- 153 – Jean-Louis MURAT … « le mythe du héros » …

C’est toujours auprès des femmes que Jean-Louis MURAT s’est exprimé le plus librement. Je viens de découvrir une interview du jeune homme signée Cécile TESSEYRE . Nous sommes en 1992 l’album « Le manteau de pluie » est dans les bacs depuis près d’un an  …  

jlm presse tesseyre

J’ai lu tant et tant sur MURAT ! Aujourd’hui je suis surpris et heureux de découvrir non pas une facette cachée du personnage mais des petits détails, des riens, des mots jamais entendus dans la bouche du « Berger de Chamablanc »

Dans cette interview MURAT  nous parle de ses rêves …

« Enfant, je rêvais d’avoir un tracteur et quarante vaches laitières. A la place, j’ai un jardin et j’essaye que ça pousse ! ».

On se console comme on peut …

MURAT de confier : « J’aime les instruments et je les collectionne, même les jouets d’enfants qui ont parfois des sonorités originales. J’en achète beaucoup et des amis voyageurs m’en ramènent ».

MURAT de poursuivre : « Je ne prends pas de vacances et j’ai toujours des projets. Le matin je me lève tôt. Si je traîne un quart d’heure ou une demi heure de trop au lit, ma journée est fichue et tourne à la catastrophe. Mes horaires m’aident à découper le temps, à m’y accrocher. Je travaille en notant des mots ou des accords. Souvent, quand un sujet ou une émotion m’intéresse, je l’encercle en écrivant quatre ou cinq chansons, et je garde la meilleure que j’enregistre sur une cassette. Quand une cassette est pleine, direction une cantine en fer. J’ai des caisses et des caisses remplies de cassettes et de bandes, et un stock d’un millier de chansons environ. C’est un entraînement comme celui d’un sportif. Mes J.O. à moi, c’est un nouvel album ! ».

Cécile TESSEYRE de supputer : « Jean-Louis est devenu musicien parce qu’il n’avait pas les dispositions physiques pour être un athlète ». MURAT de préciser : « J’aime le sport depuis l’enfance. Aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours suivi le Tour de France comme un maniaque. Mes héros étaient Jacques ANQUETIL et Bernard HINAULT. Mon rêve était de courir le Tour, mais en m’entraînant deux fois plus que les autres, j’étais moins bon ! « 

ANQUETIL vainqueur du Giro 1960

Anquetil giro 1960

Bernard HINAULT file vers la victoire …

TOUR DE FRANCE 1985 : TOULOUSE / LUZ ARDIDEN

TESSEYRE  renchérit : « Jean-Louis est aussi passionné de football ». MURAT de confirmer : « J’aime beaucoup PLATINI. Je suis supporter et ma passion pour le sport navigue entre nostalgie et fascination. Etre supporter, c’est l’oubli de soi et la vénération d’un champion qui recherche la perfection dans le geste et dans sa mentalité, le mythe du héros« .

Michel PLATINI sous les couleurs de la Juve …

Michel_Platini_Juventus

TESSEYRE d’aborder la musique et d’interroger : « Pourquoi musicien ? ». L’Auvergnat de répondre : « En faculté, je ne supportais pas l’autorité des professeurs. Comme j’aimais la mer et la montagne, l’été j’étais plagiste, l’hiver, prof de ski. J’ai ensuite essayé de travailler à Paris dans les médias pendant deux ans ». TESSEYRE de préciser : « Un jour après avoir vu le film de John, CASSAVETES « Une femme sous influence » il a décidé de tout laisser tomber ».

une femme

Jean-Louis  de confirmer : « Je me suis acheté une guitare et me suis lancé à corps perdu dans la chanson en me promettant de ne plus jamais travailler pour quelqu’un. Je m’y suis tenu« . La journaliste  d’enchaîner : « La musique est aussi un souvenir d’enfance« . MURAT d’opiner du chef et de déclarer : « Ma grand-mère paternelle était paysanne. Il lui suffisait d’entendre une chanson une fois pour la mémoriser. Quand elle était triste, elle m’avouait son rêve, jamais réalisé, d’aller à Paris pour y être chanteuse« . MURAT d’évoquer son père ce qui est rare : « Mon père, lui, jouait dans une petite harmonie municipale. Il avait un costume et me ramenait souvent des instruments à la maison, cors et trompettes de cavalerie. Pour le petit garçon que j’étais, c’était fascinant« .

Cécile TESSEYRE d’évoquer enfin la part féminine de MURAT en ces termes : « La femme dans l’ombre de Jean-Louis et l’inspiratrice de ses chansons s’appelle Marie« .

marie audigier 1

Le Brenoï de confirmer : « Nous sommes tous les deux mauvais caractère ! Je suis difficile à vivre car exigeant en tendresse et en présence comme un enfant. Je fais des efforts pour être toujours amoureux, disponible et en état de désir ». La journaliste d’enfoncer le clou : « MARIE est l’une des premières à entendre les chansons de Jean-Louis, puis vient un cercle de trois musiciens, à l’avis déterminant ». L’artiste de préciser : « Entre nous on s’appelle les Beatles, car chacun a un caractère rappelant celui de l’un des garçons de Liverpool … » MURAT de conclure : « J’ai un deuxième cercle et sept ou hui copains, musiciens également. Tous réunis nous avons formé une équipe de footballeurs baptisée : « Les onze salopards ».

les huit salopards

Cécile TESSEYRE de mettre un point final à cette interview : « Nous voilà loin du chanteur nostalgique ! »

Voilà donc un article sorti des limbes qui nous donne des détails « pointus » sur le personnage MURAT … ce …  « Ranchero » … qui à cheval file dans la nuit noire …

rancheros1

***

Publié dans : ||le 15 octobre, 2016 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1