Jean Louis MURAT … « L’ange déchu » … 1989 …

Jean Louis MURAT ...

« Si je devais manquer de Toi » et « Le garçon qui maudit les filles » lancent la carrière de MURAT.   »L’ange déchu » va définitivement installer l »auvergnat dans le paysage artistique Français.

Ce titre bénéficie d’une production variée :

  • 45 tours Virgin n° 90483 – Face A « L’ange déchu » (3’00) – Face B « La lune est rousse sur la baie de Cabourg (3’44). Pour les collectionneurs (dont je suis) à noter, sur ce produit une pochette terne et l’autre brillante … Celà provient du papier utilisé … les différences sont bien réelles et visibles.

  • maxi 45 tours Virgin n° 90439 – Face A « Is anything wrong … l’ange déchu » (6’01) – Face B « L’ange déchu (3’45) et « La lune … » 3 »44

  • CD maxi Virgin n° 30203 (4 titres dont « Is anything wrong … l’ange déchu » (6’01) et « L’ange déchu » (3’01)

  • clip vidéo

  • 33 tours 1989 Virgin n° 70674 – Face A l’Ange déchu » (3’45)

  • K7 Virgin 1989 n° 50674 (3’45)

  • CD 1990 n° 7869212 titre 2 (3’45)

  • Hors commerce « Venus » 1993 version de « L’ange déchu » (4’14)

  • Compilation « Diversion » titre « L’ange déchu » chanté par Julien CLERC (3’52)

Ce titre emblématique de MURAT n’aura été que trop peu souvent chanté en concert. Ci dessous les versions que j’ai pu obtenir :

  • 14 03 1994 concert RTL (3’45)

  • 21 11 1994 Europe I (3’38)

  • 21 12 1994 Pollen (3’44)

  • 18 11 2000 La Verrière (4’41)

  • 22 11 2000 La Cigale Paris (3’44)

  • 14 12 2000 Clermont-Ferrand (3’46)

 

… L’ANGE DECHU  …

 « Je jette une orange

Vers l’astre mort

Quand s’éveille l’ange

Dans mon pauvre corps

J’arrache les pierres

Aux murs épais

Du tombeau de terre

Ou tu m’as jeté ».

 

A la fin des années 80, il faut avoir une certaine dose d’insouciance et un réel talent pour imposer aux médias une chanson au texte aussi … improbable !

MURAT  a une tête d’ange … mais il « s’en tape ». Jamais il n’essaiera d’en tirer parti, rappelant à qui veut l’entendre qu’il n’était pas un « dandy » mais un fils de paysan, fidèle à ses origines … qui repoussera toujours le chant des sirènes de la ville … la vanité du paraître.

En Juin 1989, sous la plume de Juliette COPE  pour les lecteurs de « 20 ans » il déclare : « Je me montre au public en femme, le problème est que je suis un homme. JUVET, BOWIE, BOY GEORGE … ? Tous ces personnages m’intéressent parce qu’ils font référence, à travers leur déguisement à l’enfance. Le travestissement, c’est montrer sa fragilité et en même temps s’en protéger. Le maquillage pour un chanteur c’est une deuxième peau, qui rentre dans la première, comme l’encre sur un buvard ».

Voilà qui résume parfaitement … l’ange déchu et le personnage Murat (mi ange, mi démon) … Une formidable chanson … Il est fort dommage que les jeunes d’aujourd’hui n’en connaissent même pas l’existence.

 

***

Publié dans : Non classé |le 11 novembre, 2010 |1 Commentaire »

Vous pouvez laisser une réponse.

1 Commentaire Commenter.

  1. le 23 novembre, 2011 à 20:49 Perruques Paris écrit:

    Article vraiment bien rédigé et de surcroit tellement vrai.Je vais dés à présent le mettre sur mon blog ;-)

    Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1