Jean Louis MURAT … « DOLORES » … 1996 …

Jean Louis MURAT ...

Ce titre fait penser à DOULEURS … MURAT fait le deuil de son amour avec MARIE … Il s’ouvre à autre chose … à d’autres horizons … C’est un disque charnière dans sa carrière. Beaucoup de « fan » s’identifieront aux 12 titres de cet opus … Ce sera la naissance, un peu plus tard, à l’occasion de la reprise des concerts, de la fameuse DOLORES LISTE …

La production qui entoure ce disque est particulièrement riche :

  • CD Virgin n° 84216924 – sortie le 13 09 1996 - 12 titres – pressage Hollandais.

  • CD promo Virgin SA 3789 – 12 titres – pochette cartonnée hors commerce.

  • CD promo Virgin SA 3840 - pochette cartonnée – mono-titre « BENITO » (4’10)

  • CD digipack (3 volets carton) – Virgin n° 384217020 – sortie le 12 11 1996 – 12 titres – pressage Japonais – édition limitée superbe !!! offerte aux 10000 premiers acheteurs de la FNAC.

  • K7 Virgin n° 84216948 – 12 titres – pressage hollandais.

  • 33 tours Virgin (références exactes ignorées) …  JE RECHERCHE  DESESPEREMENT DEPUIS  DES LUSTRES … SUIS ACHETEUR … ME FAIRE OFFRE …

Tracklisting  :  1 « Fort Alamo » (4’24) – 2 « Dieu n’a pas trouvé mieux » (3’48) – 3 « Perce-neige » (3’37) – 4 « Le train bleu » (3’58) – 5 « Margot » (3’15) – 6 « Brûle-moi » (3’46) – 7 « Le baiser  » (4’12) – 8 « Le môme éternem » (4’32) – 9 « St Amand » (4’20) – 10 « Aimer » (5’13) – 11 « A quoi tu rêves ? » (3’33) – 12 « Réversibilité » (4’20).  

2 clips disponibles sur la toile :

http://www.clips-fr.com/regarder.php?v=2584 (Le baiser – live)

http://www.dailymotion.com/video/x2bb9l_cest (Aimer – extrait Murat et Christine ANGOT)

 

***

 

Dans  »Le Soir » édition du 2 octobre 1996 MURAT répond aux questions de Thierry COLJON  qui l’interpelle sur … la pochette …

T.C.  : La pochette des filles nues n’est pas du meilleur goût …

JLM : C’est une idée de MONDINO, ça, VIRGIN  était  à fond pour. Moi, j’ai terminé le disque le 14 juillet, et il fallait la pochette le 15 août. J’ai dit OK sinon le disque ne sortait pas début septembre, ce à quoi je tenais parce qu’après il y avait plein de grosses sorties. J’ai donc laissé faire, je n’ai pas discuté. Je ne peux donc pas la défendre mordicus. »

Moi … cette pochette je la trouve fort belle … le digipack davantage encore.

Toujours dans « Le Soir » JLM nous parle de DOLORES en des termes clairs qui ne laissent pas de place à l’ambiguïté :

QUESTION : Votre dernier CD « Dolorès » est empreint de la tristesse causée par votre séparation d’avec la chanteuse Marie AUDIGIER. Ce disque a-t’il été pour vous la seule guérison au chagrin ?

JLM : Tout à fait. le jour où cet album est sorti, le jour où mon chagrin est devenu un objet, j’ai tourné la page. Tac ! Mais j’ai surtout tourné la page parce que je me suis rendu compte que tous les pleurs que j’avais versés pour l’autre, en fait c’est sur moi que je les avais versés. C’est parce que j’avais moi-même un problème avec l’abandon que le fait d’être abandonné par l’autre me faisait autant souffrir. Le malaise était en moi et je l’avais reporté sur l’autre. L’amour ne règle rien. Si vous voulez qu’on vous aime, faits d’abord ce que vous voulez faire et soyez ce que vous voulez être.

QUESTION : Vous pensez qu’on est fait pour plusieurs amours ?

JLM : Je pense que l’amour ne dure pas plus de trois ans, et que les seuls liens durables qu’on a dans la vie, c’est avec Dieu ou notre mère ».

Dans un autre article de presse MURAT   nous parle aussi de l’évolution des moeurs artistiques qu’il déplore : « Chanter aujourd’hui ce n’est plus seulement une question artistique comme avant : l’artiste ermite qui reste chez lui à se prendre la tête. L’artiste aujourd’hui, est artistique et économique. Il doit s’intégrer dans une logique de marché, se comparer aux autres, se remettre en question parfois vis-à-vis de son public. C’est devenu quelque chose d’extrêmement complexe, que tu ne contrôles pas forcément. Aux difficultés du présent de l’artiste se rajoutent des interrogations sur son avenir, dans ce marché « .

Murat a changé … il est passé à autre chose … une autre vie. Pour preuve ces réponses faites à un journaliste du « Soir » :

QUESTION : Restez-vous ami avec les femmes que vous aimez ?

JLM : Avec toutes. C’est assez incroyable ! … Je pense que si l’on a vécu quelque chose d’intense, l’autre reste obligatoirement le meilleur ami ».

Les révélations de MURAT à Jean Luc CAMBIER journaliste à « Télémoustique » sont intéressantes à plus d’un titre :

JL C : Cette entreprise de séduction impersonnelle a curieusement pour objet une suite de chansons qui se donnent pour intimes ?

JLM : Ayant été largué par Marie, qui passait en studio tous les 15 jours, le disque était une reconquête. Mais en fait, c’est plus compliqué. Ma nouvelle copine, dont je suis très amoureux, était là tous les soirs. J’étais pris entre ne pas l’humilier et, en douce, épater Marie. Je voulais montrer que j’étais capable de digérer et de triturer la forme assez efficacement pour sortir ces chansons du monde des souvenirs. Elles sont de plus en plus liées directement à ce que je vis, ancrées de manière plus qu’intime entre ces deux trucs, la vie passée avec Marie, le chagrin, mais aussi le bonheur d’être avec quelqu’un d’autre »  … 

 

 

 ***

… LE BAISER …

 

Je voudrais de toi

De l’eau des vitamines

Un baiser

 

 

 

Avance

Viens mon dragueur de mines

Mon bébé

 

 

Nacrée ou lilas

Viens aiguiser sur moi

Ta beauté

 

 

Abandonne toi

Eprouve au fond de toi

Le baiser.

En conclusion,  formidable album que ce … DOLORES  et ces messages sous forme de SMS supposés avoir été partagés entre JLM et Marie …

 

« Quelques gouttes de sang sur tes montagnes de neige. JL, j’ai tant aimé, t’aimer. Ta reine sans divertissement. Dolores. »

 

« Marie. Un baiser d’Amour décolle ce soir de Hong-Kong pour se poser sur ta bouche ».

 

« Regret ? Dire et ne pas faire. Ou … faire enfin. See … »

 

« Nue comme un taureau. Dans la danse des draps, j’ai joué avec toi. Jean-Louis, rouge est mon réveil. Dolorès. »

 

 

***

Publié dans : Non classé |le 30 novembre, 2010 |4 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

4 Commentaires Commenter.

  1. le 30 novembre, 2010 à 23:52 Armelle écrit:

    je l’ai déjà écrit quelque part : je n’avais pas acheté ce CD à sa sortie à cause de la pochette qui ne me plaisait pas du tout (vu pendant l’interview-promo sur C+)! j’ai compris ce que j’avais raté avec le « live in Dolores » et du coup je me suis rattrapée aussitôt!
    quel merveille cet album!

    Répondre

  2. le 1 décembre, 2010 à 8:28 didierlebras écrit:

    Tu as raison … une vraie merveille. Beaucoup de muratiens se reconnaissent davantage en Mustango … Ce qu’il y a bien avec JLM c’est que chaque album nous transporte dans un univers si diférent et si semblable à la fois … mais toujours il y a une évolution …

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

  3. le 23 janvier, 2011 à 11:31 Jean-Luc écrit:

    Personnellement j’ai toujours eu un faible pour cet album là et il reste au fil des années un de mes albums de chevet de Murat. Je me souviens encore très bien du moment où je l’ai acheté et où (Fnac Montparnasse), le temps qu’il faisait, mon esprit du moment, tout comme je me rappelle que dans le métro en rentrant chez moi je lisais l’article sur Murat paru dans Télérama pour la sortie de l’album, une sorte d’avant goût de la musique avant de la découvrir physiquement, et déjà je sentais, je ne sais pas pourquoi, que j’allais adorer ce nouvel opus de l’auvergnat. Mon seul regret pour cet album est le choix de la pochette ne correspondant guère à mon goût à l’atmosphère qui se dégage de ce disque. Mais qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse…….

    Jean-Luc

    Répondre

  4. le 23 mai, 2018 à 1:57 louis chauzu écrit:

    je l’avais acheté à sa sortie ce que je fais à chaque fois et bien pas déçu vraiment superbe album , le pochette est belle aussi murat et mondino ça fait la paire .

    Répondre

Répondre à Armelle Annuler la réponse.

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1