- 119 – Jean-Louis MURAT … After …

Après vous avoir donné la parole (page 115 et suivants et je suis loin d’être arrivé au terme de mon voyage en votre compagnie … ) il me plaît ici, par des mots simples ainsi qu’une photo de matérialiser les quelques secondes, partagées après concert avec Jean-Louis MURAT 

Cette page vous appartient … Je vous remercie de la confiance accordée. J’aime à faire parler les gens simples de ce et de ceux qu’ils aiment … Nous arrivons à la fin de la tournée « Babel 2″ … C’était hier soir à Chambéry (12 novembre 2015)  …

***

Colette BLANC …

A sa demande ce jour (19 mai 2016) j’ai enlevé la photo de Colette et de Jean-Louis MURAT … J’ai pour autant décidé de conserver  le commentaire qui suit (motivé par ce cliché) …

 

Nous ne nous connaissons qu’à travers la toile. Les photos qu’elle nous propose sont toujours d’une belle sensibilité. Chaque fois je me dis : « Tiens c’est sûrement une belle personne ». Je lui ai proposé de devenir « amis » elle a accepté. Comme moi elle aime l’artiste  et l’homme MURAT … Cette belle photo ??? Voici ce qu’elle m’en dit : « Je me suis dirigée vers lui après le concert (il venait signer les autographes),  pour oser l’aborder, mon « intro » a été de lui dire  : « Moi aussi, j’ai été élevée chez mes grands-parents avec 8 vaches … Ensuite je lui ai demandé s’ il acceptait que je le prenne en photo, il m’a répondu : « Ah, j’aime pas trop ça ! Attends la fin, que les gens partent et c’est d’accord pour toi » … La photo prise nous avons discuté de notre campagne ».

MURAT est ainsi : c’est avant tout quelqu’un de simple, d’abordable et d’aimable. Mais comme rien n’est simple avec le jeune homme, l’instant d’après il peut être ou donner l’impression d’être tout le contraire.

***

Armand MILHET …

armand22

Il y a peu, le 13 novembre Jean-Louis MURAT tenait concert à Guéret département de la Creuse. Non loin de chez lui donc ! A l’heure ou MURAT chantait les balles criblaient Paris. Cela fait des lustres que MURAT nous prévient que de l’inculture naîtra la chaos ! Nous y sommes presque !

Mais revenons à Guéret … et accompagnons Armand à la séance de dédicaces qu’il nous décrit en ces termes : « Très peu de monde en dédicaces, dommage Jean-Louis et Matt sont ensembles, sourire aux lèvres, ambiance joviale. J’en profite pour me présenter à Armelle (enfin!). On discute un peu avec Jocelyne. Armelle a été soufflée par les mêmes chansons que moi et leur interprétation. Je passe à la dédicace avec une copine, Fleur. Jean-Louis est content de discuter avec de jeunes personnes, ça se voit. Il nous dit être satisfait que l’on soit là, à son concert, tout en étant du Limousin. M’étant « décoincé » avec Armelle, je lui demande si on peut faire une photo tous les quatre, en lui précisant bien :  » je sais qe vous n’aimez pas trop ça ». Il est au contraire tout sourire, acceptant bien volontiers, les yeux de Fleur faisant leur effet … Je reste persuadé de toute façon qu’il reconnait les gens qui viennent le voir à chaque dédicace ».

Le beau sourire que voilà … celui de MURAT … Mesdames pour vous servir …

ARMAND 5

Jean-Louis MURAT et Matt LOW qui enserrent « FLEUR » … de Province  (???) … et Armand fier de son coup : celui d’avoir utilisé la « belle dame » pour mieux amadouer le chantre d’Orcival …

ARMAND4

Au sortir de cette séance de dédicaces MURAT aura le déplaisir de constater que le camion de la tournée a été vandalisé puis d’apprendre les évènements tragiques de Paris.

Ce n’est pas faute d’avoir prévenu … En 2002 pour « Campus Mag Musik » MURAT déclare : « Le Français c’est l’homme tronc qui pense avoir des biscotos« . Voilà qui colle tellement à la réalité d’aujourd’hui ! Le 23 mars 2002 dans les colonnes du   »Figaro Magazine »  interrogé par Nicolas UNGEMUTH le Brenoï s’exclame : « Ce pays est fou ».

***

Armelle R.G. …

armelle

Dans tout groupe vous avez des rivalités, des « meneurs » et des « menés ». La « Muratie » n’échappe pas à cette règle. Les « amis » d’hier peuvent devenir vos pires « ennemis ». C’est bien dommage, mais c’est ainsi. Armelle R.G. femme de cœur, sachant pour autant ce qu’elle veut, sachant être ferme, est le type même de personne  indispensable à l’harmonie d’un groupe. Elle sait y faire, elle est tolérance. Elle est à l’écoute des autres. Elle sait rester à sa place. Elle est modestie. MURAT qui est un intuitif se trompe rarement sur la qualité des gens. MURAT aime les modestes, les gens simples, ceux qui ne veulent pas péter plus haut que leur cul. MURAT reconnait d’emblée les opportunistes, les arrivistes, ceux qui recherchent une reconnaissance à travers un personnage public MURAT ou tel autre. C’est pour ces raisons qu’en toutes circonstances  Armelle  est reçue les bras ouverts par Jean-Louis lorsqu’elle se déplace à un concert donné par le  « Berger de Chamablanc » … L’étape de GUERET n’aura pas dérogé à cette règle. La preuve photo à l’appui …

GUERET1

MURAT n’est jamais dans la posture. Cela se voit sur chacun des clichés ci-dessus. Il n’aime pas être photographié. Il déteste être obligé de sourire et considère que cela confine à l’imposture. S’il accepte c’est que cela lui fait plaisir, mais surtout qu’il a envie de vous faire plaisir. Le rapport avec les femmes est sans doute différent, Monsieur est et restera un charmeur …

Ci-après Armelle me raconte son « After » : « Nous sommes sorties de la salle au comble de la joie avec ma copine Isabelle qui découvrait Jean-Louis seulement aujourd’hui et qui souhaite acheter immédiatement BABEL. En poussant la porte, je reconnais Armand Milhet (grâce à sa photo de profil facebook), je l’appelle Antoine, m’excuse de me tromper car lui sait qui je suis… puis j’ai la surprise de me trouver face à Matthieu, notre chevelu ami de la Coopé, là à Guéret ! On s’embrasse bien sûr et voila qu’il me dit des mots que je n’arrive pas à assimiler : « Atroce, des attentats à Paris, ça pète de partout… au stade de France, dans les rues… ». J’en reste KO, je ne comprends pas … on est heureux de ce qu’on vient de vivre, on ne sait pas encore que tant de  vies ont été fauchées, là-haut dans la capitale … Tout en discutant je vois Jean-Louis tout sourire, un peu paternel avec son jeune ami Matt près de lui, signant, parlant, posant volontiers pour une photo quand on lui demande … au stand, Jocelyne a déjà bien vendu avant concert et les gens continuent à acheter (pas mal de vinyles) puis à demander leur autographe … Matthieu, comme je continue à papoter, pense que je vais rater Jean-Louis, mais je laisse toujours passer les autres, pour en profiter mieux ensuite.   Ma copine Isabelle obtient sa dédicace et je m’adresse enfin à Jean-Louis, la lui présentant :  »encore une nouvelle fan, elle ne vous connaissait pas avant ce soir et c’est gagné ! ». Je ne pense pas que Jean-Louis MURAT mette un prénom sur mon visage (le dernier autographe c’était à la sortie de Babel, à la Fnac des Ternes), qu’importe, il reconnait quelqu’un qu’il voit régulièrement, me prends la main, pas une poignée de main mais un geste tendre et amical en évoquant tout bas son inquiétude pour ce qui se passe à Paris où Laure a de la famille … Je me blottis contre cet homme que je respecte et aime sincèrement depuis si longtemps, ne sachant quoi dire pour le rassurer et voilà qu’il m’embrasse amicalement. Puis, se tournant ensuite vers Matt, il me suggère de ne pas oublier celui-ci car il mérite lui aussi des félicitations et la bise. Honte à moi, voila qui est fait aussitôt ! Et je glisse mon appareil photo à Matthieu de la Coopé (c’est dingue, je ne connais toujours pas son nom) qui immortalise ces moments de complicités rares … Je ne regrette plus un instant d’avoir manqué le rendez-vous de Montrouge !  Avant de sortir du hall de l’espace Lejeune, je vois Laure s’avancer une main sur le cœur avec un visage rassuré, je me permets de lui demander discrètement « ça va? » auquel elle répond affirmativement puis explique à ses amis que le véhicule de la tournée a été braqué pendant le concert … Affligeant ! Quel intérêt ? Le matériel, les instruments étaient sur scène … on n’y comprend rien avec Stéphane (le batteur, fidèle ami de Jean-Louis) qui revient lui aussi de l’extérieur … remerciements pour le concert magique de ce soir, encouragements pour que le dernier concert à Lons-Le-Saunier se passe aussi bien … On rejoint la voiture d’Isabelle qui doit retirer de son pare-brise un tract format A4 du FN. Radio allumée, on comprend vite l’atrocité des événements survenus pendant qu’on était si heureux ce soir et la récupération qui en a aussitôt été faite sur le parking et probablement dans toute la petite ville tranquille de Guéret … ».

GUERET 3gueret

.
« Babel 2″ se termine ainsi, un nouvel album est en préparation. Jean-Louis est déjà parti vers d’autres chimères. J’espère de tout cœur que d’autres tournées nous donnerons l’occasion de revoir : « Le berger de Chamablanc » comme j’aime à l’appeler …
.
***

Publié dans : ||le 13 novembre, 2015 |15 Commentaires »

15 Commentaires Commenter.

  1. le 13 novembre, 2015 à 14:52 Rhiannon écrit:

    Bonjour Didier,

    J’ai apprécié la performance à Chambéry, un public assez mou mais qui aimait l’artiste ….l’écoute et le respect sans doute et la configuration de la salle pleine ce jour ce qui a satisfait Murat.
    la sonorité était presque parfaite,une bonne balance avec le chant de Murat en avant et non noyé par les instruments …un bel équilibre ;le texte n’était pas inaudible à part « les chiens de Californie » un peu brouillon.
    Un bémol ….l’expédition du répertoire pratiquement pas d’impro …tout était bien calibré….un manque le titre « Mujade Rib » .On sent que Murat désire passer à autre chose.
    Amabilité et gentillesse pour les signatures des autographes…belle soirée.

    Répondre

  2. le 13 novembre, 2015 à 21:33 didierlebras écrit:

    merci RHIA … Bises
    D

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

  3. le 14 novembre, 2015 à 9:12 BLANC Colette écrit:

    Il reviendra

    Répondre

  4. le 17 novembre, 2015 à 19:00 Florence écrit:

    que de belles photos débordantes de tendresse et de joie…ça fait plaisir. Merci pour ton compte-rendu si tendre ,Armelle, c’est un moment très vivant…Didier, je ne figurerai pas dans ton palmarès car je n’ai aucune photo avec Jean-Louis ( à ce jour !) peut être un jour, qui sait ? Quant à Mathieu je ne connais pas son nom non plus , Armelle ;)

    Répondre

    • le 17 novembre, 2015 à 20:58 didierlebras écrit:

      Ce s’ra pour la prochaine tournée Flo.
      D

      Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

      Répondre

    • le 10 décembre, 2015 à 17:55 Matthieu écrit:

      Oui, Florence, je comprends que ce soit (un peu) perturbant…

      « quel est ton nom ? »
      « quand à bride abattue / les giboulées se ruent / je cherche ton nom »
      « quelqu’un, d’un nom que par raison je tais »
      « C’est quoi ton vrai nom »
      « Mais tu connais même pas son nom »
      « Je ne sais dire votre nom »
      « Perdu dans la mémoire / A la recherche de ton nom »
      « Dis-nous forme lasse / Quel est son nom »
      « Je n’ai jamais, jamais su son nom »
      Etc., etc., etc…

      Le sujet mériterait presque un article sur « Sur-les-traces-de-jean-louis-murat »… à moins qu’il ne s’agisse du « Manteau de pluie » – puisque, toi aussi, « Tu changes mille fois de nom »…

      Et pour en revenir à ma petite personne, je te laisse choisir : « Mon nom de scène est Gengis » ou bien « Mon vrai nom c’est bercail », puisque de toute façon, « Mon nom se dissout, finira »…
      Sinon, « Matthieu de la Coopé » (comme l’écrit Armelle) me plaît beaucoup !

      Bises à toi Florence (et à Armelle, of course).

      Répondre

      • le 10 décembre, 2015 à 18:43 didierlebras écrit:

        Re salut Matthieu,
        Très bonne idée de sujet. Je n’ai pas compris le début (réponse à Flo) ??? Je n’ai pas compris la fin « mon nom se dissout » … mais là c’est sans doute volontaire de votre part … Pour la page 121 ??? je crois que j’ai trouvé des raisons d’aller une nouvelle fois chercher dans les chansons de JLM … En plus le titre alléchant m’a été fourni sur un plateau …
        D

        Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

        Répondre

        • le 10 décembre, 2015 à 18:54 Matthieu écrit:

          Oui, Didier, je répondais au commentaire de Florence qui se termine par ces mots : « Quant à Mathieu je ne connais pas son nom non plus , Armelle »…
          Au moins la zone « Commentaires » de votre blog est-elle aussi « brouillon » que celle du blog de Pierrot (on ne parvient pas toujours à bien distinguer qui répond à qui et quel commentaire rebondit sur quel commentaire), même si je pense que vous n’y êtes pour rien ni l’un ni l ‘autre…

          Répondre

  5. le 10 décembre, 2015 à 18:07 Matthieu écrit:

    Armelle, merci pour ce CR illustré de photos que je trouve RE-MAR-QUA-BLES (je suis sûr que tu avais un photographe professionnel avec toi…).
    Tu m’apprends ce que je n’avais pas éclairci, à savoir que JLM était au courant de ce qui se passait à Paris. Du coup, j’apprécie d’autant plus rétrospectivement son attitude, cette façon de nous accorder à tous un répit, en retardant l’instant où rien ne serait plus tout à fait comme avant… Je trouve qu’il s’est montré particulièrement inspiré sur ce coup.

    Didier, puis-je me permettre une (petite) critique ? Vous accomplissez sur ce blog et ses petits frères un formidable travail de mémoire autour de JLM. Mais après 120 articles, ne pourrait-on pas en finir avec ces sempiternelles remarques sur les « ayatollahs de la Muratie » et autres arrivistes-opportunistes jamais nommés, mais régulièrement affublés de toutes les tares dans vos articles ? Que la Muratie ne soit pas qu’Amour, que tout le monde ne s’entende pas avec tout le monde, je le comprends (et c’est plutôt normal), mais cette « communauté », à ma connaissance, ne compte pas d’ennemis de l’intérieur qui mériteraient une rancune aussi tenace… Pensez-y, à l’occasion.
    Cordialement (et merci encore).
    Matthieu de la Coopé

    Répondre

    • le 10 décembre, 2015 à 18:38 didierlebras écrit:

      Salut Matthieu,
      vous avez 100 fois raison. Tellement raison qu’il me semblait depuis un certain temps déjà ne plus en faire cas, ne plus en faire état. Mais je dois me tromper puisque vous le dites. Promis juré je garderai ce type de réflexion pour moi. C’est le meilleur service qui m’ait été rendu. J’aime votre franchise qui n’a aucune arrière pensée si ce n’est celle de donner à aimer MURAT. Ce n’est pas la 1ère fois que vous me faites ce type de remarque. Comme vous avez raison ! On ne se refait pas, encore moins la soixantaine passée … Toujours je pense j’aurai « la haine tenace » mais votre avis sera dorénavant, toujours dans un coin de ma tête pour réfréner certains mots, certaines réflexions. Merci de ce service rendu. Merci de me lire, merci de faire partager votre passion de MURAT à travers le Blog de Pierrot.
      A mon tour de vous rendre un petit service. Je trouve que le Blog de Pierrot fourmille de bonnes idées, de trouvailles remarquables. Malheureusement, hormis lorsque c’est écrit par Matthieu lui-même c’est tellement brouillon qu’on n’y comprend plus rien. C’est le cas des derniers articles. C’est vraiment dommage ! Je ne veux blesser personne surtout pas Pierrot qui s’échine à la tâche … Pour l’inscription sur les murs de l’expression  » Suicidez-vous … » on ne sait pas si c’est l’original ou quoi … c’est bien dommage …. Pour l’article d’avant c’était complètement incompréhensible … Ce que je dis, c’est sans méchanceté aucune. D.

      Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

      Répondre

  6. le 10 décembre, 2015 à 18:50 Matthieu écrit:

    Bonsoir Didier,

    Concernant ma remarque, notez bien que je ne prétendais tout de même pas me substituer à votre Surmoi…

    Au sujet de vos observations sur le Blog de Pierrot, je laisserai le soin au principal intéressé de vous répondre s’il en a envie, que ce soit sur les « trouvailles remarquables » ou sur le côté « brouillon » de la présentation. Mais, s’il vous plaît, dites m’en un peu plus sur ce qui vous trouble dans l’article consacré aux inscriptions murales, je ne suis pas sûr de bien comprendre votre remarque (« on ne sait pas si c’est l’original ou quoi »). Si je peux vous éclairer…
    M.

    Répondre

  7. le 10 décembre, 2015 à 19:48 didierlebras écrit:

    Est-ce que l’écrit « Suicidez-vous … » photo à l’appui est celui de l’époque ou Murat chantait ces mots ou est-ce que c’est un écrit de notre époque ??? Je m’excuse d’être brouillon … Je ne veux surtout pas me brouiller avec Pierrot … Il est des choses qui n sont toujours pas bonnes à dire … Je les dis quand même … ça doit être mon côté MURAT !

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

    • le 11 décembre, 2015 à 10:01 Matthieu écrit:

      Bonjour Didier,

      Comme c’est indiqué au début de l’article publié par Pierrot (http://www.surjeanlouismurat.com/2015/12/cliches-n-26-au-commencement-etait-un-graff.html), « notre balade sera urbaine et consistera en une déambulation parmi quelques inscriptions trouvées sur les murs de Clermont-Ferrand et de ses environs, qu’elles datent d’aujourd’hui ou d’hier… ». J’ai donc volontairement voulu mêler des tags anciens et récents, dans le cadre d’une « randonnée » qui n’était que virtuelle, puisque, je l’avoue, je n’ai pas encore le pouvoir de voyager dans le temps…

      Un mot sur ce parti-pris, qui peut bien entendu se critiquer. J’aurais pu ne publier que la photo du graffiti « Suicidez-vous… », accompagnée d’images de ce qui est probablement l’un des tout premiers passages à la télé de JLM. Mais j’ai préféré, en prenant appui sur la rubrique « Randos » du Blog de Pierrot, proposer une promenade parmi ces différents tags, laquelle se voulait davantage historico-poétique (?) que directement informative. Ce choix, je le répète, peut se discuter et a sans doute pour effet de négliger une forme de pédagogie envers le lecteur. En l’occurrence, Pierrot en aurait probablement fait un autre, mais c’est aussi son honneur que de laisser à son « collaborateur » occasionnel une grande marge de liberté et l’intérêt de son blog (c’est valable aussi pour votre site) que d’offrir à la lecture des articles avec des approches et des tonalités variées.

      Pour répondre directement à votre question, donc, la photo du tag « Suicidez-vous… » qui a été publiée sur le blog est tirée d’un article de février 1980, c’est donc une photographie d’époque (retouchée par mes soins). Celle que Pierrot a utilisée comme accroche sur Facebook provient elle de l’article que je cite en référence à la fin du mien (mai 1984). Quant à la photo du 8 place Michel-de-l’Hospital située juste au-dessus, je l’ai prise moi-même voici quelques semaines pour permettre aux lecteurs de voir à quoi ressemble cet emplacement aujourd’hui. J’espère que tout cela est à présent plus clair.

      Enfin, pour ce qui est de vos dernières remarques, je crois que l’on a bien le droit de tout dire, dans les limites prévues par la loi (c’est l’un des luxes de nos démocraties libérales, si critiquables soient-elles…), à condition d’y mettre les formes (en tous cas, c’est mieux si l’on prétend entamer un dialogue). Vous avez donc le droit de dire ou d’écrire ce que vous voulez sur le Blog de Pierrot. Mais, mon cher Didier, ne serait-il pas plus simple de venir l’écrire… directement sur son blog ? Surjeanlouismurat.com ne méritant sans doute pas à lui seul un article de votre site (quoiqu’un article sur les différents espaces consacrés sur le net à JLM au fil des ans pourrait constituer un sujet intéressant…), c’est encore le lieu le plus adapté pour discuter de ses mérites et insuffisances.

      Je crois que je viens de rédiger un commentaire qui, en longueur, est digne de Muse. Il est donc largement temps que j’y mette un point final.
      Bonne continuation à vous, Didier.
      M.

      Répondre

  8. le 11 décembre, 2015 à 12:26 didierlebras écrit:

    MURAT que toute vérité n’est pas bonne à dire … Je ne cherchais nullement à blesser. Si je l’ai fait je m’en excuse. Je vous avais en direct. Je pensais que je pouvais vous faire état d’une remarque qui se voulait constructive. Moi j’accepté les autres et je sais que vous avez raison. Je sais le travail que représente le Blog de Pierrot, je me vois mal aller critiquer vertement … Ce n’était pas mon intention et surtout ce travail mérite bien autre chose que des critiques … Mais il me semblait qu’un peu de clarté, de temps en temps, une relecture plus fin, éviterait certaines fautes d’orthographe notamment assez grossières … Le travail effectué est remarquable, je le dis je l’ai écrit maintes fois … D

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1