Jean Louis MURAT … « Parfum d’acacia au jardin » … 2004 …

Ce DVD a été enregistré et filmé le 3 décembre 2003 aux studios Guillaume TELL. Il comprend 13 titres inédits. Y est adjoint un CD 7 titres (dont 2 inédits).

Tracklisting : DVD : 1 Parfum d’acacia au jardin – 2 La petite idée derrière la tête – 3 Ce qui n’est pas donné est perdu – 4 Au cabaret – 5 Call baby call – 6 Fille d’or sur le chemin – 7 Ton pire ennemi – 8 Elle avait le béguin pour moi – 9 En souvenir de Jade – 10 Dix mille (Jean) Louis d’or – 11 Plus vu de femmes – 12 On se découvre en regardant – 13  Qu’entends-tu de moi que je n’entends pas ?

CD : 1 On se découvre en regardant – 2 La petite idée derrière la tête (guitare/voix) – 3 En souvenir de Jade – 4 Elle avait le béguin pour moi – 5 Chappaquiddick – 6 La petite idée derrière la tête – 7 Marquis.

A signaler que peu avant la sortie de ce DVD, une bande annonce était disponible sur le DVD « Digital rock vision » volume 6.

Voici la production détaillé de ce « Parfum d’acacia au jardin » :

parfum.jpg

  •  DVD + CD – Editions Scarlett n° 59939698 (DVD) et 59844923 (CD) – édition limitée.
  • DVD (sans le CD) … je recherche …
  • DVD promo – offert par « Télérama » format slim » n° 509992378.
  • CD promo – Editions Scarlett – hors commerce – pochette cartonnée – comprenant les 7 titres du CD-  enregistrés les 1 et 2 décembre 2003 au studio Guillaume Tell (mention figurant sur la pochette).
  • DVD promo – Editions Scarlett – hors commerce.
  • Une version acoustique comprenant 15 titres avec mention « Cadeau de JL MURAT pour les 5 ans de la Dolo » a été offerte à certains membres de la fameuse liste … Combien ??? Je ne sais pas. En plus des 13 titres du DVD « Chappaquiddick » et « Marquis » ont trouvé place sur cette version acoustique. Sur le titre 1er …  « Ton pire ennemi » en ouverture,  on entend « JLM » échanger des paroles avec ses musiciens … sur le dernier …  « En souvenir de Jade » c’est Murat lui même qui dit … « Merci beaucoup »! Détail qui a son importance la pochette comporte la mention « version acoustique le 01 12 2003« .


***

 

Six mois se sont écoulés entre la sortie de « Lilith » et ce DVD … un nouvel opus est déjà annoncé … Pourquoi une telle frénésie ? Dans une interview accordée à J.P. BERNARD  pour« La Liberté.Ch »MURAT déclare : « C’est mon métier et surtout ma passion. Et faire ce que je fais à un rythme soutenu est une nécessité ».

Dans la deuxième partie de cet article MURAT précise les conditions de cet enregistrement : « L’affaire a été rapidement bouclée. Le 1er décembre, j’ai d’abord chanté 17 nouveaux titres aux musiciens. Ils les ont appris dans la foulée et le lendemain on a installé le matos. Le 3 décembre, on a joué deux fois seize chansons entre 15 heures et 22 heures devant les caméras de Don KENT, le vétéran des « Enfants du Rock ». Le lendemain, on a mixé le son et Don KENT a effectué le montage, façon ORTF 1965 et tout était dans la boîte selon mon souhait. J’essaie en effet de travailler à la source, au plus près, je fais avec les défauts ».

 

Les articles concernant ce DVD sont nombreux. Celui qui résume le mieux l’avis des critiques selon moi est celui paru le 13 février 2004 dns les colonnes des « Inrockuptibles » sous la plume de Pascal BERTIN :

« Quelques mois seulement après son dernier album, Jean Louis MURAT s’est offert une journée en studio pour 13 nouveaux titres dont l’enregistrement fait l’objet du DVD « Parfum d’acacia au jardin.

Jean-Louis MURAT  ne fait rien comme tout le monde. Ça on le savait depuis longtemps. Mais il continue. En 2003,  il nous avait offert un double album studio (Lilith), objet devenu rare, d’autant plus quand il est de qualité. (…) Quelques mois plus tard, le voila qui ressurgit avec un nouveau projet inattendu, Parfum d’acacia au jardin ; un DVD qui retrace une journée en studio filmée en noir et blanc par l’oeil de la caméra de Don KENT.

Mais attention, point de recyclage de vieillerie puisque cette journée passée au studio Guillaume TELL  de Suresnes à servi à MURAT à enregistrer 13 nouvelles compositions écrites en 2003. Face aux caméras, ces titres sont mis en boîte lors de la première prise, celle qui suit immédiatement les toutes premières répétitions d’une nouvelle composition. Aux côtés de MURAT, la section rythmique croisée sur Lilith, Fred GIMENEZ et Stéphane REYNAUD à la batterie, auxquels s’ajoutent Christophe PIE aux claviers et à la guitare, et la chanteuse CAMILLE (à qui on doit l’album le sac des filles sorti l’an dernier) aux choeurs. Avec cette formation inédite, MURAT  privilégie la spontanéité et le retour à un son brut qui met immédiatement en évidence la clarté de la mélodie et ne laisse aucune chance aux fautes de goût dans les textes. La prise de risque en valait la peine puisque le quota des bons titres est largement dépassé sur ce Parfum d’Acacia au Jardin au format vidéo qui ne fera pas l’objet d’un album, même si le coffret DVD offre également un CD audio contenant des versions alternatives de cinq des titres ainsi que deux inédits.

En fan de folk-rock américain MURAT  s’offre des envolées vers les grands espaces en s’affranchissant totalement de sa précédente collaboration avec Calexico, dressant les guitares dans son rodéo sonore et s’octroyant quelques passages à l’harmonica, le tout colorisé en Cinémascope par la voix proprement soul, voire parfois ryhm’n blues de CAMILLE.

Avec quelques titres et textes bien sentis (Ce qui n’est pas donné est perdu, ce que tu gardes est foutu … ou encore le coquin on se donne en regardant), MURAT  prouve que sa source créatrice n’est pas encore prête de se tarir. Normal pour qui vit au pied des volcans d’Auvergne, hé hé hé. Puisse la jeune génération prendre graine de ce projet d’un genre nouveau, et ainsi oser briser la monotonie d’une carrière afin de régénérer son processus créatif ».

 

***

 

… Ton pire ennemi …

(extraits)

 

Sous son apparence bleue, des fois

Tu lui donneras le Bon Dieu, ma foi

Mais plus malin que toi puissance trois

L’aut’ cinglé ne te lach’ra pas

(…)

Il te prend d’abord le droit de rêver

Insensiblement celui de penser

Il te réveille même la nuit

Le salaud nuit et jour sourit.

 

***

 

Quel formidable portrait de notre … pire ennemi !!!! emoticone

 

***

 

… Parfum d’acacia au jardin …

(extraits)

 

Aucun rêve ne tient ce qu’il promet

Aux coeurs en allés en lambeaux

S’épuise ma vie en virelai

Petite pichenette au boulot

 

Que me plaît la beauté des choses

Si tout doit finir en chemin

Oh, Dieu pourquoi pas ma pomme

Un parfum d’acacia au jardin

(…)

 

 

 

 

 

Publié dans : Non classé |le 21 décembre, 2010 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 29 mai, 2011 à 12:28 Muse écrit:

    Un trésor que cet album dont je retiens « Ce qui n’est pas donné est perdu », « Plus vu de femmes », « fille d’or sur le chemin », « le parfum d’acacia…un fabuleux moment de musique porté par la transe de l’ensemble du groupe JLM, musiciens et Camille.

    Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1