- 158 – « MURAT … sans armure … ».

« MURAT sans armure » ... Tel devait être le titre du livre que je consacrais à MURAT dont la sortie était prévue à l’automne. Ce livre, bien que quasiment terminé ne sera pas édité, pour l’instant du moins. Telle est la volonté de Jean-Louis MURAT ! Avec Sophie THIRCUIR (l’éditeur), nous avons choisi de respecter scrupuleusement le choix du chantre Auvergnat. Il nous en coûte, mais je ne me voyais pas,  passer outre l’avis du maître …  Je vous rassure, ce n’est que partie remise. Ce livre verra le jour, je vous l’assure. Tranquillement je vais poursuivre l’écriture du 1er tome consacré à la personnalité du chanteur et du second qui se rapporte à l’oeuvre. Seul changement, le titre du second manuscrit, en lieu et place de :  « Murat l’enchanteur » ce sera : « Le môme éternel »… Voilà un beau résumé du personnage ! Du travail de recherche déjà effectué, des confidences reçues ici et là par des personnes dignes de foi, il apparaît que le personnage MURAT est bien plus complexe encore que vous ne pouvez le penser. Jean-Louis évoque souvent l’antagonisme MURAT/BERGHEAUD … Moi je ferais plutôt le parallèle entre l’ange et le démon …  qui l’un et l’autre habitent Jean-Louis MURATBERGHEAUD

De tout coeur je remercie Laure BERGHEAUD qui aura été d’une gentillesse sans borne avec le modeste que je suis.  Je n’hésite pas à le dire, cette femme est remarquable. Ces manuscrits verront le jour vous disais je ? Oui ! Quand ? Lorsque le moment sera venu … Ce s’ra demain, lorsque nous ne serons plus. Donc le plus tard possible. Rien ne nous obligeait à respecter la volonté de MURAT si ce n’est l’estime que nous portons au chanteur d’Orcival. Par contre je ne supporte pas l’idée que vous puissiez croire que nous avons rebroussé chemin de nous mêmes, battu retraite la queue entre les jambes (pour ce qui me concerne) … Ce n’est pas vrai, je tenais à ce que cela se sache … Que longtemps donc vive MURAT« Le môme éternel » … attendra bien …

murat sans armure

Publié dans : ||le 12 mai, 2017 |14 Commentaires »

14 Commentaires Commenter.

  1. le 12 mai, 2017 à 23:45 Armelle R.G. écrit:

    Belle conclusion même si nous sommes hélas pour le moment désenchantés… courage Didier! merci à toi, merci à Laure et merci bien sûr à Jean-Louis pour tout ce qu’il nous a apporté de bonheur, de sensations toujours renouvelées et d’amour depuis tant d’années.

    Répondre

  2. le 13 mai, 2017 à 6:28 didierlebras écrit:

    Merci Armelle … Grosse journée aujourd’hui, finale departementale des U11. Je te répondrai en privé dans la soirée.

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

  3. le 13 mai, 2017 à 8:11 Patrice Manetti écrit:

    Salut,Jean Louis Bergheaud refuse ton livre sur Murat,cela montre,qu’aujourd’hui,il est « loin » du personnage public d’artiste!Didier,ta décision de ne pas publier »en force »t’honore…mais que ces 2 livres
    manqueront à l’image de JL MURAT!
    En effet,nous sommes désenchantés,même si j’espère encore une envie,un rebond de l’artiste Murat…ses chansons,son monde nous ont tant apporté!
    Amitiés.

    Répondre

  4. le 13 mai, 2017 à 19:27 CABARET Pascal écrit:

    Bonjour Didier,
    Je me réjouissais d’avance de lire ton livre sur Murat mais ne peux qu’approuver et respecter ta décision de ne pas le publier tant que JLM ne t’y aura pas autorisé. Tout cela est bien dommage car tu aurais donné, j’en suis certain, une toute autre image de notre artiste préféré plus positive que celle mise en avant dans la seule biographie publiée à ce jour et qui avait fâché notre Jean-Louis ! .
    Merci à toi.
    Amitiés.
    Pascal

    Répondre

  5. le 17 mai, 2017 à 11:43 Patrice Manetti écrit:

    Salut.
    Dans une belle interview de Valérie Lehoux pour Télérama(octobre 2014/Babel,JL MURAT,à la question s’il ne noircissait pas le tableau( de sa carrière actuelle),répondait: »Pour ma part,je n’ai plus de nouveaux auditeurs à gagner.C’est cuit avec les nouvelles générations.Il me reste juste à essayer de convaincre quelques cinquantenaires amateurs de chanson française que chez ce pauvre Murat,il y a des trucs pas mal.Même s’il est insupportable et qu’il a une réputation de sale con.
    Pour quelques centaines de personnes, ce que je fais est en effet important.(…)Je rencontre aussi des gens qui me disent que je fais la B.O. de leur vie.
    Si la seule fonction de la chanson est consolatrice c’est que nous sommes dans une société malade.
    (cette dernière remarque me semble à discuter…)
    Et à la relance de V.Lehoux sur cette grande vertu (consolatrice)de la chanson… »Bien sûr et c’est à peu près la seule chose qui me tient. »

    Tout est(à peu près)dit!

    Répondre

    • le 17 juin, 2017 à 14:47 Muse écrit:

      Bonjour Patrice

      JLM a toujours au moins deux discours:
      -l’un qui dénonce une société malade dont la chanson servirait à panser les plaies.
      -l’autre qui dit que la chanson ne sert à rien et qu’il est inutile de chercher à ce qu’elle serve à quelque chose.
      Il peut penser les deux choses en même temps et passer d’un discours à l’autre dans la même conversation.
      Du coup, on arrive à une pensée confuse qui correspond sans doute à sa propre confusion intérieure et personnelle.

      En ce cas, faut-il accorder de l’importance à ses dires?
      J’en suis personnellement de moins en moins sûre.
      JLM n’est pas de la même trempe engagée et constante qu’un Nilda Fernandez ou un Bernard Lavilliers.
      Il est davantage dans une posture nihiliste,désabusée et narcissique. Avec laquelle il joue énormément médiatiquement. Il n’y a pas de sérieux, surtout le plaisir de faire polémique par la dialectique.

      JLM, c’est un peu comme les personnages truculents d’Alexis HK de la maison des Ronchonchons.

      Une fois qu’on a compris ça, on prend du recul par rapport à ce qu’il exprime.

      Répondre

  6. le 20 mai, 2017 à 13:23 laurence gaillard écrit:

    mince alors, je me faisais une joie. Oui enfin en attendant postez sur ma page, les références de votre livre sur le foot. (sourire) Je patienterai pour les autres (sourire)

    Répondre

  7. le 20 mai, 2017 à 13:24 laurence gaillard écrit:

    Mince alors je me faisais une joie.

    Oui mais en attendant j’attends toujours que vous me postiez les références de votre livre sur le foot sur ma page.(sourire)

    Répondre

  8. le 17 juin, 2017 à 13:52 Muse écrit:

    Coucou Didier

    Tu dois être un peu déçu mais c’est très bien d’avoir respecté le désir de JLM.
    Après la première bio à charge, il doit se sentir un peu chat échaudé craint l’eau froide…du coup, il doit avoir un peu peur du prochain bouquin.
    Et puis comme pour le moment, il n’a pas d’actualités musicales, ce n’est pas forcément le bon moment pour sortir un livre sur lui.
    Cela lui servira plus lors d’une promo pour un bouquin ou un nouvel album.
    C’est une question de cohérence en terme de communication et de publicité…tant qu’à faire!

    J’espère que tu vas aussi bien que possible.
    Plein de bises!

    Répondre

  9. le 18 juin, 2017 à 8:26 Patrice Manetti écrit:

    Bonjour Muse,à propos de la bio écrite par Didier,je présume que Laure B.a dû indiqué à son époux de Murat que Didier n’était pas un S.Bataille bis…(alors quelle peur? être au centre des médias,Murat,en 2017?ce n’est,hélas, plus possible…)
    Quant à la parole médiatique de Murat,je sais qu’elle n’est pas « toujours »cohérente et posée…mais la parole de son oeuvre musicale est importante,me touche.
    J’espère,juste, qu’elle ne va pas se tarir(quid de l’info lue chez Pierrot de »JLM chez Denis Clavaizolle »).
    Belle journée,à toi et à Didier aussi.

    Répondre

    • le 18 juin, 2017 à 10:14 Muse écrit:

      Bonjour Patrice

      L’auvergnat est toujours méfiant, toujours peur d’un mauvais coup (c’est une auvergnate qui te le dit). Ne pas oublier que nous sommes à une période où nous perdons la liberté de la presse, donc à une période où tout est dicté médiatiquement en dehors même de l’artiste.
      Qu’en ferait une presse aux ordres de Drahi, Niel et Bolloré, du bouquin de Didier? Probablement tout autre chose que ce qu’est le bouquin.

      Reste effectivement, cohérente, la parole musicale et poétique de JLM (qui me touche également contrairement à sa parole médiatique qui fait repoussoir chez moi). Personnellement, concernant l’avenir de l’oeuvre de JLM, je ne m’inquiète pas. L’artiste reste artiste et ne pourra jamais cesser de l’être, donc de produire. Peu importe quand l’oeuvre sort, de quel bois elle s’est nourrie, de quel matériau elle est faite. Elle continue de s’élaborer quoi qu’il arrive.

      Bon dimanche, Patrice!

      Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1