- 157 – MURAT … et la TV …

fichier xls

Il y a plusieurs années de cela, avec l’aide de quelques uns, j’avais entrepris de créer et mettre à jour un fichier détaillant l’ensemble des émissions TV ou MURAT était invité et présent. La tâche n’était pas aisée. En juin de cette année, MATTHIEU (le bien aimé), plume de PIERROT (le bien heureux), m’adresse ainsi qu’à quelques autres le rendu de son travail de recherches dans les archives de l’INA. Travail remarquable s’il en est qui m’a donc bien aidé dans ma tâche …  Qui plus est Matthieu agrémente ses fichiers d’annotations précieuses qui tantôt font état de l’humeur de Jean-Louis, de ses commentaires ou même des propos tenus par X… ou Y… qui étaient également invités à ces émissions télé …

A y regarder de près, on s’aperçoit  qu’en début de carrière, l’album « Cheyenne Autumn » reçoit un bel accueil de la critique mais également des médias. MURAT est souvent invité sur les plateaux télé. Les commentateurs n’ont de cesse de louer l’originalité de ce jeune artiste, mélancolique à la plume bien trempée.  Rarement MURAT chantera en direct. Il ne trouvera aucun plaisir à cet exercice qui pour lui confine à une corvée. Il est lucide et admet que ce « job » ce « service après-vente » comme il aime à dire, est indispensable. Jean-Louis BERGHEAUD n’aime pas ce milieu ou tout n’est que faux semblant. Tout y est codé. MURAT ne sait pas mentir … encore moins à lui-même. Il ne donnera donc jamais dans la demi mesure, il ne sait pas faire …  

Les albums « Cheyenne » et « Manteau de pluie » sont de vrais succès puisque : disques d’or, le cap des 100.000 ventes dépassé. A partir de « Vénus » la dégradation sera lente mais continue avec une embellie pour « Lilith ». Les albums se succèdent à un rythme fou. MURAT qui n’a pas sa langue dans sa poche est l’invité des RUQUIER, ARDISSON et autres bonimenteurs du petit écran qui n’ont d’autre objectif que de faire le « buzz » …   Sur « Canal + » à chaque sortie d’album il bénéficie également d’un prime time. A partir des années 2000, ses interventions à la télé sont de plus en plus tapageuses. Le point d’orgue se situe le 29 novembre 2004 où invité par Stéphane BERN pour « 20 h 10 pétantes »  il fait montre d’une connerie pas possible … Dans un état second, sous les yeux de Bernard HEBEY médusé, il se fout de tout le monde, du public y compris. J’ai revu cette émission dans son intégralité, moi qui aime MURAT je me dis que ce n’est pas possible d’être aussi con ! Un vrai suicide médiatique  … une folie qui le rendra malade plusieurs jours durant !

A la télé, en direct, MURAT n’est pas à l’aise. Le milieu qui l’entoure l’oppresse, dans ce cas ils est « imbuvable » je dirais même « incontrôlable ». Ses apparitions à la télé se font de plus en plus rares. Sa dernière participation à « Vivement Dimanche » (année 2013) où il est l’invité de Clovis CORNILLAC,  il y chante « Over & over » est particulièrement décevante. MURAT nous apparaît engoncé, mal à l’aise, dans des habits qui ne semblent pas fait pour lui. Suite à cette émission il sera d’ailleurs victime d’un malaise et devra être hospitalisé. Rares sont les émissions télé où MURAT se montre à son avantage. J’en citerai deux : « Taratata » ou sa performance en direct live chez NAGUI est du meilleur effet (le 7 octobre 2005) et « A travers le miroir » où il se livre à des confidences face aux questions enfin intelligentes de Patrick POIVRE D’ARVOR  (le 25 octobre 2009). Dans ce dernier cas le contexte est différent, c’est un face à face entre deux personnes qui s’estiment et se respectent, qui plus est l’émission est enregistrée … Voilà qui enlève bien du stress. MURAT n’a pas l’impression d’être en terrain miné. A noter qu’à la radio MURAT est plus détendu, souvent lui-même. C’est l’œil de la caméra, tellement suspicieux qu’il ne supporte pas.

Dans les lignes qui suivent je me promène dans les notes de Matthieu et j’en extirpe des éléments qui me semble t’il n’ont pas encore été portés à la connaissance de tous. Voilà qui va nous faire un voyage de 30 ans dans la carrière d’un artiste à nul autre pareil. Vous verrez, j’en fais le pari,  les temps qui viennent rendront justice à MURAT :  poète/chanteur, artiste  essentiel s’il en est …

Thierry-Beccaro

  • Le 23 octobre 1987 Thierry BECCARO sur « A2″ dans le cadre de « Matin Bonheur » annonce MURAT et son dernier succès : « Si je devais manquer de toi » qu’il qualifie de : « Super ».

patrick bruel

  • Le 17 janvier 1988 sur « FR3″ Patrick BRUEL est le parrain de l’émission : « La nouvelle affiche ». Il annonce le titre : « Si je devais manquer de toi » par ces mots : « La chanson que l’on va écouter maintenant est une des chansons que je préfère du moment et son chanteur n’en est pas à son premier succès ». Propos de circonstance ou sincères ? Je ne sais ! Depuis de l’eau a coulé sous les ponts et MURAT dit bien du mal de BRUEL

 vincent perrot

  • Le 20 janvier 1988 sur « FR3″ Vincent Perrot présente : « On va gagner » un divertissement/jeu. Deux équipes d’enfant s’affrontent dans diverses épreuves. Jean-Louis MURAT chante : « Si je devais … » avec des gamins qui font du patin à glaces derrière lui. Puis, le chantre Auvergnat participe à un duel de vélo d’appartement (il défend les couleurs de Saint-Ouen) contre une petite fille (Champigny), il se fait battre. Il avait déclaré auparavant : « Je suis un cycliste confirmé ».

Alain-CHAMFORT

  • Le 23.01.1988 sur la « 5″ c’est « Childéric ». L’invité d’honneur est Alain CHAMFORT, qui a choisi MURAT et son titre : « Si je devais … » Evoquant cette chanson CHAMFORT déclare : « J’aime bien la musique, j’aime bien le texte qu’il raconte, je trouve que les arrangements et la production sont assez proches de ce que j’aurais pu faire moi, c’est assez proche de ce que j’aime et de mon univers. Et je trouve que cette chanson aurait peut-être pu marcher davantage qu’elle ne marche actuellement. Alors si je peux contribuer à aider aussi à ce qu’elle soit programmée davantage, bah je vais le faire, parce qu’il me semble qu’en insistant un peu, elle pourrait avoir plus de succès. » Je ne suis pax certain que MURAT ait apprécié ces propos ampoulés et condescendants …

jacques martin

  • Le 07.02.1988  sur « Antenne 2″ c’est :  « Le monde est à vous » présenté par Jacques MARTIN. Le chantre Auvergnat y chante : « Si je devais manquer de toi ». Le présentateur ne tarit pas d’éloges sur son invité : « Très jolis textes, sur de très jolies musiques » (…)  « Très jolie chanson ».  Le 04.03.1990. toujours dans la même émission MURAT chante : « Te garder près de moi ». Et cette fois,  Jacques MARTIN de lui prédire que : « ‘Il fera du cinéma et sera une vedette … ». Comme quoi, tout le monde peut se tromper …

 jc de castelbajac

  • Le 07.03.1988  sur « Antenne 2″ c’est : « Matin bonheur ». Le titre : « Si je devais manquer de toi » est encore à l’honneur. L’homme de mode et créateur (très influent) :  Jean-Charles DE CASTELBAJAC présent en plateau  commente : « C’est un garçon qui a beaucoup de talent. »

chico11

  • Le 17.06.1989 sur « Antenne 2″ c’est  « Louf »,  une émission multi rubriques présentée par le duo « CHICO & GROUCHO » Les animateurs exhibent le vinyle de « Cheyenne Autumn » qui selon eux constitue :  »L’un des plus beaux albums de l’année ». MURAT chante : « L’ange déchu ». A l’issue de quoi les duettistes annoncent de concert évoquant MURAT : « Il va falloir compter beaucoup, beaucoup, beaucoup, je crois qu’il est parti pour une longue carrière … »

perrot

  • Les 15 – 17 et 18 août 1989,  dans le cadre de l’amission « 40 degrés à l’ombre » sur la « 3″  le titre « L’ange déchu » sort vainqueur à l’applaudimètre de trois duels l’opposant  à « Chéri » de Liane FOLY , « Le tirlipompon » de CARLOS et enfin le titre chanté par Pauline ESTER  : « Il fait chaud ». Cette émission bénéficie du partenariat avec « Fun radio ». Comme quoi, nous sommes dans la « variétoche » pure et dure … 

 becca

  •  Le 16.11.1989. dans : « Matin bonheur » sur « A2″  Thierry BECCARO présente : « Les amours débutants ». La chanson passée l’animateur de conclure : « C’est un album qu’il faut absolument écouter dans son intégralité, ne vous contentez pas des petits saucissons qu’on vous propose régulièrement, des petits 45 tours tous les trois mois, il faut écouter l’album de Murat, il est vraiment superbe. » On ne peut mieux dire …

 alain souchon

  • Le 12.01.1990  sur « A2″ dans :  »Après midi show » toujours présenté par BECCARO le sieur MURAT (présent sur la plateau), chante en playback : « Te garder près de moi ». SOUCHON est l’invité principal de l’émission. C’est lui qui a choisi ce titre et il s’en explique ainsi : « Quand son album est sorti, j’ai été vachement emballé par cet album. Y avait notamment une phrase, il a une chanson magnifique où il dit qu’il emmène des chevaux, enfin on comprend pas bien exactement ce que ça veut dire, mais on a l’impression que c’est un type que le monde fait un peu chier, puis qui va mener les chevaux je ne sais où puis ça calme son angoisse. De mener mes chevaux, ça calme mon angoisse, ça m’avait botté cette phrase ! ». Voilà des compliments auxquels on ne s’attendait pas forcément.

ppda

  • Le 23.03.1990 sur « TF1″ dans : « Avis de recherche »,  MURAT chante : « Te garder près de moi. Patrick POIVRE D ‘ARVOR est l’invité principal de l’émission. MURAT ayant chanté il commente : « Je ne le connaissais pas jusqu’au 20 septembre dernier, c’est-à-dire jusqu’à mon anniversaire, mon dernier anniversaire et une amie que j’aime beaucoup, qui s’appelle Laurence Treille, m’a apporté son compact disc et j’ai donc découvert ce garçon […] j’ai trouvé énormément de poésie à ses paroles. » Puis  POIVRE D’ARVOR d’ajouter : « On entend dans les textes de Jean-Louis MURAT qu’il apprécie la littérature ».

 kaas1

  • Le 19.05.1990. Patricia KAAS est l’invitée principale du « Champs Elysées » de Michel DRUCKER. Le chantre Auvergnat y chante : « Te garder près de moi ». KAAS de commenter : « C’est très sensuel, il a une voix très sensuelle je trouve. » DRUCKER qui ne veut pas être en reste de saluer : « Un regard »,  « une voix« , et « un talent ». N’en jetez plus, la cour est pleine … 

clerc1

  • Le 22.12.1990. sur  « Antenne 2″ dans l’émission : «  Étoile Palace » présentée par Frédéric Mitterrand,  ce dernier reçoit plusieurs artistes parmi lesquels Julien CLERC. Celui-ci d’évoquer le duo qu’il a chanté avec MURAT : « L’ange déchu » et de s’en expliquer en ces termes : « C’était naturel pour moi de chanter une chanson de MURAT, d’abord parce qu’on avait sur l’album écrit une chanson ensemble et que dès que j’ai entendu son album, « Cheyenne Autumn », c’est la chanson tout de suite qui m’a plu le plus. Alors pourquoi se priver d’un plaisir comme celui-là ? » Puis d’interpréter le titre en question et de conclure : « Pourquoi se priver d’un plaisir comme celui-là ? ». Décidément la classe Julien !

BATS

  • Le 15.03.1993.  sur « France 2″ dans le cadre de l’émission : « Giga » un reportage est intitulé  : « Jean-Louis MURAT au PSG » .  Le chanteur se promène sur le terrain où s’entraînent les joueurs du PSG et compare la musique et le football. Il échange brièvement quelque mots avec Joël BATS.

  • Le 10.02.1992. sur « Antenne 2″  toujours dans : « Giga » un reportage sur MURAT nous donne l’occasion de le voir dans les coulisses des « Victoires de la Musique » … On y aperçoit Jean-Louis MURAT en répétitions chantant : « Sentiment Nouveau » puis  signer des autographes aux enfants qui réalisent le sujet … Il leur déclare tout de go : « Ah non, mais je sais déjà que je vais pas gagner, donc je vais faire de la figuration, moi. Si avec Goldman et Sheller, on faisait ça au foot, aux fléchettes ou à la lutte, je dis pas. Mais là on le fait, je sais pas comment, je sais  même pas qui vote, d’ailleurs dans ces trucs-là … ». En définitive l’album « Le manteau de pluie » nominé ne sera pas choisi … MURAT avait raison …

 pat1

  • Le 23.04.2000  sur « France 2″  dans « Vivement dimanche » DRUCKER reçoit Patrick SEBASTIEN qui évoquant l’Auvergnat déclare : « J’aime MURAT parce qu’on ne le voit pas assez et qu’il a des couilles … » Voilà qui a du lui faire plaisir !  MURAT confie par ailleurs : « Avoir joué dans des équipes de jeunes de l’ASM » « Avoir été journaliste à La Montagne ».  Il reconnaît par ailleurs : « Avoir un caractère de cochon » et savoir aussi que : « Certains l’ont dans le pif ». A l’issue de quoi MURAT chante :  « Au Mont Sans-Souci ».

 Francoise_Hardy_(1969)

  • Le 10.09.2000 toujours sur  »France 2″ dans : « Vivement dimanche », le Brenoï  est l’invité de Françoise HARDY. Elle a une passion pour son dernier album et assure : « Rencontrer aujourd’hui Jean-Louis MURAT, pour moi, c’est un événement, vraiment ! ». La chanteuse d’évoquer l’album « Mustango » en ces termes : « Son meilleur album ». Pour n’être pas en reste MURAT de décerner à Françoise HARDY ce compliment : « C’est la France, elle est devenue indiscutable comme est devenue indiscutable la Seine ou le Rhône, le Mont Blanc. Elle est rentrée dans la mémoire collective de tout un peuple et puis elle reste là, royale. Pour moi, c’est un peu la France, avec cette voix claire … ». 

alain-maneval-punk-regenere,M24107

  • Le 18.12.2000 sur la « 5″ dans l’émission : « Souviens-toi du futur » Alain MANEVAL reçoit Jean-Louis MURAT. Matthieu (mon guide) agrémente cette information du commentaire suivant : « Longue et riche émission présentée par Alain MANEVAL. La vidéo circule dans les milieux « Muratiens » autorisés ». Pour ma part je n’en avais pas eu écho … Il va donc falloir qu’en toute urgence je comble cette lacune … 

  • Voilà qui est fait : superbe émission ! A brûle pourpoint questionné par MANNEVAL sur ce qu’est le futur MURAT de répondre : « C’est du passé qu’on est en train de structurer ». C’est tellement vrai, tellement bien dit, c’est imparable … ça vous laisse pantois et vous vous dites : « Mai oui, pour sur ! ».

CHAZAL_Claire-24x30-2009

  • Le 24.03.2001 au journal de 13 heures Claire CHAZAL nous présente le dernier album de l’Auvergnat : « Madame DESHOULIERES ». Dans ce reportage Isabelle HUPPERT déclare évoquant le travail de MURAT : « Ça contient une ligne mélodique que par son grand talent il est allé chercher et qu’il a fait éclore, mais qui était comme quelque chose de précieux, comme ça, qui était logé au cœur de ces mots. Et c’est pour ça que quand moi j’ai eu à chanter ça, j’avais pas l’impression, encore une fois, de chanter, ça s’est fait d’une manière très, très naturelle. ».

 chazal1

  • Le 13.09.2003. la présentatrice du 13 heures nous décline : « Le poète Jean-Louis MURAT » en ces termes : « Il se voit comme un humain du début du XXIème siècle, Français, qui traverse les mêmes états d’âme que ses contemporains. Il a besoin d’écrire, n’aime pas les jours de repos, les vacances, etc. Il fait un travail qui lui plaît, donc n’a pas besoin de se relaxer. Quand il veut se détendre, il écrit une chanson ».

mezrahi

  • Le 03.09.2004 sur « France 2″ dans :   »On a tout essayé »,   Jean-Louis MURAT un chewing-gum à la bouche, ce qui est parfaitement impoli, subit  le questionnaire de MEZRAHI. Les questions portent sur l’album : « A bird on a poire ». MURAT reconnaît : « Je suis pas à confesse quand je suis avec les journalistes, j’improvise et je dis à peu près n’importe quoi. » Puis d’ajouter nonchalant : « C’est aussi pour faire un peu de mousse. » Jean Bernard HEBEY est présent  évoque entre eux un : « passé lourd et lointain ». Il précise : « Nous avons eu quelques différends ». Il termine : « J’ai toujours été un immense fan de MURAT à ses tout débuts. » Il aime cet album, car dit-il : « MURAT n’en a pas écrit les musiques … ». Moqueur il : « Lui souhaite de continuer dans ce registre, maintenant que la relève des ennuyeux est assurée … ». Jean-Louis a du apprécier ! 

 

  • Le 27.09.2004 sur « France 2″ l’émission : « Opinion publique »  nous offre un débat sur :  « L’humanitaire sert-il plus les stars que les grandes causes ? ». MURAT nous donne un avis tranché et sans concession : « Une vingtaine d’artistes squattent la cause humanitaire et les bons sentiments. […] Les émissions de télé importantes sont faites par cette vingtaine d’artistes qui squattent l’humanitaire … Ils ont compris assez vite que c’était le moyen le plus efficace de se faire de la promo. C’est un genre de mafia … ». Voilà qui est dit. Je ne suis pas loin de lui donner raison  …

o galzi

  • Le 26.02.2007 sur « France 2″ au J.T. de 13 H Olivier GALZI reçoit MURAT qu’il alpague pour sa : « réputation de râleur ». Réponse au tac au tac de l’Auvergnat : « Si je disais pas des bêtises pareilles, est-ce que je serais invité ? »

b loutte

  • Le 21.09.2009 sur « Arte » dans l’émission  : « Journal de la culture » le journaliste et critique musical Bertrand LOUTTE faisant référence à la mort de BASHUNG (le 17 mars 2009) et évoquant MURAT, tenant dans ses mains le vinyle de l’album  (L.C.O.D.C.) a ces mots flatteurs : « BASHUNG aux anges, il reste MURAT, désormais le plus grand dépositaire de la langue de VOLTAIRE ». Puis d’ajouter : « On admire suffisamment Neil YOUNG pour se féliciter d’avoir enfin son fier équivalent hexagonal. »

 nikosaliagas

  • Le 9 novembre 2010 Nikos ALIAGAS sur « LCI » reçoit Françoise HARDY pour lequel MURAT a écrit le titre « Memory divine« . Françoise de déclarer : « J’ai toujours autant d’admiration pour l’artiste, mais l’être humain, je le trouve très attachant et très intéressant » (…) « pas consensuel, mais j’adore les gens qui ne sont pas consensuels ».

 ***

MURAT ne vient plus sur les plateaux télé. Il n’est sans doute pas étranger à cette situation. Il ne passe plus à la radio. Il n’est peut être pas fait pour prendre la lumière (?!). Demain, je ne sais pas quand, mais demain j’en suis certain, ils seront nombreux à reconnaître l’immense talent de cet artiste doté d’une belle âme. Tandis que Christophe MAE nous chante : « Il est où le bonheur ? » avec les mots et la musique que le public veut entendre, MURAT nous déclare tout de go : « Qu’il n’y a plus rien à chanter !« . Sans doute qu’il est excessif le jeune homme mais celui qui se réveille la nuit pour nourrir de jeunes oisillons ne peut qu’être charitable … tout le contraire de ce qu’on dit …

Nous sommes le 1er janvier, d’une nouvelle année, à vous, à Laure, à vos enfants Justine et Gaspard, à vous … Monsieur Jean-Louis MURAT je souhaite une bonne et heureuse année 2017.  

***

 

 

 

 

 

Publié dans : ||le 1 janvier, 2017 |6 Commentaires »

6 Commentaires Commenter.

  1. le 1 janvier, 2017 à 19:20 Patrice Manetti écrit:

    Salut, intéressant ce déroulé(partiel?)du parcours médiatique de JLM à « une certaine époque ».
    Quand on voit le succès d’un Christophe Maé,par rapport à Murat,je me dis que quelques uns peuvent avoir raison contre beaucoup…Ce talent sera t il reconnu plus tard? Pas sûr,notre « société » engloutit tout de plus en plus vite et ne se retourne plus sur son passé.
    Morituri n’a pas été beaucoup entendu sur les radios,pas de tournée pour le faire « apprécier »,en
    2008 Tristan n’était pas plus facile à imposer mais c’était il y a 8 ans!!

    Répondre

  2. le 1 janvier, 2017 à 19:52 didierlebras écrit:

    Salut Patrice, meilleurs vœux à toi, la santé surtout …
    Pour MURAT il faut noter cependant qu’en 1er (qu’il le veuille ou non) il est poète … ses écrits resteront … Certains les liront et se diront : « putain ce mec, il a trop la classe » … Dans la médiocrité de son époque il ressortira obligatoirement … D’autres avant lui ont connu le même discrédit, les mêmes injustices …
    D

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

  3. le 8 mars, 2017 à 9:39 Muse écrit:

    Coucou Didier

    JLM a bénéficié à ses débuts d’une belle médiatisation qui a lancé et maintenu sa carrière, malgré ses frasques. Le fait qu’il ait gardé un certain nombre de contacts positifs (peut-être via son épouse) dans différents journaux référencés, a joué pour le maintenir à flots. Comparativement, tu as aujourd’hui un ostracisme plus épais pour un certain nombre de jeunes chanteurs et chanteuses qui, estampillés chanteurs à texte, ne passeront jamais à la télé ni à la radio. Cherche des personnes comme la chanteuse Flow, Melissmell, Marie, Leurant, Vianney et beaucoup d’autres, n’entreront jamais dans les critères commerciaux leur ouvrant une réelle médiatisation populaire comme à l’époque des débuts de JLM.
    Ils doivent donc continuer à vivre d’autres métiers que de leur musique pour la plupart. Ou travailler avec des artistes reconnus pour se faire remarquer. Je pense en disant ça à Cyril Mokaïesh qui a fait un duo récent avec Bernard Lavilliers. Sans ce duo, il est fort probable qu’il n’aurait jamais été remarqué, alors qu’il a un talent extraordinaire et des textes magnifiques.
    Alors bien sûr, aujourd’hui, tu as des sites spécialisés, comme un circuit média parallèle, mais c’est je trouve, plus difficile de percer qu’il y a 30 ans. Même si la présentation qu’en font les médias semble plaider pour plus de facilité. L’image est trompeuse tant le contrôle de ce qui sera montré au public est exercé par une poignée de maisons de disques, elles-mêmes sous la coupe de deux ou trois milliardaires qui peuvent décider si tu as le profil ou pas pour…Et hors de là, point de salut.
    Même chose pour les tournées, les spectacles.
    J’ai appris dernièrement que certains tourneurs et salles ont été rachetés par Ladreit de la Charrière (le copain à Fillon, sympathisant voire membre de l’Opus Dei). Donc, si le profil des chanteurs chanteuses n’est pas suffisamment dans les critères moraux du gars, un dégagé!
    La perte d’indépendance des tourneurs, comme des salles, précarise de plus en plus le métier et ses protagonistes.
    Et quand tu sais que certains possèdent aussi certains médias, chaînes TV, tu sais d’avance si la personne passera ou ne fera jamais carrière. Ce qui n’aura rien à voir avec la qualité mais tout avec son degré de soumission aux diktats du milliardaire qui possède le créneau.
    C’est moche mais c’est une réalité.

    Répondre

    • le 9 mars, 2017 à 16:20 didierlebras écrit:

      Salut Muse,
      triste réalité que celle que nous visons.
      Je t’embrasse. Je t’informe de la sortie de mon livre sur le foot intitulé : »Foot passion … foot prison … point d’interrogation » le 1er juillet 2017. J’y évoque des choses « la destruction des enfants » qui trop souvent remplace la « formation » … Dans ce milieu règne une vraie omerta … Je pense que ça va faire du bruit. Ce n’est pas l’objectif initial …
      Amitiés.
      D

      Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

      Répondre

  4. le 8 mars, 2017 à 10:38 Patrice Manetti écrit:

    Salut,j’ai constaté,hier, que le site officiel de JLM était introuvable! Mauvais présage..? ou grosse maintenance avant une refonte?(site peu actif,il est vrai). Avez vous des infos?
    Belle journée!

    Répondre

  5. le 8 mars, 2017 à 11:19 didierlebras écrit:

    Non, rien … j’en ai été informé ce matin … je suis parti aux nouvelles.
    Bien à vous jeune homme.
    D

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1