- 145 – Appelez moi Jean-Louis …

Cela fait deux ans déjà que mon brave chien est parti … Tous les jours je lui contais les mots de MURAT … Je vous assure il m’écoutait, tendait l’oreille, clignait des yeux, remuait la queue … Il était le seul à vraiment comprendre pourquoi j’aimais tant MURAT … Jamais il ne me faisait de reproches

ben1

Sur ce cliché (promenade à St Jacques de la Lande) … on perçoit dans la démarche de ce brave animal, dans son regard las, le poids des ans … Jamais il ne se plaignait, trop content d’être à l’ombre de mes pas. Jeune il aimait à nous devancer à jouer les éclaireurs, devenu vieux il se contentait de suivre le train … Ainsi vont les animaux, toujours soucieux de ne pas vous importuner …

***

Ce jour Anna BOHEME a mis sur son mur un hérisson ! Il est superbe … Elle l’a appelé Jean-Louis ! Hasard ou pas ? Moi j’ai trouvé qu’il avait des airs de MURAT … Qui s’y frotte s’y pique ! Pourquoi Jean-Louis ? La réponse d’Anna fuse et me fait sourire : « Et pourquoi pas ? »

anna b1

Et vous ? Il y a un animal qui accompagne vos pas tous les jours ? Un chat, un chien, une vache, un taureau, à qui vous contez vos bonheurs et malheurs ? Dites le moi ! Il y a peu dans « Le Soir » belge MURAT déclare : « L’homme commence à perdre l’affaire  quand il maltraite les animaux ». Comme il a raison. Mais ça c’est une habitude. Depuis le temps que je vous dis ! Maintenant je n’attends plus que vos clichés et quelques mots simples qui me disent : « Pourquoi/Comment … ». Je compte sur vous !

Voici donc l’histoire de ce hérisson, tout mignon qui m’est contée d’une plume légère par Anna : « Il est des rencontres fortuites qui ne le sont pas tant que cela … Ce soir là, en ouvrant la porte pour faire sortir mon petit chien,  (qui porte lui aussi le nom d’un Maréchal d’Empire, mais il n’est pas né l’année du « M » hélas …) une créature du bon Dieu (cela fait sourire, lorsqu’on connaît mon point de vue sur lui ) m’attendait dans mon entrée. Et je  ne crois pas totalement au hasard, j’aime à penser qu’il y a une sorte de fil invisible, de destin qui unit de manière obscure les êtres. Il y a quelques années, j’ai créé  un compte Myspace sur internet, et cherchant un avatar, j’ai reçu par mail au même moment une image d’un ami qui représentait un bébé hérisson … Il s’est imposé naturellement, et est devenu mon symbole sur Myspace. Tous mes amis de cette époque me surnomment depuis affecteusement « la Nérissonne »… Depuis je voue une sympathie particulière  à cet animal protégé, et indispensable. Alors lorsque ce petit personnage est venu un soir faisant fi de mon Maréchal D’Empire un peu « vif » , cogner à mon huis,  chose qu’il renouvelle fréquemment ,  tout naturellement, je lui ai spontanément trouvé un nom … « Jean Louis »…

Pourquoi « Jean Louis » ? Parce que d’une part, j’aime à donner un nom humain à mes compagnons de route… Il y a Grouchy,  Berlioz le chat errant qui rentre chez moi quand il en a envie, et Jean Louis….

Et puis franchement, quel nom pouvait mieux convenir, que celui du poète taciturne auvergnat ? C’est en tout cas c’est celui qui m’est venu spontanément.. Ce petit  hobereau  se comporte chez moi comme si il était sur ses terres,  allant jusqu’à s’aventurer à ma porte … Peut -être  est ce moi qui habite chez lui d’ailleurs … Ce côté gentilhomme qui arpente son domaine, le piquant du personnage, qui allie l’aplomb  et la franchise, qui ne recule devant rien, et surtout pas devant l’adversité (qui se présente ici sous les trait du Maréchal d’Empire ) m’a paru une évidence. Et la poésie qui se dégage de ce petit seigneur  ne trahit pas l’autre,  le troubadour des volcans …
Jean Louis Le Trouvère, le franc, le sage, le rebelle, le sarcastique, celui qui envoie l’air de rien des “piques”,   le politiquement incorrect qui envoie ses bottes “Aigles”(je pense toujours à son anecdote truculente concernant celles de Giscard)  dans la fourmilière de la bien pensance tout en sachant rester droit dedans (ses bottes) me semble  digne de prêter son nom à un hérisson …Tout comme moi même j’apprécie beaucoup que l’on me  taxe de “Nérissonne piquante, qui s’y frotte s’y pique , râleuse et sincère”
L’animal est noble, digne de porter le prénom d’un poète…Le poète est un aristocrate des mots, il a chanté sa terre et sa nature mieux que personne, il mérite que l’on attribue le sien à une  sympathique créature campagnarde amatrice de fourmilière ».

Une bien belle histoire … dont je vous remercie Anna.

***

« Zibeline Tang » me fait parvenir une photo de son « Léo » qui semble attendre « Charles »

leo11

A cette photo est joint ce commentaire : « Mes animaux vivent aussi comme moi les mots de Murat, souvent présent dans la maison …tendent l’oreille aussi où se lovent pour écouter avec moi …  » je n’ai plus que toi, Animal … « . 

Nous parlions de « Charles » ? Le voici …

charles

***

BORIS Pierre m’adresse sans commentaire les clichés  des animaux qui font son quotidien …

 boris p 1   boris p 4

boris p 2boris p 3

***

Chez Thérèse GRAMMATYKA PRED’HOMME … c’est : « Entre chien et chats »

THERESE GRAMMATYKA PREDHOMME

therese

Il ne manquait que « Biscotte » … Je ne veux pas faire de jaloux …

biscotte

***

C’est au tour de Barbara WANNER, la Suissesse, l’une des plus ferventes et fidèles admiratrices de MURAT de me poster ce mail : « TIQUITO avec qui j’adore partir des heures dans la forêt et avec lequel je fais de grands galops dans des prés en écoutant de la musique (souvent du Jean-Louis Murat d’ailleurs qui me semble avoir des chansons tout à fait adaptées) ce qui me met dans des états quasi de transe ». Voilà un témoignage qui me fait plaisir oh combien !  Barbara dont les supposées outrances sont autant de signes de tendresse … si, si, je vous l’assure. C’est « TIQUITO » qui me l’a soufflé à l’oreille … 

Voici ce bel animal  …

 tiquino

tiquino 1

***

C’est Emmanuelle BLOTIERE qui me fait parvenir une photo de « Laïka » son amie …

 laika

On dis souvent d’un chien qu’il ressemble à son maître ?! Souvent Emmanuelle me parle de Jean-Louis ! Il me semble mieux la connaître à présent : craintive, furtive, mais décidée, capable des pires conneries, mais tellement gentille … Je me trompe ??? La maîtresse de confirmer et de préciser : « Un goût certain pour l’aventure ! «  La belle ne supporte pas la laisse …  Je vous disais : tel chien tel maître …  « Laïka » éprise de liberté ? Oh que oui ! La voici qui court vers la rivière en ce pays de montagne …

blottiere 1 blottiere

***

Ma copine Armelle GILLET se déplace rarement sans sa chienne « Mirza ». Y compris à moto …

mirza

Vous voyez que je n’invente rien … « Mirza » n’est pas farouche. Mais, pas folle non plus la guêpe, lorsqu’elle voit ce genre de mammifère, elle se cache derrière sa patronne  …

mirza1

Il y a peu, toute la famille était en vacances en Autriche. Armelle m’adresse deux clichés accompagnées de ce texte : « Devines qui j’ai rencontré au fin fond d’une vallée du Tyrol la semaine dernière ? Juste avant ma séance câlins-bisous-selfie avec les veaux jumeaux qu’on voit sur mon avatar, j’ai découvert un tout jeune veau seul dans son étable et je suis bien sûr entrée le caresser; au-dessus de lui, son nom sur le mur, je n’en revenais pas ! ».

mirza2 mirza3

MURAT quand tu nous tiens !

Voilà, après de telles émotions il faut bien se rafraîchir … Je vous dis : « Pas folle la guêpe ! »

mirza4

***

 « Sissi l’Impératrice » est bien connue du monde de la « Muratie » … Il y a peu, sur son mur elle mettait à disposition la photo de son chat : « Grégoire » que je trouvais remarquable …

sissi

N’est il point ? Hélas le jeune homme au ciel des chats s’est éclipsé … Ainsi va la vie qui trop tôt conduit ceux qu’on aime vers : « L’au delà » … Et « Sissi » de me conter l’histoire de ce chat noir et blanc : « Je ne l’aimais pas tant que ça au départ. Il a passé trois semaines caché derrière la chaudière après que sa maîtresse l’ait abandonné chez moi sur l’air de « ça serait tellement gentil de le garder pour les vacances » et n’a plus voulu le reprendre. Jamais eu de nouvelles de la virago ni de ses enfants ni de ses mecs. Le chat « Grégoire » était terrorisé et plus particulièrement par les femmes, étonnant n’est-ce pas ! A force de patience, les coups de griffes et de dents se sont espacés puis ont totalement disparu. Il était joyeux et facétieux. Très ami de « Gibson », le berger Australien qu’il tenait pourtant en respect malgré leur énorme différence de taille et de poids. Mais « Gibson » à bon caractère. « Grégoire » n’était inquiet que si  un étranger à la maison pénétrait le territoire. Un caractère tout de même, pas le ronron facile du minou de canapé. Finalement nous étions devenus totalement fusionnels. Des caresses beaucoup. Son regard de, petite vigie attentive posé sur moi. Je n’arrive pas à comprendre ce qui s’est passé, ce que je n’ai pas su interpréter, ce que je n’ai pas vu. Il est mort en deux heures ». Puis de me confier : « L’Au-Delà est une merveilleuse chanson »  pour finir par faire référence au « Chat noir » et d’y assortir ce commentaire : « Celle-ci lui ressemblait aussi malgré son plastron blanc ».

« Le Chat noir » … (extrait de « Toboggan »)

« Bel hiver que fais-tu du printemps/ Chat tyrannique, passe passe vite/ Bel hiver que fais-tu du printemps/Quand passe la neige en tourbillonnant/Au miroir ou rêve l’enfant/La nuit s’agite maman viens vite/Au miroir ou rêve l’enfant/Passe le chat en tourbillonnant/Que l’espoir relaisse au printemps/Chanter la grive passer le givre/Que l’espoir relaisse au printemps/Passer la neige en tourbillonnant/Le chat noir pris dans le vent/Passe son âme passe son âme/ Le chat noir pris dans le vent Passe sa vie en cabriolant « 

***

 
Publié dans : ||le 8 juillet, 2016 |2 Commentaires »

2 Commentaires Commenter.

  1. le 10 juillet, 2016 à 9:17 MARIE-CLAIRE MAILLARD écrit:

    je ne suis pas du tout d’accord pour que l’on affuble son animal du prénom de Jean-Louis.C’est réduire notre grand artiste à un primate – non pas que je n’aime pas les animaux – mais même si Jean-Louis aime à se fondre dans la nature « accueille-moi paysage » à la manière de…., c’est un homme de raison, instruit et intelligent… ce que les animaux ne possèdent pas…

    Répondre

    • le 10 juillet, 2016 à 9:32 didierlebras écrit:

      Bonjour et merci de votre attention.
      MURAT n’aime que les animaux en liberté. Il n’en a pas chez lui (chien ou chat) se satisfaisant de ceux du voisin qui viennent se promener chez lui (le chat noir) … le taureau d’Emile …
      Je respecte votre avis.
      Je connais la personne qui a appelé son hérisson Jean-Louis je puis vous assurer de la hauteur de ses sentiments et de l’intelligence de cette personne … Il ne faut pas donner de mauvais sens à cette appellation. Pour autant je comprends et vous remercie de votre petit mot.
      Murat et les animaux ? C’est ici aussi : http://didierlebras.unblog.fr/29-jean-louis-murat-et-les-animaux/

      Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

      Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1