- 114 – Ils disent aimer … Jean-Louis MURAT … Qui ??? … Les V.I.P. …

Tout arrive ! En ce 1er jour de juillet à la chaleur accablante, mon ami Bruno ROMARY m’a fait parvenir un article paru dans le journal « Ouest France »JUVET star de la Disco nous dit : « Aimer écouter Jean-Louis MURAT ». La révélation peut paraître étonnante. Elle ne l’est pas …

Patrick-Juvet-à-Pia

 http://www.ouest-france.fr/patrick-juvet-encore-quelques-bleus-au-coeur-2642591

Sur cette page nouvelle je vous donnerai à lire tous ceux  qui diront « connus ou pas » qu’ils aiment MURAT JUVET ouvre cette page … gageons qu’il ne sera pas le dernier …

 A qui le tour ???

 ***

Ecrivain, journaliste Stanley PEAN écrit sur son site web : « Rien n’est important, j’écris des chansons comme on purgerait des vipères, chante Jean-Louis Murat, pour qui j’éprouve une admiration sans borne ».

Stanley-en-studio

***

benjaminbiolay

Entre MURAT et BIOLAY c’est : « Je t’aime … moi non plus ». Le chantre Auvergnat aux humeurs changeantes évoque BIOLAY en des termes contrastés. Pourtant les deux hommes, à bien des égards se ressemblent. Confronté à l’expression : « chanteur populaire » BIOLAY déclare : « Je ne le serai jamais. Je ne souris pas, alors on me dit : quel bêcheur, quel prétentieux ! ». Voilà des mots qui ne départiraient pas dans la bouche du chanteur d’Orcival. BIOLAY ajoute : « Les gens ne voient pas Jean-Louis MURAT comme le grand chanteur qu’il est, mais comme le bon client qui débine tout le monde à la télé« .

Le 13 septembre 2012, pour « Libération« , alors que MURAT vient de dire du mal de BIOLAY ce dernier tempère : « MURAT, sous couvert de liberté et d’anti conformisme, dit du mal de tout le monde ». La journaliste Françoise Marie SANTUCCI commente : « Il lui mettrait volontiers une baffe » et BIOLAY de conclure : « Peut-être qu’après on irait boire un coup ».  Et de s’interroger : « Pourquoi tant d’aigreur ? » Il tente cette explication : « Le syndrome de l’artiste à la campagne » (…) « C’est un truc terrible à la longue … Un destin à la Shining assuré ».  

***

alex-beaupain-3_bynicolasreitzaum-bd

On peut être de gauche et n’avoir pas honte de dire qu’on aime aussi MURAT ou reconnaître avoir été influencé par lui. C’est le cas d’Alex BEAUPAIN. Le 29 novembre 2011 pour « Idoles Mag » le chanteur préféré de François HOLLANDE  répond à la question : « Est-ce que tu avais des idoles quand tu étais ado ? »  en ces termes : « Non, il y avait des gens  que j’aimais beaucoup, mais je n’étais pas très fan en fait. Enfin fan … Si forcément, j’ai beucoup écouté GAINSBOURG quand je l’ai découvert, Jean-Louis MURAT, BASHUNG, SOUCHON dont j’aime énormément la façon d’écrire. Mais je n’avais pas ce côté fan, fanatique ». En 2012 BEAUPAIN évoque le titre qu’il préfère de MURAT. Il cite « Fort Alamo » dont il dit : « C’est un album sur une rupture amoureuse. Tout l’album est la dessus. J’aimais bien MURAT quand il est arrivé car j’avais l’impression que c’était un DAHO triste. Maintenant il est allé plus vers du folk ».

***

christine-and-the-queens

De son vrai nom Héloïse LETISSIER elle aime, elle adore Mickaël JACKSON mais pas que …

Lorsqu’on lui demande : « D’ou vient cette culture Anglo Saxone ? » elle répond à Laurent HOEBRESCHT pour « Focus le Vif » : « Mon père est prof d’anglais. Puis à la maison il y avait des vinyles de Klaus NOMI de David BOWIE … Cela dit, mes parents écoutaient aussi pas mal CHRISTOPHE, Jean-Louis MURAT. Je les remercie ».  

Le 4 janvier 2013 pour « La boîte à musique » la jeune Nantaise parle de ses influences musicales et de dire : « Hum … en vrac : Lou REED,  Nick CAVE, FEVER RAY , Mickaël JACKSON, VIVALDI, BJORKKlaus NOMI, Jean-Louis MURAT, PEACHES, George BENSONJoe Jackson, SPARKELHORSE, LIKKE LI et ANIMAL COLLECTIVE« .   

***

nolwenn

Elle a du caractère la Bretonne du Finistère. Elle a aussi bon fond. Le 20 janvier 2013 sur « Moustique.Be » Nolwenn LEROY lâche évoquant le cas MURAT : « Dans le passé, il m’a égratigné sur les plateaux télé, il dit des trucs vraiment horribles sur moi, mais je m’en fous. « Sur mes lèvres », la chanson qu’il a composée pour « Ô filles de l’eau » est le plus beau cadeau. C’est un texte à la fois tendre et cynique dans lequel il exprime pourquoi il a voulu écrire sur moi ». La chanteuse de poursuivre : « MURAT me rattache à l’Auvergne ou habite ma mère ».  

*** 

robi_itw2-11e82

Son nom ??? ROBI compagne de Franck LORIOU (le photographe) … Le 31 janvier 2013 pour « Le Cargo » (webzine musical) la jeune chanteuse répond aux questions de Mélanie FAZI parmi lesquelles : « Y a t’il des artistes que tu admires spécifiquement pour l’écriture des textes ». ROBI d’enchaîner : « Mon Dieu, tellement … Il y en a tellement, et qui ont des écritures formelles ou informelles fondamentalement différentes. Je suis vraiment arrivée à la musique par le texte et la musicalité du texte, mais ça va être autant la poésie que les chansonniers. L’écriture de BRASSENS qui est une écriture de récit avec un début, un milieu et une fin, une morale, une contre-morale ou une « amorale » c’est une écriture qui m’a fascinée pendant longtemps et vers laquelle j’ai d’ailleurs essayé de tendre pendant très longtemps, jusqu’à m’apercevoir que ce n’était pas du tout mon mécanisme de pensée. L’écriture de BREL, l’écriture de FERRE qui est une écriture plus étrange, beaucoup plus libre, beaucoup plus lyrique, l’écriture, oui me fascine en ce qu’elle a de musical. Il y en a tellement des artistes, et des artistes d’aujourd’hui, l’écriture de Jean-Louis MURAT avec son espèce de pensée magique, de liberté incroyable, cette capacité à fournir des images qui viennent se succéder les unes aux autres et décrire une espèce de tableau di XVIème siècle avec des milliards de détails, avec autant de symboles ésotériques que de symboles païens ».  La journaliste de poursuivre : « En 2012, tu as donc assuré des premières parties pour Jean-Louis MURAT, Dominique A et ARNO. Qu’est-ce que ce genre d’expérience apporte concrètement ? ». Réponse : « Concrètement … ça apporte de l’expérience de jouer devant des publics divers et variés et nombreux, d’approcher un public qui n’est pas venu spécialement pour vous, pour ne pas dire pas du tout. Ca apporte des rencontres magiques, pas seulement avec les personnes que tu viens de citer, mais avec leurs musiciens, avec les gens des salles ». (…) « Et puis évidemment la rencontre avec Jean-Louis MURAT et avec Dominique A, qui sont deux très belles rencontres humaines et artistiques. Et puis disons le, deux rêves de gosse qui se réalisent ».  La journaliste d’embrayer : « Il y a d’ailleurs eu une collaboration récente avec Jean-Louis MURAT ? ». ROBI  de conclure : « On ne peut pas vraiment parler de collaboration, j’ai eu la chance de juste venir poser des voix sur un refrain, donc c’est vraiment une collaboration vraiment modeste, mais quel bonheur. Je fais les chœurs sur un morceau qui s’appelle « Over & Over » du prochain album de Jean-Louis.  Ce sera à mon avis à peine cité dans les crédits, mais c’est trop bien. (rires). C’est juste trop bien ».

***

btn

Bernard TEUNON NOUAILLES est un brillant « touche à tout »… Ecrivain, critique d’art, professeur émérite, B.T.N. semble sur le tard avoir fait la connaissance de MURAT et de son oeuvre. Sur son blog il énumère les artistes et chansons qui ont sa préférence.

En 1 il cite « La mémoire et la mer » de Léo FERRE. Il se trouve que ce titre a la préférence de l’Auvergnat …

En 2 son choix se porte sur « Montparis » de Claude NOUGARO

En 3 il place le titre « Manuel » de Salvatore ADAMO

En 4 nous trouvons Alain BASHUNG et « Malédiction »

En 5 « L’ange déchu » de MURAT et B.T.N. de s’expliquer : « Jean-Louis MURAT, je viens de le découvrir. Mais comment ai-je pu passer à côté durant toutes ces années ? A chaque fois c’est la même surprise, le même charme qui opère. Parmi les titres qui me viennent spontanément à l’esprit : Comme un incendie, Mirabelle Mirabeau, Je n’ai plus que toi animal, Le lien défait, Sentiment nouveau, Réversibilité (d’après BAUDELAIRE), L’amour qui passe, Baby carni bird, Si je devais manquer de toi, La légende dorée, Marlène, Mousse noire, Fort Alamo, Paradis perdus, Le garçon qui maudit les filles, Tout est dit, Les jours du jaguar, Le voleur de rhubarbe, La momie mentalement, Nu dans la crevasse, Caillou, La fille du fossoyeur etc. Comme on le voit chacun de ses albums contient des joyaux ».

En 6 B.T.N. choisit « Les paradis perdus » de CHRISTOPHE

Pour ce qui me concerne le choix est quasi parfait !

***

f hardy

En 2010 MURAT écrit « Memory Divine » pour Françoise HARDY. Dans les colonnes du journal « Le Télégramme » le 7 avril 2010 la chanteuse confie : « Jean-Louis MURAT est un artiste que j’aime beaucoup ». (…) « Jean-Louis est un artiste qui m’intéresse beaucoup.  Je n’aurais jamais eu l’idée de l’embêter en lui demandant s’il n’avait pas une chanson pour moi. Et puis d’un seul coup, alors que mon disque était presque terminé, il m’a fait parvenir quatre chansons, dont une sur laquelle j’ai craqué instantanément. Au point que, bien qu’il n’était plus possible de prendre du retard,  parce qu’on était déjà hors-délai, on s’est débrouillé pour en registrer cette chanson juste après les fêtes ».  

***

bergere1

Jean-Louis BERGERE Angevin d’adoption ne cache pas son admiration pour Jean-Louis BERGHEAUD. Le 8 décembre 2014 sur le Blog de « Pop, Cultures & Cie » BERGERE est interrogé ainsi qu’il suit : « A la première écoute de ton album, j’ai pensé à MURAT, pour cette exigence poétique, cette volonté de remettre la langue Française au cœur. C’est quelqu’un que tu écoutes, dont tu apprécies le travail ? ». Sa réponse fuse : « On m’a déjà trouvé des liens de parenté avec lui ici ou là. Et c’est un vrai compliment pour moi. Murat est très bien placé dans ma discothèque. Je guette chaque sortie d’album depuis la découverte de Cheyenne Autumn en 1989 avec ce titre Amours débutants qui tournait en boucle sur la platine. C’est un artiste singulier qui fait son chemin contre vents et marées et qui poursuit son œuvre comme bon lui semble. J’aime cette volonté et sa liberté de parole, même si parfois il exagère méchamment. Mais il porte un regard très lucide sur beaucoup de choses, le métier, le business en musique, la médiocrité culturelle ambiante sur les médias TV et autres, et puis c’est le seul peut-être en ce moment qui dit tout haut ce qu’il pense, sans faire dans le culturo/politico correct. Artistiquement je pense que c’est quelqu’un de totalement intègre et habité par ce qu’il fait, avec une exigence personnelle rare. Une trentaine d’albums à son actif et un paquet de belles chansons. Quelques disques majeurs pour moi : Cheyenne Autumn, Venus, Mustango, Lilith, Mockba, Le moujik et sa femme, Taormina…Et puis c’est aussi quelqu’un qui prend des risques artistiquement parlant, comme avec ce très bel album concept réalisé avec Isabelle Huppert sur les textes de Madame Deshoulières (16ème siècle) ou avec Charles et Léo, quand il a repris les ébauches musicales de Léo Ferré sur des textes des Fleurs du mal de Baudelaire. Même si je ne suis pas convaincu par cet album, il a le mérite de vouloir poursuivre ce travail de mémoire que Ferré avait lui-même entrepris avec Rimbaud, Verlaine, Apollinaire, Aragon. En dehors de lui qui fait ça aujourd’hui ? Personne. Et puis oui bien sûr, j’aime son écriture très sensible, mélancolique, sa voix exceptionnelle d’une chaleur et d’une sensualité folles, et les grandes qualités mélodiques de sa musique. C’est un mec qui comme quelques autres prouve avec talent que la langue française groove, qu’elle est éminemment musicale, qu’elle sonne dans le panorama global d’un mix et qu’elle n’a absolument rien à envier au so british de la pop/rock anglo saxonne ! ».

J’aime cet artiste non pas pour ce qu’il dit, mais pour ce qu’il est, pour sa voix et son vrai talent.

Image de prévisualisation YouTube

J’adore ce mec … sa voix, ses mots, sa guitare, ses notes de musique, sa sensibilité … Merci à Toi Armelle de me l’avoir donné à connaître … A l’écouter j’ai l’impression de recevoir le même choc que j’avais reçu lorsque je découvrais « Murat en plein air » ! C’est dire …

***

carla-bruni_jpg_2

Je suis comme MURAT je n’aime pas SARKO mais je continue d’aimer Carla BRUNI. Le 3 octobre 2008, pour le journal « L’Express » François Régis GAUDRY interroge Jean-Louis : « Si vous étiez un contemporain du sexe opposé ? » et MURAT de répondre sans hésitation aucune : « Carla BRUNI. Un jour elle m’appelle pour me dire qu’elle aimait bien mes chansons. Ce n’étais pas de la flatterie, elle les connaissait toutes par cœur ! Ensuite on en a enregistré une ensemble, que j’aime beaucoup. Aujourd’hui c’est une amie et je n’ai pas à juger sa vie privée ». Voilà qui est dit. La belle Italienne n’est pas en reste. Le 30 mars 2005 pour « Les Inrockuptibles » parlant du chantre Auvergnat elle déclare : « J’aime sa bienveillance, la sublimation de notre relation. Jean-Louis est tellement séduisant qu’on a envie d’exception avec lui ». Au cours de ce tête à tête elle ajoute même : « Je vous trouve séduisant physiquement, chimiquement, mais d’une façon qui m’est familière ».

***

mylene-farmer-jean-louis-murat-201

Mylène Farmer parle de Jean-Louis Murat :

« J’aime l’auteur, j’aime l’interprète (…) J’ai souhaité lui envoyer un mot pour lui dire que j’aimais ce qu’il faisait, mais j’ai du mal à le faire. Je le formulerai d’une autre façon un autre jour. » (Mylène Farmer - « Secrets de stars » – France Inter - 02 décembre 1989)

« J’ai écrit la chanson en pensant à lui.«  (Mylène Farmer« Podium » - Septembre 1991)

« J’ai envie de l’appeler un poète. C’est un poète, c’est quelqu’un de la terre, qui fait un beau mariage de terre et de ciel, d’ailleurs. » (Mylène FarmerNRJ – 05 avril 1991)

« J’aimais son univers, nous nous sommes écrits. Je n’ai pas non plus l’habitude d’écrire. J’ai tellement peur que les mots ne sachent pas exprimer ce que je ressens. »  (Mylène FarmerTélé 7 jours - 06 avril 1991).

***

huppert

La belle Isabelle HUPPERT a toujours défendu MURAT lui trouvant même des circonstances atténuantes lorsque son cas était indéfendable. D’elle MURAT dit dans le journal « France Soir » du 27 mars 2001 : « En France je ne connais pas de femme aussi brillante qu’elle ». Bel hommage …  Quant à la belle rousse voici ce qu’elle confie à Arnaud VIVIANT évoquant le cas MURAT dans les colonnes des « Inrockuptibles »  (n° 283 du 27 mars 2001) : « Jean-Louis dit ce qu’il pense, vit là où il a envie de vivre ». (…) « C’est une voix vraiment à part. Qui a sans doute besoin de s’éloigner, de vivre là ou il vit pour se faire entendre » . HUPPERT a également déclaré parlant de MURAT : « Il a la place qu’il veut dans la société française. Il est contestataire, mais s’il dit du mal de tout le monde, c’est avec ironie, drôlerie, jamais avec aigreur. C’est très salutaire. Il est libre. Il est vécu comme quelqu’un de plutôt cérébral, sophistiqué dans sa pensée. C’est le cas. C’est un jeune homme en colère, a young man in anger, une voix tonique, irrévérencieuse. Il est à la fois sédentaire et voyageur. Parfois, il s’en va, ça me plaît. Et puis il a cette voix si particulière… comme une plainte, parfois, entre veille et sommeil. »  Bel hommage ma foi d’une bien belle personne …

Ci-dessous une vidéo où le bougre Auvergnat et la superbe Isabelle semblent tellement complices !

Image de prévisualisation YouTube

***

jeanne-cherhal-hr11

En février 2010 Jeanne CHERHAL confiait à l’ami « Pierrot » en exclusivité sur son Blog toute l’admiration qu’elle porte au chanteur d’Orcival. Je n’insiste donc pas. Cette interview est un régal.

***

isabelle_boulay

En prélude à un concert donné à Toulouse, le 12 février 2012, Isabelle BOULAY déclare dans un journal local « Midi Tour » : « Jean-Louis est hypersensible et extra lucide c’est l’un des plus grands poètes de notre génération ». Beau compliment !

***

reinhardt

Eric REINHARDT le romancier à succès figure en bonne place dans la bibliothèque de MURAT. L’estime est réciproque. C’est ainsi que le 30 octobre 2014 pour le magazine « Vanityfair » REINHARDT dévoile la playlist des titres qu’il aime écouter. En n° 2 il cite : « Les jours du jaguar » dont il dit : « Ne jamais se lasser ». Plus généralement évoquant l’œuvre de MURAT il confie : « Cela fait des années que ses disques m’accompagnent, ils sont inépuisables ».

*** 

A PIOLINE

Armelle PIOLINE la chanteuse du groupe « HOLDEN » ne cache pas son admiration pour MURAT dont elle dit : « Ce type est le plus magnifique parolier Français, de loin, de loin, de loin … »

***

A suivre :

http://didierlebras.unblog.fr/114-bis-ils-disent-aimer-jean-louis-murat-suite/

***

Publié dans : ||le 1 juillet, 2015 |4 Commentaires »

4 Commentaires Commenter.

  1. le 1 juillet, 2015 à 18:45 Armelle R.G. écrit:

    ils sont plus nombreux qu’on ne pense : Eric Reinhardt, Jean-Louis Crimon, Jean-Louis Bergère, Benoît Poelvoord (et tant d’autres) sont ceux qui me viennent à l’esprit, là au débotté.
    Tu te lances dans des recherches qui vont te prendre encore beaucoup de temps, cher Didier!

    Répondre

  2. le 22 juillet, 2015 à 22:28 Pierre-Emmanuel Herbain écrit:

    Bonsoir Didier,
    Moi aussi j’adore Jean-Louis Bergère que j’ai découvert grâce à Armelle ou peut-être toi sur facebook. Ce qu’il dit sur Murat est tellement juste.
    Sinon, j’aime JLM et je n’ai pas honte de dire que je suis de gauche (je précise que je n’aime ni Sarko ni Hollande qui d’ailleurs n’est pas de gauche).

    Répondre

  3. le 22 juillet, 2015 à 22:45 didierlebras écrit:

    Ni SARKO ni HOLLANDE ??? Alors PEH nous nous ressemblons ! Je ne devrais pas aborder de tels sujets … mais ces deux là ils me débectent …
    Amitiés à Toi.
    DLB

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1