- 115 Quinze – Vous aimez Jean-Louis MURAT ? Pourquoi ? Dites le moi … (suite) …

J’aime ouvrir une page nouvelle par un témoignage fort, celui qui suit l’est. L’écriture de Marc PHALIPPOU est fort belle, chacun des mots semble imprégné des chansons de MURAT et faire ressurgir une enfance heureuse dans ce pays que je ne connais pas, celui d’Arverne …

268 - Marc PHALIPPOU …

marc phalippou

 Le texte de Marc commence par cette belle « mise en bouche »« Le train bleu du week-end en Auvergne m’a bercé … en voici le fruit ». Marc de poursuivre : « Né au pied du Puy (de Dôme), élevé sous celui de Desaix (Place de Jaude), le clermontois que je suis (et parisien désormais) ne pouvait qu’aimer MURAT. Avant que le peuple meure, les roches, le gour et les étangs, les volcans endormis me disaient les sources, la chair, la sève et les passions. Les noms que je leur donnais étaient ceux que leur avaient laissés les gens. Ceux des manuels. Des cartes et des panneaux Michelin. Comment savoir leur soif de sentiments et leur faim d’aventures ?  Courir l’Auvergne sans goûter MURAT, c’est comme lire Faust sans entendre NERVAL. MURAT est donc venu. Sa langueur nonchalante et provocante, comme la surface enneigée du Servière gelé. Sa mélancolie fièrement acquise au rythme des saisons de cure et de morne station. Les noms des lieux qui ont bercé et scandent encore ma vie résonnent comme ceux de filles de feu et de garçons de glace. Ma carte du tendre auvergnat culmine à Dolores, sommet esseulé – les chiens de l’espace qui l’entourent n’aboient plus. Des trains bleus sillonnent ses plaines et le relient au monde, de Lyon à Genève. J’avais la géographie : MURAT m’a donné l’histoire« . Merci Marc pour ce temps partagé …

***

269 – Thérèse GOILLOT …

thérèse goillot

Qui m’écrit : « J’aime MURAT car ses textes me portent, me touchent, m’intéressent, je peux les écouter des dizaines de fois sans me lasser et c’est très rare. il fait partie de ma vie tous les jours« . Merci à vous !

***

270 – Gérard EISENBERG …

GERARD EISENBERG

Rien moins que le papa d’Eryk EISENBERG qui m’écrit : « Je connais mal son oeuvre, mais c’est un ami de mon fils (qui entre autres activités est auteur-compositeur) et qui, grâce à Jean-Louis, a enregistré son premier album« . 

***

271 – Henry ROHR …

henry rohr

 Il est Allemand, demeure à Hanovre, il apprend le Français, il aime MURAT et nous le dit à sa façon : « Je suis Ecrivain et Poéte ! MURAT et BELIN et Philippe POIRIER et MIOSSEC et Marcel KANCHE et Agnès GAYRAUD ( là Féline ) ils sont poètes ! Better than English Artists , I think « . So I think ! Pour me gratifier de son amour de la langue Française et des paroles de  MURAT il m’adresse via le net cette rose d’un rouge saisissant …

henry rohr 2

 

***
272 – David SCARCERIEAU …

david scarcerieau

Qui ce jour m’écrit : « Pourquoi j’aime Jean Louis MURAT ?  J’ai découvert MURAT à l’époque de Cheyenn Autunm. Je n’ai cessé de l’écouter. Toujours la même curiosité pour ses disques, la même passion pour son évolution. J’attends impatient « Morituri ». Pour moi MURAT est l’équivalent de Bob Dylan, Leonard Cohen, Neil Young… Je saoûle mes proches avec ça. Je pense que s’il était américain il serait considéré comme l’un des grands songwriters de l’époque.  Il aura surement droit à une reconnaissance posthume, misère culturelle de la France où l’on aime les chanteurs morts.  Le plus tard possible … Les Inrocks l’avait bien défini il y a quelques années : le MURAT des villes  et le MURAT des champs. J’ai une préférence pour le Murat paysan, terrien, bougnat. Babel plutôt que Dolores.  J’aime sa poésie, son écriture est de plus en plus cryptique, avec des sens cachés. J’aime quand il faut chercher la signification, tout n’est pas donné chez Murat. J’aime retrouver les références dans ses chansons, les lieux, les emprunts à la littérature … (Merci pour votre blog qui est une source d’information assez exceptionnelle).  J’aime son caractère, je le trouve sincère et sain, sans compromission. Je déteste comme lui cette époque de langue de bois, d’hypocrisie. Il me fait penser à MORRISSEY (mon autre marotte) que MURAT aime beaucoup aussi.  J’aime sa voix, qu’il chante « la chèvre alpestre » ou « comme un incendie ». Je l’ai vu deux fois l’année dernière. A l’Alhambra à Mons en Belgique, il a donné un concert assez blues rock, grandiose. Et dans un théâtre, tout en douceur, finesse, grandiose.  Voilà pourquoi j’aime Murat ». Merci à vous David … 

***

273  – Christophe ROLLET …

CHRISTOPHE ROLLET

Voilà un témoignage qui me touche au plus haut point. Il est dit avec des mots simples, il est empreint d’une poignante sincérité. Voici ce que nous confie Christophe : « Ado, bien sur, « L’Ange déchu », jusqu’à « Mustango », ses sorties d’album étaient nimbées de mystères, quelle attente jusqu’à « Vénus ». Je cherchais les clefs dans ses textes, pourquoi dit il ceci, cela ? Pourquoi toujours une chanson très  noire dans chacun de ses premiers albums ? Bref le Jean-Louis est devenu abordable maintenant à l’époque, pour moi, il était un mystère, un artiste culte, inaccessible à l’américaine, le mec au dessus des autres. J’ai adoré cette période.  Voilà, depuis il accompagne ma vie. Je ne me lasse pas de certains albums en entier, d’autres albums ce sont des perles, des chansons. En ce moment j’écoute « Murat Live ». J’ai assisté à ce concert au « Transbo » de Lyon, j’ai même gardé une feuille morte qu’ils avaient balancé sur scène au début du concert, et ce souvenir de « La fin du parcours », rejoué en boucle, deux fois en intégralité hypnotique, magique ! Ma gorge nouée lors du concert d’Aubenas pour « Tristan », quand il a interprété « Royal Cadet » ! Ou ce jour là,  perdant avec ma chérie : pas de place pour le concert, on avait parlé avec le Jean-Louis qui sirotait une bière au bar du coin.  Il avait râlé : « Et ben pas assez de place ! » Et le soir,  on a tenté notre chance quand même, sans trop y croire, petite salle, effectivement. Le type à l’entrée : »Ah vous êtes là ! ».  On n’a rien compris et on s’est retrouvé devant lui, à trois mètres …  Merci Jean-Louis ! Mon excursion au Mont d’Or, gosse, quand j’avais vu son « Fréquence Star » … Je suis allé dormir dans des bois près d’Orcival deux trois jours après l’émission. Dormir c’est beaucoup dire, tellement j’ai attendu le jour tremblotant. Puis c’est le p’tit déjeuner au Mont D’or. Orcival … ma petite fugue « Muratienne » de deux jours, heureux comme tout avant de reprendre mon train …  Jean-Louis MURAT est le taulier de la chanson Française, certaines de ses chansons sont sublimes, auraient pu être des tubes, tourner en boucle sur toutes les radios : « Au mont sans soucis » -  »Plus vu de femmes » … Que dire d’autre,  c’est un type fascinant, unique et humain. MURAT c’est une œuvre, c’est le mot indispensable. Pourquoi écrire cette tartine, ces anecdotes personnelles ?  Parce qu’on en a tous des tas à raconter sur notre vécu personnel du Jean-Louis. Il m’a accompagné dans tous les moments de ma vie, les pires et les rares meilleurs« . Merci Christophe de nous avoir fait revivre ces moments où tu as croisé  la route de  Jean-Louis MURAT  dont trop souvent on ignore qu’il a bon cœur …

***

274 - Serge DENIS …

serge denis

Il est du Québec, de la belle province. Depuis le temps que je cherchais un pied terre fiable dans ce beau pays. Voilà je tiens enfin mon homme … Lequel me confie : « MURAT, c’est la magie pure. On le met, on jase avec sa blonde, puis on s’arrête en même temps de parler pour reprendre sa respiration, tellement il s’insinue dans une zone tendre du cerveau. Et quand la conversation reprend, elle est plus douce, plus posée, plus amoureuse. C’est ça MURAT pour moi ». J’imagine ces mots avec l’accent … Merci Serge de ton bon accueil … Je sens que nous allons devenir « amis » …  

***

275 – Kriss DEFLANDRE …

kriss deflandre

Qui m’écrit : « J’aime ses textes, j’aime aussi le personnage qui ne manie pas la langue de bois ! Avec beaucoup de pertinence d’ailleurs ! Et enfin j’aime sa musique et ceci depuis le début de sa carrière ». Voilà qui est dit merci Kriss

***

276 – Jérôme FOULATIER …

JEROME FOULATIER

« Occitan, Berrichon, Andalou » … C’est ainsi que se désigne Jérôme. Concernant MURAT il me confie : « J’aime Jean-Louis MURAT pour ses textes et sa musique « . Voilà qui me suffit …

***

277 – Jackal D. JOKE …

jackal d joke

Qui me confie : « c’que j’aime chez MURAT …  Ses mots, forcément, sa voix, son côté barde des campagnes, un genre de croisé en Villon, Rimbaud et Kerouac «  Puis de poursuivre : « Musique … hum, ça dépend des périodes, je suis plutôt amateur de ce qu’il a fait dans les années 2000, plus que la période 80-début 90 , mais c’est pas très objectif, je suis pas fan de ces arrangements et sonorités très (trop?) synthètiques. Et chez MURAT, j’aime encore moins, car je trouve que ça créé un paradoxe avec ses textes. Et y’avait pas mal de trucs un poil guimauve … Mais des albums comme « Mustango », « Babel », « Grand Lièvre », « Le Cours Ordinaire » … De vraies pépites, à la fois dingues et belles, crades et jolies, gerbant et bandant. J’admire cet équilibre chez lui ». Voilà un avis sans concession qui me comble d’aise …

***
278 – Pascale STESSELS …

Pascale Stessels.

Bruxelloise, elle aime MURAT et me le dit avec des mots simples : « Poète et amoureux de la langue française et bon musicien ! Il aime la terre et a une sensibilité très proche de la mienne. J’adore son côté bourru et sa franchise« .

***

279 – François NAGIR …

françois nagir

Jim HARRISSON est mort il y a peu. François dont le témoignage suit m’a contacté pour rendre hommage à l’auteur disparu ainsi qu’à MURAT. Photographe de talent, François me dit ne pas aimer écrire. Je transcris son témoignage sans y changer une virgule (preuve que sa plume est belle) et vous le livre donc tel quel : « C’était en août 1999, un été marqué par la lecture de « Dalva » de Jim Harrison. Un soir, j’allume l’autoradio et là, la voix de Jean Louis MURAT qui chante : «  Entre Prince et Spring/Sur le grand domaine/Où toute beauté prise/Sans fin se démène/Good night Jim …  ». J’ai cru rêver, l’écho avec ma lecture était perturbant. Je me suis demandé comment cela pouvait être possible… Mais si, MURAT était sur France Inter et parlait de son prochain album : « Mustango », un album enregistré en Arizona sur les pas de Jim HARRISON, un hommage à Dalva … Ce livre est un de mes livres de chevet, et l’album de Jean Louis acheté une ou deux semaines plus tard restera mon préféré avec « Bang bang » que j’ai écouté en boucle et en boucle …

J’aime la poésie abstraite de MURAT, j’aime ces mots qui développent l’imaginaire, j’aime leur sonorité, leur sensualité due aussi à sa voix. C’est en écoutant cette chanson que j’ai eu envie de jouer avec l’abstraction, l’imaginaire et la sensualité à travers mes photos. J’ai réalisé une première série « Parcelle d’intimité » des parties du corps qui évoquent autant les paysages que la sensualité… Série exposée en 2002 dans une galerie lyonnaise. Encore aujourd’hui pour les nus bucoliques je m’inspire de MURAT… Il y a 2 ans j’ai réalisé quelques photos au lac de la Cassière, pas très loin de chez lui, une série que j’ai appelée « Est-ce ainsi d’écorce fille ? ». J’ai aimé fouler la terre du massif du Sancy, « Accueille moi paysage ». C’est là que j’ai trouvé les couleurs, les odeurs, la poésie de Jean Louis MURAT.  

Je l’ai découvert avec « Cheyenne Autumn ». Je suis fan, mais un fan au regard critique : je le trouve trop prolifique. Il a enregistré beaucoup de chansons anecdotiques. Chaque album comporte au moins un titre très moyen (à part « Lilith » qui en plus est un double), mais même sur Mustango, « les gonzesses et les pédés » on aurait pu s’en passer ! … Dommage qu’il ne soit pas plus sélectif, qu’il ne sache pas se faire attendre, se faire désirer … et n’enregistrer que de grands albums ! Je considère Jean Louis MURAT comme un artiste rock, le rock est avant tout une posture, et son côté frontal et provoc fait de lui un artiste rock. Musicalement je le préfère aussi avec les guitares en avant, j’aime sa sincérité, ses coups de gueule (même si parfois ringard et misogyne.. peut-être que je le suis aussi ?). Je l’ai vu de nombreuses fois en concert, toujours très bon. Il sait rencontrer et se montrer sympathique avec son public, mais les organisateurs de concerts et les techniciens que je connais l’ont tous trouvé exécrable … Ce qui n’empêche que Jean Louis MURAT est l’un de nos plus grands artistes français comme Jim Harrison était un des plus grands écrivains américains« . Merci François de ce beau témoignage à deux artistes de talent, « Jim » n’est plus … Jean-Louis a du se replonger dans la lecture de votre livre de chevet …

Je me suis permis de joindre à cet écrit le lien qui vous permet d’entrer dans la galerie photo du jeune homme … http://www.muses.book.fr/galeries/genre-humain/

***

280 – D’ARCHENGELO Marjorine …

d archangelo marjorine

Qui me fait grand  plaisir en m’autorisant à collecter son témoignage  : « J’écoute MURAT depuis toujours et j’adore son univers, ses chansons et son intégrité … Il me raconte des histoires qui m’ enchantent,  sa poésie me touche toujours ». Merci belle Dame !

***

281 -  François LAJOIE …

FRANCOIS LAJOIE

François nous vient de MONTREAL  et me fait l’immense joie de me confier : « Ici à Montréal, loin des ondes radios et de la vitrine des disquaires, MURAT ressemble à un secret bien gardé. Découvert par hasard, l’album « Mustango », quelques années après sa sortie. Tout de suite, le sentiment de m’être connecté sur des compositions à la fois réfléchies et d’une grande sensibilité, presque fragiles. Voilà comment un artiste devient un compagnon d’existence ; des albums que je me plais à coller aux évènements de la vie, même aux saisons. Grand Lièvre est probablement mon favori, celui que j’ai le plus écouté, le plus décortiqué. Je connais encore mal les premières années de l’artiste, celles d’avant Dolorès mais ce n’est qu’une question de temps. Pour moi, MURAT est l’exemple de l’artiste intègre, bosseur, qui ne fait pas de compromis. Un univers unique ».  Merci à vous « ami » du Canada …

***

282 - Miguel LAMOLINE …

M LAMOLINE

Citoyen Belge qui m’écrit : « Pourquoi j’aime MURAT ?  Il y a longtemps, j’étais très fan de Mylène FARMER. Suite à son duo avec MURAT, que je connaissais déjà, j’ai découvert son album sorti juste après, avec « Col de la croix Morant ». Et depuis, j’ai acheté pratiquement tous ses albums. Par contre, je n’ai pas acheté tous les albums de Mylène. J’en ai parlé avec Jean-Louis, après un concert à Arlon, en Belgique. On m’avait dit qu’il n’aimait pas que l’on parle de cette période, ce qui est faux. Nous avons discuté un peu. J’adore sa façon de se renouveler sans cesse. Bref, je l’écoute très souvent. Même si je préfère certains albums à d’autres ». Merci Miguel. Les temps sont difficiles pour tous les artistes et plus encore ceux qui ont du talent je crois. MURAT fait partie de ces derniers. « Morituri » sera bientôt dans les bacs. MURAT nous livrera de nouvelles chansons qui évoquent un monde devenu fou.  

***

283 – Chantal PATRON …

chantal patron

Qui me confie ce jour : « Jean-Louis MURAT est entré dans mon coeur de mélomane dans les années 80 avec douceur et mélancolie … avec sa voix chaude, sensuelle et envoûtante et ses textes de rebelle écorché vif au grand coeur tendre et sensible … J’aime son regard bleu intense et son visage d’ange tourmenté … j’affectionne véritablement son univers artistique avec ses mots (maux) et sa musique qui jongle entre harmonie douce et électrisée … Je l’adore tout simplement« . Merci Chantal.

***

284 – ELS KIEWIK Peters …

Els Kiewik Peters.

J’admire toujours les étrangers qui écrivent et parlent une langue qui n’est pas celle de leur pays. Elle nous vient de Hollande et nous dit son amour pour MURAT par des mots simples et sincères : « Je suis une fan Néerlandaise de Jean Louis MURAT. Surtout j’aime beaucoup la voix de Jean-Louis et encore depuis 2002 très charmée de son album Lilith en Moujik et sa femme … Malheureusement  ici à la Hollande on n’écoute rien du tout sur radio ou télé de Jean-Louis MURAT, comme tout l’autre répertoire français ». La belle Dame de me souhaiter un heureux anniversaire. Depuis ce matin, le plus beau qui m’ait été fait est ce témoignage venu du pays des tulipes.

***

285 – J.P. FONTAINE …

jp fontaine

Qui m’écrit : « Tout d’abord et pour répondre à votre question , plusieurs raisons qui font que j’apprécie énormément Jean-Louis MURAT ! L’authenticité de l’artiste , la qualité textuelle de sa poésie et la noirceur qui la caractérise (je suis avant tout passionné de musiques dites « gothiques » et MURAT a su en imprégner son style avec quelques arrangements pop ) , son franc-parler et sa discrétion ! De plus j’adore les années 80 et Jean-Louis MURAT a émergé de cette période en parfait représentant de la new wave française et j’adore la new wave tout simplement , les premiers artistes gothiques sont issus de ce mouvement ( Joy Division , The Cure , Bauhaus , Eccho & the Bunnymen , etc.) ! ». Merci de cet avis que j’attribue a un parfait musicien.

***

286 - Emmanuelle BLOTTIERE …

e blottiere

Qui, au milieu de la nuit répond à mon invitation et je l’en remercie : « Pourquoi j’aime Jean Louis MURAT ? Je ne me suis jamais poser la question… Avant que vous me le demandiez     Pourquoi j’aime le miel sur une tartine de beurre salé … ?!   Pourquoi j’aime sentir l’odeur de la terre après la pluie ? Pourquoi j’aime la caresse de l’eau des rivières sur ma peau ? Pourquoi j’aime me rouler dans l’herbe verte des prairies au printemps ? Pourquoi j’aime regarder le loup dans les yeux ? Pourquoi j’aime marcher dans les bois de ci delà de myrtilles en girolle … ? Pourquoi j’aime bavarder avec les vaches et les brebis que je croise au détour des chemins ? Pourquoi j’aime ressentir a 200 % le frisson de la vie ?  Je ne sais pas …pourquoi … mais je sens que c’est bon … Je ressens les émotions des autres … Certains appelle cela de « l’empathie » je me retrouve dans les chansons de monsieur MURAT… Il écrit avec son coeur et chante avec tout son être … Et il fait tout ça très bien …  Voilà … Je suis désolée de ne pas en dire plus … la psychanalyse a la petite semaine … c’est pas ma tasse de thé … Juste qu’a mon avis il fait ce qu’il sait faire de mieux … comme moi … Une vocation ça ne se discute pas … ». Voilà une réponse qui me comble d’aise Emmanuelle !

***

287 – Jean PAIRET …

jean pairet

Qui me confie aimer MURAT : « Depuis les années 90, sa personne, sa musique, ses textes …  et le troubadour auvergnat … ». Voilà un résumé qui me satisfait tout à fait. Merci jeune homme !

***

288 – Axel Vindicator PERNICKETY …

axel vindicator pe

Qui m’écrit ce jour, veille de la sortie de l’album « Morituri » : « Artiste découvert par hasard en achetant des CD chez Fnac vers 2009, j’aime beaucoup son univers. Son caractère bien trempé, sa sincérité.  Je possède la plupart de ses disques ainsi que Le Cours ordinaire des choses, Grand Lièvre, Toboggan, Babel en vinyle. J’attends de recevoir son nouvel album. Sûrement l’un des meilleurs chanteurs français de ces dernières années ». Merci Axel de continuer à aimer MURAT

***

289 – François DOSIERES …

francois dosieres

Qui me confie : « Au delà de son talent, c’est son indépendance indéfectible qui me plaît le plus. Je ne suis pas « fan », mais sa production me ravit souvent« . Merci à vous de la confiance accordée.

***

290 – Vincent LAMUSIQUEAPAPA …

VINCENT LAMUSIQUEAPAPA

Qui en ce jour de sortie de l’album « Morituri » m’écrit : « J’aime bien MURAT, presque plus pour le personnage que pour sa musique bizarrement. Pour sa poésie. Pour son côté intègre et obstiné. Pour sa liberté« . Voilà de nobles raisons d’aimer le « Berger de Chamablanc ». Merci Vincent

***

291 – Yann FLEURY …

yann fleury

Qui me confie : « J’ai toujours été très ému  par l’oeuvre de Jean-Louis MURAT.  Que ce soient les paroles mais également les musiques qui sont ancrées en moi ». Le mot « œuvre » me suffit. « Morituri » y a trouvé sa place ce jour.

***

292 – Marie  SO …

marie so

Une belle personne, un beau sourire qui évoquant MURAT me dit : « Bel homme, J’aime bien ses chansons ». Moi je succombe …

***

293 – Nadège BAPTISTE …

Nadège Baptiste

Qui m’écrit : « MURAT ? J’aime la sensualité qui se dégage de sa musique de ses paroles et bien sûr de sa voix ». Merci à vous gente Dame !

***

294 – Vincent BAUZELY …

vinvent bauzely

Qui, répondant à mon invitation décline : « Pourquoi ? Je ne sais pas… mais depuis « si je devais manquer de toi » je suis (du verbe suivre) la « carrière » de ce chanteur pas commun, sa personnalité, ses coups de gueule, ce côté punk, presque auto-destructeur dans le monde du show-business, ses chansons où le paysage et les corps s’enlacent et s’entrecroisent… et bien j’aime bien ». Merci Vincent, que longtemps vive MURAT

***

 

A suivre …

 http://didierlebras.unblog.fr/115-seize-vous-aimez-jean-louis-murat-pourquoi-dites-le-moi-suite/

***

 

 

 

 

Publié dans : ||le 8 mars, 2016 |1 Commentaire »

1 Commentaire Commenter.

  1. le 8 mars, 2016 à 23:03 Armelle R.G. écrit:

    Whaouh! c’est si beau, j’en reste KO!

    Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1