- 124 – Il aime MURAT … Il chante … Il est Directeur des écoles … Son nom : Freddy PETIT …

Notre rencontre a été fortuite. C’est MURAT qui m’a conduit à lui. Du chantre Auvergnat il dit : « MURAT c’est de la grande poésie. Il y a très, très peu d’auteurs compositeurs de cette trempe ». Evidemment je ne pouvais qu’être d’accord avec lui. C’est incidemment que j’ai appris qu’il était auteur compositeur, qu’il produisait ses chansons lui-même. Mais je n’étais pas au bout de mes surprises. Freddy fils d’un papa mineur de fond et d’une maman  au foyer en charge de six enfants, vit une enfance heureuse à l’ombre des terrils. Travailleur, doué pour l’école, soucieux de s’élever dans l’échelle sociale, le nordiste devient professeur puis directeur d’une école maternelle. Il exerce aujourd’hui dans un petit village non loin de Calais.

Très jeune il se met à l’écriture. Ses sujets de prédilection sont la nature en général. Ses premiers textes il les écrit à dix ans. Les filles ? Il n’y pense pas trop, à cet âge du moins !  Ses auteurs préférés ? ELUARD – ARAGON – NERUDA – VERLAINE …

Autodidacte, il écrit paroles et musique. Il s’accompagne à la guitare. Il est l’auteur de trois albums dont un de musiques :

  • « Angel » (2013)

angel

Image de prévisualisation YouTube

***

En écoutant cette chanson j’ai d’emblée pensé à Jean-Michel CARADEC chanteur Breton trop tôt disparu, que j’aimais beaucoup. Il se trouve que CARADEC a beaucoup inspiré Freddy, lequel lui a même dédié une chanson …

.

CARADEC’ SONG …

.

« Les goélands prenaient leur envol à l’envers/Sur la lande le vent hurlait sa chimère/Où dansent les funestes korrigans/Quand Mélusine verse des larmes de sang ».

.

« Parés en émouvant cortège/Les chevaux d écume frappés de sortilège/Se dressaient sur la crête de la mer/Et piaffaient au ciel leur colère ».

.
« Que Brule ton absence/Dans le soleil et l’indifférence/Les parfums d’’enfance  à réinventer/Maintenant que l’innocence a payé ».

.

« Une corde brisée à nos doigts inutiles/Nos folles complaintes dans nos gorges futiles/Pauvres troubadours qu’espérez vous donc chanter/Quand les princes s’en sont exilés ».

.

« Nous irons sur l’île du crépuscule/Avec  dans nos yeux le fil du funambule/Le soir où tout se dénoue/Le vertige amer des amours fous ».

.

« Que Brule ton absence/Dans le soleil et l’indifférence/Mais  nos rêves dans le varech/Chanteront les mots de Caradec ».

.

***

Freddy PETIT est indéniablement doté d’une belle plume. C’est moi qui le dit. Il aimerait écrire pour les autres. Dans les colonnes du journal « La voix du Nord » il déclare :

« Mes textes  parlent d’amour car c’est le ciment qui relie les hommes ».

Et d’ajouter  : « Les gens ont besoin de s’évader, ils veulent que la musique parle d’eux, mais  pas forcément des problèmes du quotidien ». 

Freddy PETIT écrit assez peu sur les problèmes de société. Il fait quelques exceptions toutefois, puisque sur son 1er album figure une chanson  qui traite du problème des « S.D.F. »

.

.
Les oiseaux … 
.
« L’hiver s’attise  
Fragiles et apeurés  
Les oiseaux bouclent valises   
.   
Sur une terre désertée
.
Ils trainent à leurs souliers  
.
Du pain du gras des graines   
.          
Une bibine couleur vermeil  
.           
Qui pourra les réchauffer 
.     
Ce sont les oiseaux de passage   
.
Ils vont dans la tourmente gelée    
.
Accrochant de leurs ailes des cages     
Cabas et s caddies rouillés
.
Sur les bancs des parcs
.
Aux premières lueurs
.
Ils  délient leurs pattes
.
Avec  un reste de pudeur
.
Puis reprennent leur vol
.
Les plumes de traviole
.
Pépient leur infortune
.
Aux passants taciturnes
.
Deux euros s’il vous plait
.
Pour l’oiseau tombe du nid
.
Le sans coquille le démuni
.
Le sans famille le mal-né
.
Quelques miettes pour deux kopecks   
.  
A picorer du bout du bec  
.     
Remettre du vin dans l’abreuvoir   
.
A picoler pour s’émouvoir
.
C’est la moisson des assassins
.
Quand leurs chants se sont éteints
.
On trouve nos oiseaux dans les fossés
.
Nus comme la vérité
.
Quand le vent nous aura giflés
.
D’un cinglant revers
.
Verrions-nous alors nos seuils ouverts
.
Pour ces convives ailés ?
.
On entendrait plus parler
.
A la télé d’un air affligé
.
Dans des cartons froissés
.
On a trouvé des oiseaux … crevés ».
.
  
***
  •    »Sous la peau » (2015)

.

sous la peau

.

Le titre qui suit : « Elle est venue » fait partie de ce deuxième album … J’aime la mélodie …

Image de prévisualisation YouTube

***

L’écriture du titre : « Sous la peau » confirme tout le talent de Freddy PETIT. Je vous laisse seul juge …

 

« J’ai prédit ta venue

Dans les marges de mon enfance

J’ai ravi aux saisons

Leurs parfums d’éternité ».

 .

« Pour vivre en ta lumière

J’ai trahi d’autres étoiles

J’ai fondu le passé

A la nuit de l’oubli ».

 .

« J’ai connu la folie

Du vivre en solitaire

Pour Toi

Ma seule – aimée

Cette absence qui me connait ».

 .

« J’ai marché sur les routes

En quêtant ton regard

Sur la plaie des pavés

Dans le deuil des cités ».

 .

« J’ai forgé ton image

Dans l’exil des fugitifs

Sur la chair des fusils

Dans l’aumône du sang ».

 .

« Dans tes mains qui se tendent

Sur tes ailes paisibles

 Toi

Ma seule – aimée

Ce silence que je connais ».

 .

« Je t’ai tant esquissé

Sur des papiers  de sable

Et pétri ton corps

A la frange des  eaux ».

 .

« Dans l’odeur des matins

Sur le pain de mes chansons

Dans une aurore que crève

Le rire du soleil ».

 .

« Dans la douleur de vivre

La croix de toute misère

 Toi

Tu es venue

Sous la peau de l’amour ».

 .

« Dans la douleur de vivre

La croix de toute misère

 Toi

Tu es venue

Sous la peau de l’amour ».

***

 Je vous l’avais dit, y compris lorsque Freddy nous parle de l’autre, ses mots sont lumineux, amoureux,

Un nouvel album est en préparation. Un seul titre a été écrit. Il s’agit de « Bataclan » hommage aux morts de la barbarie … En dehors de l’écriture Freddy PETIT admire MURAT pour ses capacités à créer des ambiances musicales qui prennent en compte les bruits divers et variés de la nature : le vent, la pluie, l’eau, les oiseaux, les animaux … Voilà ce vers quoi il ambitionne d’aller. En attendant, mesdames, messieurs, si vous cherchez une belle plume, si vous désirez avoir des textes simples, soignés et  ingénieux Freddy PETIT est l’homme qu’il vous faut ! Je vous l’ai trouvé …

***

.

Publié dans : ||le 3 janvier, 2016 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1