CHAMBERT  (2002).

En 2006 « Rose et Noir » sort le disque « Tracé dans le bleu ». Cet album est auto-produit sous le label « Discordian records ».

En définitive MURAT n’écrira qu’une chanson pour la belle MARIE  … il s’agit du titre « Epines de l’enfance » … Plusieurs « Muratiens » de la 1ère heure m’ont contacté pour m’indiquer, certains avec beaucoup de véhémence que je faisais fausse route en attribuant ce texte à BERGHEAUD … Pour avoir été fils de paysan, être souvent passé sous les fils de barbelés, je suis certain que pour sortir un tel texte, il faut l’avoir vécu … C’est le cas de Jean-Louis BERGHEAUD … La « belle » ne vivant pas dans le confort depuis la disparition de son saxophoniste, le BERGHEAUD se s’ra fait un plaisir de lui filer ce texte … A tout le moins il y aura participé …

Je vous livre le texte de cette chanson … on y retrouve toute l’enfance du petit BERGHEAUD

« Mon enfance aux cuisses blanches a enfourché les barbelés

Pour une odeur fine d’aubépine de rose et d’églantine

Mon enfance au coeur et cuisses écorchés

A l’endroit le plus doux

A cette envie de sang fou

Mon enfance guerrière dans les champs de pré ouvert

Où je vais à la guerre à coups de lance-pierres

Mais le jardin abandonné

Notre cabane dans les cerisiers

Oh, épines de l’enfance ! »

Profitons en pour faire la connaissance d’un saxophoniste merveilleux : Bernard Jean WILEN dit Barney WILEN.  Son père est américain et sa mère française. La vidéo qui suit nous permettent de mieux appréhender le talent de cet immense musicien … Le texte est écrit par sa compagne Marie MOOR laquelle porte un blouson « SVOBODA »

Image de prévisualisation YouTube

En bonus une aquarelle de Marie MOOR  qui a cessé de peindre en 1996

barneymariemooraquarelle1.jpg

***

Christophe PIEauteur interprète, multi-instrumentiste, il fait partie de la sphère muratienne depuis l’époque « Clara ». Il participe aux premiers 33 tours dont « Passions privées ». Par la suite il est régulièrement  présent sur les albums du Brenoï :

  • Cheyenne – Venus – Dolores -Mademoiselle Personne – Parfum d’acacia au jardin – Taormina – Baudelaire.

 Il est batteur de Shadel et de Sainte  Augustine – membre du  défunt groupe Rogojine – et actuellement de « The Delano Orchestra » … Il participe à plusieurs tournées de JLM …

pie.jpg

En   2007, il sort l’album « Sky Lumina »dont le rouge de la pochette laisse augurer d’un album flamboyant. Sur le titre 1er « Crash idéal » Murat participe aux choeurs. Deux autres titres sont écrits par JLM :

  • « L’amour au naturel »…

  • « Qu’est-ce qui ne va pas petite ? »  …

1203299310.jpg

« Qu’est-ce qui ne va pas petite ? »

(…)

« Que de larmes, que de regrets !

Mille larmes, mille regrets »

(…)

« Le baiser profond de ma vie

Aussi loin qu’un soleil de minuit ».

(…)

« Qu’est-ce qui ne va pas petite ? » 

(…)

La version de Christophe PIE  est superbe …

***

DC BASEHEAD  (???). Il est très probable que le 1er contact entre BASEHEAD et Jean-Louis MURAT remonte au tournage du film de Claire DENIS  « J’ai pas sommeil » auquel ce groupe et JLM ont été mêlés musicalement.

       Mickaël IVEY  fondateur du groupe

mikeivey.jpg

Initialement le groupe s’appelle « BASEHEAD » … en 2002 il prend le nom de « BASEHEAD DC«  puis en 2007 : « BASEHEAD 2.0″

870685613.jpg

La version déstructurée du « Col de la Croix Morand » apparaît sur ce CD hors commerce  « Hugo Boss » (édition limitée à 10.000 exemplaires) …

Ci joint des pochettes de disques  du groupe sous chacun des 3 noms évoqués ci-dessus …

basehead1.jpgBASEHEAD  … proléthisme pour l’alcool …

                      Basehead DC

baseheaddc.jpg

                 Basehead 2.0

basehead20.jpg

***

Willy SOMMERS né en 1952 à UKKEL en Belgique. Il a donc l’âge de Jean-Louis MURAT. Chanteur de variété au physique « agréable » il le restera. Il est considéré dans les années 80 et 90 comme l’un des chanteurs les plus populaires du pays de Flandres.

En 1993 sort l’album « Parfum d’amour »qui comporte quelques titres français dont « Sentiment nouveau » de Jean-Louis MURAT. Sur cet album figure également le titre de Claude Michel SCHONBERG  « Le premier pas »

 

Le recto et le de la K7 avec le titre « Toen Kwam Jij » signé BERGHEAUD  …

willysommersk7.jpg wyllysommersk7.jpg

Le CD « Parfum d’amour » 1993 … (référence Philips n° 518 544 2)

willysommersparfumdamoura.jpg

Le CD Promo avec les deux titres évoqués ci-dessus (SCHONBERG et BERGHEAUD)

 willysommers.jpg

Ce CD 2 titres se présente également en format 45 tours. Ci-dessous ce « sentiment nouveau » version Flamande …

***

Isabelle BOULAY

- 21 - Ils chantent MURAT.  boulay-225x300

La belle Canadienne ne cache pas l’admiration qu’elle voue à l’Auvergnat.  En 2008 elle enregistre l’album « Nos lendemains » dont le titre 1er est écrit par Jean-Louis BERGHEAUD. Une magnifique chanson :  « Dieu des amours ».

Voici ce qu’elle déclare à Dominique PARRAVANO  le 13 mars 2008 :

Question : Et Jean-Louis MURAT  ?

Réponse : Je ne l’ai pas encore rencontré, mais je me sens beaucoup d’affinité avec lui. Mon père vivait comme lui dans un chalet au milieu de la nature, loin de tout, libre. J’ai grandi en Gaspégie, une région très sauvage, aride, dure, la vraie vie. Mon père était issu d’une fratrie de 14 enfants, il était fils d’ouvrier, cultivateurs, il a vécu dans la pauvreté, il a dû travailler sur les chantiers dès 13 ans. Il possédait également un restaurant avec un bar. Des musiciens jouaient pour un public de gens esseulés et de coeurs brisés. C’est là que j’ai fait mes premières scènes, j’y ai chanté régulièrement de 7 à 11 ans. Ce restaurant était un peu le refuge du village. Il était courant de voir des femmes violentées arriver en pleurs chez nous ».

  • CD « V2 Music » sortie le 3 3 2008 sous le n° 53099-4.

Boulay-nos-lendemains-2008

  • CD livret édition limitée (même date que ci-dessus) sous le n° 53099-5.
  • Hors commerce « Dieu des amours » n° LC 01801.

Boulay-dieu-des-amours1-300x225

  • Clip officiel
Image de prévisualisation YouTube
  • Live …
Image de prévisualisation YouTube

« A toi, parti sans dire un mot

Je voudrais dire « Quel salaud ! »

Je ne peux pas mon âme soeur

Tout reste intact dans mon coeur ».

(…)

« A toi, parti sans dire un mot,

Me voilà sans plus d’idéaux,

Mon corps de femme abandonné,

Ne croit plus au bonheur d’aimer ».

(…)

Le 1er Avril 2008 la Canadienne confie au journaliste Patick CAFFIN  pour « Le Parisien.fr » : « Jean-Louis MURAT  ? J’ai beaucoup d’admiration pour lui ».

En 2011, MURAT  écrit une nouvelle chanson pour la chanteuse Québécoise : « Amour aime aussi nous voir tomber ».

  Boulay-les-grands-espaces-2011

  • CD sortie le 14 novembre 2001 « V2 Music » sous le n° 0252785131. (15 titres)
  • CD livret  « V2 Music » sous le n° 0252785133 (15 titres + bonus 3 titres).

Lors de sa dernière tournée en France, le 11 février 2012, dans les colonnes de « La Dépêche » Isabelle déclare :  » Jean-Louis est hypersensible et extralucide. C’est l’un des plus grnds poètes de notre génération ».

« Tout sourire sait faire mon bonheur,

Tour désir sait me trouver.

Tout plaisir sait faire dans mon coeur,

Chanter l’hiver, chanter l’été ».

(…)

« Le temps aura mis dans mon coeur

Tous les caprices du vent.

Tout loge à deux pas du bonheur,

A deux pas du grand tourment ».

(…)

 ***

Florent MARCHET est né le 21 juin 1975 à Bourges.  Ses parents sont programmateurs de concerts. Très tôt (5 ans) il apprend le piano et fait des études musicales au conservatoire de sa ville de naissance. En 2002 il apparaît sur une compilation des « Inrockuptibles » (C.Q.F.D.).

Il rencontre le succès avec « Gargilesse », soit le nom d’un village du Berry où il allait se promener avec ses parents.   J’ai beaucoup aimé cet album … J’ai moins apprécié les disques suivants dont « Rio Baril. Suivent « Frère Animal » et « Fantaisie Militaire » ainsi que « Courchevel ».

Le 15 avril 2008 au Café de la Danse, Florent MARCHET  interprète le titre de JLM :   »Gagner l’aéroport » à la fin de la représentation du roman musical « Frère Animal ». Il est accompagné de Valérie LEULLIOT et Arnaud CATHERINE

http://www.dailymotion.com/video/x53go8

A la fin de l’année 2011 Florent MARCHET  sort une compilation de titres de Noël dont le fameux « Noël à la maison » de MURAT … chantée ici par MARCHET au « Café de la Danse » le 15 décembre 2011

Image de prévisualisation YouTube

Coffret double CD « PIAS » n° 414939175923. 

marchet-300x300

 ***

TOMUYA Endo est un artiste Japonais.  Vers la fin des années 60, cet ancien élève des Beaux Arts de Tokyo qui a étudié le NO (théâtre chanté et dansé, joué masqué) ainsi que le HAÏKU (poésie brève), débute dans le théâtre d’avant-garde.

Il aborde également la musique et découvre TRENET, BREL, BRASSENS, BARBARA  et Léo FERRE. Il remporte son 1er concours avec une chanson de Michel POLNAREFF.

En 1970, il publie un recueil de poèmes inspiré par LAUTREMONT  et RIMBAUD. Il adapte des chansons de Brigitte FONTAINE. En 1973, il effectue un voyage initiatique à PARIS. Il fait la tournée des salles : « Le Lapin Agile », « Le Don Camillo », « l’Olympia » … A son retour au Japon il intègre un groupe rock. En 1982 il rencontre le succès avec son 1er album « La nuit de l’errance ». Il dirige « Cabaret Children » où il monte des revues en plusieurs langues. Il anime une émission TV Japonaise sur PARIS. Il fait découvrir à ses concitoyens les spectacles de « Chez Michou » du « Paradis Latin » et du « Casino de Paris ».

En 1992, il s’installe en France et apprend notre langue. Il chante sa première composition en Français « Le fleuve de la jeunesse ». En 2001, il nous offre sa version du « Poinçonneur des Lilas ».  Il revisite Boris VIAN. En 2005 il s’approprie 12 classiques de la chanson Française. En plus du « Poinçonneur » déjà cité, on y trouve « La bicyclette » de MONTAND, « Le jazz et la java » de NOUGARO, « Les champs Elysées » de Joe DASSIN  … Cet album est en vente en avril 2007. Le 30 avril de la même année il chante à l’Olympia …

… Un Japonais à Paris …

tomuya

… Spectacle à l’Olympia …

tomuya-omympia

En ce début novembre, l’ami Pierrot nous informe sur son Blog que,  TOMUYA chante l’un des titres cultes de Jean-Louis MURAT  : « Si je devais manquer de toi ».  Sur le lien ci-dessous vous pourrez accéder à la version Française par le chanteur Japonais … L’extrait de la version Japonaise ayant été versé sur le Blog des « Inédits »

Image de prévisualisation YouTube

Et si cette démarche ouvrait à l’Auvergnat les portes du royaume du soleil levant ??? On peut rêver … Je suis certain que la voix et les yeux de Jean-Louis MURAT  ont tout pour plaire aux belles Nipones …

***

Nolwenn LEROY jamais à vrai dire je n’aurais pensé que la belle Nolwenn, native de St Renan, aux portes de Brest, dans ce beau Finistère que j’aime tant  … Jamais je n’aurais donc pensé que la Brestoise aurait trouvé une place sur ce Blog consacré à Jean-Louis MURAT : l’Auvergnat … bougon … bougnat … 

« Ô filles de l’eau » …

nolwen-1

Le 26 novembre 2012, demain donc, le sixième opus de la Finistérienne sera dans les bacs. Outre MIOSSEC, un autre rebelle figure au casting de cet album. J’ai nommé : Jean-Louis MURAT alias BERGHEAUD. Du haut de ses montagnes, le « Brenoï » nous a écrit ce titre « Sur mes lèvres » … Une surprise ? Oui … divine qui plus est ! Dans le milieu de la variété MURAT  n’a pas bonne presse. On connaît ses démêlés avec le sieur VOULZY ses avis tranchés sur GOLDMAN  et consorts. On connaît par ailleurs l’amitié qui lie Nolwenn à Voulzy … Qu’est-ce à dire ??? Tout simplement que la Finistérienne a du caractère, une vraie personnalité … qu’elle se fout des préjugés … qu’elle est la patronne. Bravo Nolwenn pour votre esprit d’indépendance ! Dans le cas d’espèce avec MIOSSEC  et MURAT  Nolwenn opte pour la qualité.  Sur un album précédant la chanteuse clame :

(…)

« Là où les eaux se mêlent Là où se finit la terre Là où est si grand le ciel Là où se bat la mer Là où je deviens celle Qui pour toi reste un mystère Même si tu me trouves si belle Sous les feux de ta ville lumière »

(…)

« J’aimerais tant que tu me comprennes Je ne serai jamais ta parisienne j’aimerais tant que tu me comprennes Qu’ici ma place n’est pas la mienne« 

(…)

Ces paroles sont de MIOSSEC et reprises à son compte par Nolwenn …Voilà qui vous donne une autre image du personnage. On est bien loin de la quiche qui dit oui à tout,  de la chanteuse de variété qui use de son seul minois pour duper les gens. Nolwenn a passé son bac aux Etats-Unis et terminé des études de droit à Clermont-Ferrand … Une fan de MURAT ??? Cet … « Ange   déchu »  ???  Pourquoi pas après tout !

Ce CD se présente sous trois formats différents :

  • CD classique boîtier plastique comportant 13 titres.

  • CD digipack comportant 13 titres + 2 bonus – « Mercury » – n° 0253722201.

  • CD  (15 titres) + DVD (3 titres extraits de « Bretonne »)  - Edition limitée « Leclerc » (10.000 exemplaires)  – « Mercury »  - n° 0253722201.

Le 12 novembre 2012, dans le cadre de la campagne promo, la Brestoise répond aux questions de Frédéric JAMBON journaliste au « Télégramme« . Sur le titre écrit par MURAT  voici ce qu’elle déclare : « Sur les petites notes que j’avais prises sur les chansons, j’ai noté à propos de celle-là : « Riche de par son sens, extrêment originale de par son angle ! C’est une chanson qui parle de la condition de l’auteur et de l’écrivain. Il faudrait que j’en discute avec jean-Louis MURAT … La chanson offre plusieurs lectures … En fait, j’ai l’impression qu’il met sur mes lèvres ses propres mots, pour me faire dire des choses que je ne pourrai pas dire moi … C’est tordu, c’est cynique, mais c’est d’un incroyable talent ! Enfin, si ça se trouve, il n’a pas du tout pensé à ça (rires). En tout cas, elle est énorme, cette chanson … ». 

Nolwenn ne pense pas si bien dire … Murat dit que dans ses chansons, même écrites pour les autres …  il …  » ne parle que de lui » !!! La Brestoise a raison chez MURAT  plusieurs lectures sont possibles. Ce titre est une ode au voyage qui nous mène du corps dénudé d’une belle … aux lèvres si fraîches … si humides … pour se perdre au fin fond de l’Amérique et nous mener jusqu’en forêt de Huelgoat où déambule l’âme Bretonne de « Ti jean » … (???) Mais d’autres lectures sont encore possible …

Dans son édition du 25 novembre 2012, Michel TROADEC critique musical au journal « Ouest France » et ami du regretté Jean THEFAINE évoquant le titre de MURAT  écrit : « Sur mes lèvres de MURAT est une grande chanson ». Alors un single ??? Pourquoi pas ??? Je dis « Banco » !  

(…)

« A l’humide beauté d’une reine dénudée »

(…)

Image de prévisualisation YouTube

Demain, lisez MURAT … écoutez Nolwenn … que du bonheur ! Nolwenn LEROY n’a rien d’une ingénue … qu’on se le dise !!!

***

Formé en 1998 en région Bordelaise, le groupe « LUKE » interprète de fort belle façon le « Fort Alamo » de MURAT lors d’un concert à Bruxelles. Nous sommes en 2002 … 

***

Hervé FRESNE je dois connaître que je ne connais pas, nous délivre une belle version de « L’infidèle » … initialement appelée  : « Le spectacle pour Américains » … Sorti des limbes de la « Dolo »

***

La chanteuse MARIE Myriam en 2007 interprète, extrait de « Cheyenne » le titre « Pars »

***

En 2003 la belle CAMILLE nous chante : « L’amour qui passe »

***

Quant à Jeanne CHERHAL elle nous délivre : « La maladie d’amour » …

***

En 2012, Yan KERLANS (né en 1971 à Metz et y travaille) nous gratifie de 16 reprises de MURAT

pochette-murat-le-quaire

J’adore cette version du titre « Démariés » … le son des cloches de MURAT LE QUAIRE (???) le vent violent lancinant … les mots de Jean-Louis

***

Je vous rappelle que RIDAN et Gabrielle LAZURE chantent MURAT sur le blog réservé aux inédits …

***

 A suivre …

http://didierlebras.unblog.fr/21-bis-ils-chantent-murat-suite/

***

Publié dans : ||le 16 avril, 2011 |17 Commentaires »

17 Commentaires Commenter.

  1. le 15 juin, 2012 à 20:49 a écrit:

    Epines de l’enfance est un texte de Marie Möör, c’est le premier texte que Murat avait mis en musique…
    D’où tenez-vous ces informations ?
    Je suis personnellement exaspéré de lire des choses fausses au hasard de ces pages…
    SSi

    Répondre

    • le 16 juin, 2012 à 7:11 didierlebras écrit:

      Je suis désolé également mais ce texte est de MURAT …
      118 Epines de l’enfance Inédit (Marie Moör) T 003 752 946 6 Clavaizolle/Jean Louis Murat
      Ci dessus les références SACEM …
      Tout dans ce texte nous parle de l’enfance de MURAT … il n’y a qu’à lire … c’est + qu’une signature.
      Si vous trouvez des erreurs, elles ne demandent qu’à être rectifiées. Je ne prétends pas avoir la science infuse. Dans le cas présdent, je pense avoir raison. Amitiés « Muratiennes » …

      Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

      Répondre

  2. le 3 juillet, 2012 à 14:10 Matthieu écrit:

    Il a l’air éminemment sympathique le commentateur du dessus (SSi). Cher DLB, vous ne mentionnez pas le nom de cette chanteuse qui a repris en anglais le titre « Le lien défait ». Je ne sais plus son nom, mais il n’est pas impossible que vous l’évoquiez ailleurs sur votre site. Il manque également Isabelle Boulay qui a chanté deux titres de Murat.

    Répondre

    • le 3 juillet, 2012 à 15:14 didierlebras écrit:

      Salut Mathieu, merci de ton commentaire. Effectivement pour Isabelle BOULAY il va falloir que je fasseune mise à jour. J’en fais état dans la partie discographie … Quant au titre le lien défait (chanté en anglais) … à ma connaissance ced titre est chanté par l’actrice Gabrielle LAZURE … Ce titre inédit se trouve à dispo (chanté par Lazure dans la partie du Blog réservée aux Inédits) … Je vais donc rajouter la belle Isabelle BOULAY … Par ailleurs pour (SSI) que je ne connais pas … ma réponse n’a pas donné lieu à d’avis contraire. Epine de l’enfance est un texte de JLM. Je ne demande qu’une chose lorsque je fais des erreurs, ce qui est possible, je ne demande qu’à être corrigé … Je sais faire la différence. Je ne suis qu’un « nouveau » en Muratie. Lorque j’ai créé ce Blog j’ai reçu plusieurs messages d’insulte … Membre de la Dolo, je n’y ai trouvé que trop de haine … bien inutile … C’est pourquoi j’ai créé ce Blog. Merci de ton attention Mathieu … A + …

      Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

      Répondre

  3. le 3 novembre, 2012 à 1:44 Armelle écrit:

    merci Didier pour ta « réactivité » concernant le « japonais à Paris ».

    dans la foulée, je viens de voir, concernant Florent Marchet, que tu as mis deux fois la même vidéo de la version « Gagner l’aéroport » au lieu de « Noël à la maison »; le prochain album de Florent Marchet est annoncé pour bientôt (hors celui destiné actuellement aux enfants) et curieusement, il annonce que cet album parlera de la mémoire, ça ne te rappelle rien? ;-)

    Répondre

    • le 3 novembre, 2012 à 1:57 didierlebras écrit:

      Salut Armelle,
      Il est bientôt 1 h 00 du matin en ce 3 novembre. J’ai fait la correction. Merci de ta gentillesse. Je pense que je vais bien dormir. La mémoire ??? Je me disais que je la perdais. Non c’est pas des conneries. J’ai passé près d’une heure à chercher quelquechose que j’avais au bout de la langue …
      Sincères amitiés.
      Didier.

      Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

      Répondre

  4. le 25 novembre, 2012 à 11:54 jouin beatrice écrit:

    Bonjour,
    merci d’être venu sur le forum officiel celui là, pour les explications de ce superbe texte de Murat. J’essayai depuis hier de comprendre « sur mes lèvres »
    Je ne manquerais de venir ici, lire ces beaux textes.
    Béa

    Répondre

  5. le 5 septembre, 2013 à 23:52 didierlebras écrit:

    merci de faire connaître ce blog !

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

  6. le 4 février, 2014 à 14:18 Matthieu écrit:

    Cher DLB,

    Je crois que je viens de trouver la source de la citation de JLM au sujet de Véronique Sanson. Je vous laisse la découvrir en suivant ce lien et en corriger l’exactitude :
    http://www.lexpress.fr/culture/musique/on-connait-trop-la-chanson_474868.html.

    Salutations.

    Répondre

  7. le 29 août, 2014 à 23:32 Pierre K écrit:

    Bravo pour tout ce boulot Didier ! C’est passionnant !

    Répondre

  8. le 22 septembre, 2014 à 20:57 Alain FÉCOURT écrit:

    Bonjour,

    Juste un message pour donner une info sur l’olibrius surnommé Hervé FRESNE qui fait la reprise de l’Infidèle…
    C’est un type qui a publié deux romans fantastiques sous ce nom… mais c’est un pseudo. Son vrai nom, c’est Alain FÉCOURT et il est à l’origine du site « murattextes ».
    Je le dénonce d’autant plus facilement que c’est moi !

    Répondre

    • le 22 septembre, 2014 à 21:29 didierlebras écrit:

      Bonsoir Alain FECOURT,
      j’ai déjà dit par ailleurs, sur ce Blog je pense, tout le bien que je pensais de Murattextes.
      A vous lire j’ai pris peur, je me suis dit je l’ai traité d’olibrius ??? En tout état de cause ça n’aurait pas été grave, puisque c’est un mot que j’apprécie beaucoup … dans ma bouche ce mot confine à de l’affection.
      Je vous félicite une nouvelle fois pour cette version de l’infidèle.
      J’aimerais bien vous consacrer une page, pourquoi vous aimez MURAT ? Comment vous avez été amené à créer ce site ? Plein d’autres questions encore … Merci de votre petit mot.
      D

      Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

      Répondre

      • le 24 septembre, 2014 à 13:09 Alain FÉCOURT écrit:

        Alors là… une page sur moi ???
        Je suis partagé entre une petite poussée de l’ego et un grand étonnement. Que pourrais-je bien avoir d’intéressant ? Je ne suis qu’un scribe de l’ombre qui collecte les textes du sieur Murat pour en faire profiter les autres. Ceci dit, pourquoi ne pas essayer ? Je n’aurais au moins pas le regret de ne pas l’avoir fait. Comment voulez-vous que l’on procède ?

        Répondre

        • le 24 septembre, 2014 à 21:30 didierlebras écrit:

          Salut,
          je me permets de te tutoyer. J’ai horreur du « vous » ! Cela dit on va faire les choses simplement. Tu m’écris un texte qui tu es (profession, âge …) Tu m’expliques comment tu as connu JLM … pourquoi tu t’est intéressé à lui …. Comment t’est venue l’idée de créer Murattextes ? N’as tu as rencontré des difficultés ? Est-ce qu’on n’a pas cherché à te dissuader ?
          Tu m’indiques également ta relation avec le personnage MURAT … Vas tu au concert ? Lesquels ? As-tu des souvenirs précis ? Des photos ? Des sons ? Que pensent ton entourage de cette relation avec le personnage MURAT ??? Tout ce que tu veux bien me dire … Les petits détails font les grandes histoires …
          Pour ma part je dirai ce que je pense de Muratextes … Je parlerai de tes livres dont celui sur Troyes … J’ai commencé à lire … je me suis imprégné de l’ambiance de la ville … J’imaginais Troyes comme ça !
          Quelle est ta relation avec l’écriture ???
          Merci pour tout, mon adresse mail : dlebras@sfr.fr
          D

          Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

          Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1