- 19 Quinto – Jean-Louis MURAT … et la nature sous toutes ses formes … dans ses chansons … (6ème partie) …

« Morituri » n’est pas un album triste. Il est empreint d’une grande nostalgie. Celle où l’on était heureux à la campagne. Celle où les gens de la ville nous laissaient tranquilles nous  les « bouseux ».  Enfant de paysan, j’ai perdu le sens de l’insouciance un jour de fin d’été, alors que j’étais à ramasser les petites patates dans les champs, nu comme un ver et qu’un copain  d’école, un citadin, m’a fait la surprise de venir me voir quelques jours avant la rentrée des classes. Dans ses yeux ébahis j’ai compris que jamais nous se serions du même monde. Il me semble que cet album « Morituri » porte la nostalgie de cette insouciance perdue. MURAT parle aux animaux. MURAT fait parler les animaux. C’est la jument qui pleine de bon sens interroge ce Dieu du ciel dont on ne comprend pas enfant, qu’il puisse laisser faire des choses pareilles. C’était le temps béni où les « petits » savaient admirer le vol de l’épervier, lire dans les yeux du taureau et y deviner le courroux ou la fierté d’être si bien entouré. En ce temps là, les fleurs avaient toutes un nom, chacun savait les reconnaître qu’elles soient des  champs ou d’ornement. Il y a très longtemps le chant du coucou avait un sens. L’entendant pour la première fois je faisais un vœux. Souvent je priais pour que ma mère et mon père ne se tuent pas à la tâche. A présent qu’ils ne sont plus, je m’aperçois de tout ce que j’ai perdu. « Morituri » brille de mille feux, ce sont les bruits de la nature, les odeurs de pâquerettes des prés, et tellement de petites choses que seul un enfant de la campagne peut décliner. MURAT est cet enfant là. Les ans n’ont pas de prise sur lui, le bonheur il le trouve dans ces « petites choses » qu’il dissémine dans ses chansons …   

Extrait : « Le chant du coucou » …  Album « Morituri » … (2016)

(…)

« Grand vent mènera la pluie/Se rassurait le roseau« 

(…)

roseau000

  • Le roseau : Plante des sols humides, à tige creuse et rigide. On distingue plusieurs types de roseaux : celui dit « commun » ou roseau « à balais » porte également le nom de « sagne ». Le roseau se plaît  au bord des lacs et des étangs. Le roseau des étangs sert à couvrir les toitures. Celui des sables n’a d’autre utilité que d’empêcher le déplacement des fines particules qui forment son lit.  Le roseau est réputé fragile et résistant à la fois. Une expression dit : « Il s’appuie sur un roseau ». Cela équivaut à dire que, celui en qui il a confiance, n’a pas la force, le crédit, l’autorité nécessaire pour le soutenir. Une autre expression dit : « C’est un roseau qui plie à tous les vents ». Cela pour qualifier une personne qui n’a point de fermeté, qui cède à toutes les impulsions qu’on veut lui donner. Personne à ce jour n’a mieux parlé du roseau que Jean DE LA FONTAINE

.

Le Chêne un jour dit au Roseau : « Vous avez bien sujet d’accuser la Nature ; Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau. Le moindre vent, qui d’aventure Fait rider la face de l’eau, Vous oblige à baisser la tête : Cependant que mon front, au Caucase pareil, Non content d’arrêter les rayons du soleil, Brave l’effort de la tempête.  Tout vous est Aquilon, tout me semble Zéphyr. Encore si vous naissiez à l’abri du feuillage Dont je couvre le voisinage, Vous n’auriez pas tant à souffrir : Je vous défendrais de l’orage ; Mais vous naissez le plus souvent Sur les humides bords des Royaumes du vent. La nature envers vous me semble bien injuste. - Votre compassion, lui répondit l’Arbuste, Part d’un bon naturel ; mais quittez ce souci. Les vents me sont moins qu’à vous redoutables. Je plie, et ne romps pas. Vous avez jusqu’ici Contre leurs coups épouvantables Résisté sans courber le dos ; Mais attendons la fin. « Comme il disait ces mots, Du bout de l’horizon accourt avec furie Le plus terrible des enfants Que le Nord eût portés jusque-là dans ses flancs. L’Arbre tient bon ; le Roseau plie.  Le vent redouble ses efforts, Et fait si bien qu’il déracine Celui de qui la tête au Ciel était voisine Et dont les pieds touchaient à l’Empire des Morts »

.

roseau1

(…)

« Je marchais vers la bruyère« 

(…)

  • La bruyère : Il en est près de 800 espèces recensées. L’Auvergne est une terre qui lui sied bien …

Pessade …

bruyere-grde

(…)

« Au loin guettait le taureau/Cornes prises dans la lumière ».

(…)

  • Le taureau : « Salers » ou pas règne en maître sur son troupeau. Houspillant les jeunes veaux qui causent le trouble en cette fin de journée d’été. Humant l’échine des génisses. Ne dormant jamais que d’un œil.   Imposant sa masse et ses formes à toute concurrence. Le taureau ne saurait supporter aucune rivalité. Ces dames le lui rendent bien. Soumises, lui offrant toujours une croupe bien arrondie ou Monsieur peut allonger ses gros sabots et laisser saliver son beau museau. 

.

TAUREAU2

 .

(…) 

« Mille myosotis bavards soupiraient « Dieu qu’il fait chaud ! ».

(…)

  • Myosotis : Dans le langage des fleurs, le myosotis signifie l’amour sincère mais aussi l’inquiétude de ne plus être aimé. S’il est bleu cela équivaut à souvenir fidèle, ne m’oublie pas. Georges BRASSENS nous chante cette fleur de façon divine : « Quand tu partis, quand/Tu leva le camp/Pour suivre les pas/De ce vieux nabab/De peur que j’ne sois triste/Tu allas chez l’fleuriste/Quérir une fleur bleue/Un petit bouquet d’adieu/Bouquet d’artifice/Un myosotis/En disant tout bas/Ne m’oubliez pas ».

.

myosotis-fleur-600x450

.

(…)

« Je montais par la clairière/Au belvédère des mouflons« 

(…)

  • Mouflons : C’est la première fois que MURAT évoque cet animal dans ses chansons. IL est vrai qu’on est plus habitué au mouton. Le mouflon a été introduit dans les années 60 en Auvergne. Plusieurs centaines de mouflons  sont répartis dans les monts du Cantal et dans le massif du Sancy. En été ils se tiennent en bande sur les hauts pâturages tels que le Plomb du Cantal ou le versant sud du Mont Dore. En hiver, ils descendent dans les vallées couvertes de forêts comme le cirque de Chamalières ou la vallée du Mont Dore. Leur nombre est cependant en forte régression.

.

mouflon1

.

(…)

« Je foulais d’un pas moderne/Le chiendent et le mouron« 

(…)

  • Chiendent : Ou « dent de chien » en référence à ses feuilles pointues. Ennemi tenace, le chiendent développe des rhizomes qui étouffent les autres cultures.

chiendent

  • Le mouron : Plante herbacée annuelle qui décline une fleur solitaire, donnant naissance à une capsule contenant de nombreuses graines toxiques. La fleur peut être blanche, rouge ou bleue.

MOURON

(…)

« Un coucou en haut d’un hêtre/Reprit sa drôle de chanson ».

(…)

  • Coucou : Se nourrit principalement d’insectes et de chenilles velues. Le coucou parasite le nid des autres oiseaux. Le nid de la rousserolle  est souvent choisi. La femelle coucou passe de longues heures à observer le comportement de la cible « choisie ». Quand l’hôte du lieu a commencé à pondre, elle y dépose l’un des siens.  Elle peut pondre de 8 à 25 œufs par saison (1 par après-midi) dans différents nids. Plus surprenant encore, l’œuf éclos, le bébé coucou fait rouler les autres œufs hors du nid ! Un proverbe Belge dit : « Ce n’est jamais Avril si le coucou ne l’a dit ». 

.

Coucou gris Cuculus canorus Common Cuckoo

 .

  • Le hêtre : Reconnaissable à son feuillage dense et son écorce gris clair. Il peut atteindre 30 mètres de hauteur et vivre de 250 à 300 ans. Il fructifie à partir de 60 - 80 ans. Son fruit appelé « faine » est comestible à faible dose car il renferme des composants toxiques. Un dicton annonce : « En mai, fleurit le hêtre et chante le geai ».

.

hetre

.

***

… Extrait : « Le cafard »Album « Morituri » … (2016)

(…)

« C’est un animal/Qui fait un carnage chez les colibris« .

(…)

  • Colibris : Minuscule oiseau qui passe de fleur en fleur avec son bec effilé pour récolter le nectar qui constitue l’essentiel de son alimentation. Est doté d’un vol performant et rapide, peut battre des ailes plusieurs dizaines de fois à la seconde. Surnommé « oiseau mouche » est capable de voler en marche arrière. Dans son livre : « Nouveau voyage aux îles » LABAT écrit : « Cet oiseau est sans difficulté le plus beau et le plus petit au monde ; il y a des auteurs qui l’appellent l’oiseau bourdonnant, parce que quand il vole, il bourdonne comme les abeilles où comme ces grosses mouches qu’on appelle des bourdons ; d’autres l’appellent l’oiseau mouche, à cause de sa petitesse ; nos Français le nomment colibri qui est le nom que les Caraïbes lui ont donné ».

COLIBRIS

Pierre Jean DE BERANGER en parle en ces termes : « S’éveillant, babillant, au jour qui naît et brille, son petit corps scintille d’émeraude et d’azur et d’or pur. Fleur qui cherche sa tige, le voilà qui voltige ; l’aurore en souri – baisez-moi colibri ».

***

… Extrait : « Interroge la jument »Album « Morituri » (2016).

(…)

« Mon Dieu que tu es méchant/Quel malheur pour les enfants

Non, tu manques de jugement/Interroge la jument« .

(…)

  • La jument : Femelle du cheval. Un proverbe dit : « Jamais coup de pied de jument ne fit mal à cheval ». Ce qu’on peut traduire en ces termes : un galant homme ne s’offense point de recevoir un coup ou une injure d’une femme.

jument1

***

Extrait … « Nuit sur l’Hymalaya » Album « Morituri » … (2016).

(…)

« Oui l’épervier vient ».

(…)

  • Epervier : Oiseau de proie relativement petit, l’épervier d’Europe est très discret et difficile à observer. Très bon chasseur il a pour proie favorite les autres petits oiseaux (passereau pour le mâle) et (grives ou moineaux pour la femelle). Un proverbe Turc dit : « Un épervier ne vit pas, s’il n’a de viande ».  

epervier-europe-juv-jmp1

***

Extrait … « La chanson du cavalier »Album « Morituri »(2016).

(…)

« Je vois une mêlée d’indiens/Sous un grand ciel délavé

Embaument narcisse et jasmin/Au vallon détrempé »

(…) 

  • Narcisse : Fleur de printemps aux couleurs allant du jaune vif au blanc. HORACE écrit : « L’éphèbe sent le mâle et la vierge s’épanouissant dégage le parfum du narcisse blanc ».

narcisses-en-melange

Jasmin  :  Un proverbe Français dit que cette fleur : « Donne de l’amour à qui ne l’a et fait reverdir à qui l’a ».

Jasmin-sambac

Le narcisse des poètes est récolté pour son parfum en région Auvergne, sur l’Aubrac, à la fin de printemps. La symbolique du narcisse : l’amour-propre, l’égoïsme, alors qu’au contraire le jasmin se veut :  l’ami, l’amour et l’amant. Les deux fleurs ont donc des symboliques contraires finalement. Dans le choix de ces deux fleurs il y aurait tous les paradoxes du personnage BERGHEAUD (???). 

(…)

« Me suis perdu en chemin/Où sont les marguerites des prés »

(…)

  • Marguerites : En 1906 Jules RENARD écrit dans son journal : « La marguerite, belle dame en robe blanche à long plis, avec un petit canotier doré sur la tête ».  

marguerite

***

Extrait … « French lynx » … Album « Morituri » ... (2016).
  • Lynx : Le choix du titre n’est pas anodin, le choix du lynx non plus puisque l’espèce est en voie de disparition. Il en va de même du « Français » : la langue, la façon de vivre, tout un ensemble qui va à veau l’eau …

Eurasian Lynx - Lying down in snow  (Lynx lynx)

(…)

« Petit talus de Lorraine/Corolle de lumière/Giroflée des moraines »

(…)

  • Corolle : Partie de la fleur formée par l’ensemble des pétales.

Corolles et pétales 4

  •  Giroflée : Fleur modeste ici décrite : « L’humble giroflée, aux lambris suspendus, comme un doux souvenir fleurit des débris » (citation : LAMART).

giroflée

(…)

  »Ma petite marmotte/Ne va pas t’engourdir tout l’hiver ».

(…)

  • Marmotte : Réimplantée en Auvergne à la fin des années 1950, la marmotte semble se plaire en Auvergne. Le Puy du Sancy et le vallée de Chaudefour sont terre d’accueil pour cet animal craintif. L’humoriste JEAN CHARLES écrit : « La marmotte est un petit animal qui pendant tout l’hiver prend sa température avec son nez ».

marmottes-au-puy-de-chambourguet

***

(…)

« Lotus en sa sphère/Mentale se pense tigresse/Du Bengale« .

(…)

  • Lotus : Plante aquatique à grande fleur. A l’inverse du nénuphar dont la fleur flotte à la surface de l’eau celle du lotus émerge nettement au dessus de l’eau. Evoquant cette fleur Khalil GIBRAN écrit : « L’âme se déploie, comme un lotus aux pétales innombrables ». François CHENG est plus terre à terre lorsqu’il dit : « Le proverbe dit vrai : un lotus pousse dans la vase d’un étang, mais aucune boue ne peut entacher ses pétales pures comme Jade ».

lotus-sacre-nelumbo-nucifera-01

  • Tigresse du Bengale : Tigre royal, espèce en voie d’extinction … Solitaire et nocturne, n’aime pas partager son domaine avec d’autres animaux.  Dans son livre « Post-scriptum de ma vie » Victor HUGO stipule : « L’orgueil est lion, l’égoïsme est tigre, la vanité est chatte ».

tigre bengale

(…)

« Fleur d’abricotier/Tout t’ennuie/Ta vie heureuse/Ses orgies ».

(…)

  • Fleur d’abricotier : Si belles …

fleur abricot

Merci à Jean-Louis MURAT de mettre ainsi le doigt sur ce qui est beau, qui est à portée de main, mais qu’on ne voit plus, qu’on ne regarde plus, en hommes pressés que nous sommes !

***

Extrait … « Frankie » Album « Morituri »(2016).

(…)

An 118/Abeille/Sur les monts des neiges

M’a souri/Mon espérance est vaine ».

(…)

  • Abeille : Parcoure une distance équivalente à quatre fois le tour de la terre pour produire un kilo de miel. L’abeille ne perçoit pas les couleurs comme nous. Elle confond le vert avec le jaune et l’orange ainsi que le bleu avec le bleu violet. Les fleurs blanches lui apparaissent bleu vert et celles rouges lui semblent noires. Elle différencie le salé, l’acide, l’amer et le sucré. Chaque ruche comprend de 40000 à 80000 abeilles. En France certaines fermes exploitent jusqu’à 1500 ruches. Aux USA on est dans un autre ordre de grandeur puisque certaines exploitations comprennent 10000 ruches.  

abeille1

***

A suivre …

http://didierlebras.unblog.fr/19-sexto-jean-louis-murat-la-nature-sous-toutes-ses-formes-dans-ses-chansons-7eme-partie/

***

Publié dans : ||le 5 mars, 2016 |2 Commentaires »

2 Commentaires Commenter.

  1. le 24 août, 2016 à 19:41 duval écrit:

    un grand merci. Murat sort des albums de plus en plus forts. Et ce petit blog est parfait pour rendre compte de l’univers si particulier de JLM.

    Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1