- 110 – Appelez moi … « M.D.P. » …

La découverte de l’œuvre de MURAT aura été pour moi un long cheminement. Une fois membre de la fameuse « Dolores liste » je découvre l’existence du « Forum ». En naïf que je suis, je ne tarde pas à me faire l’avocat du diable : j’ose évoquer une réunion/fusion des deux groupes ! Résultat des courses, des deux bords je reçois une volée de bois vert, ce ne sont que cris d’orfraie et ricanements. C’était vraiment mal connaître l’univers des membres qui forment la « Muratie ». Les deux entités sont irréconciliables.  D’un côté : « la cour » (les dolos) de l’autre « les prolos » (ceux du forum). Les plus malins sont membres des deux groupes. Comble de la malice ou de l’hypocrisie, la crème de la crème, je veux parler de la « liliste » (une dizaine de membres peut-être plus) qui trie les informations, décerne les bons points, scrute à la virgule près les messages de chacun. Ils m’attribuent le surnom de « CRUCHOT de la DOLO ». J’ai même droit à des menaces du genre : « Tare ta gueule à la récrée« .  Je les connais tous à présent ou presque. Je sais que certains sourires cachent de fieffés menteurs et hypocrites. Facebook a fait voler ce petit monde en éclats. Quelque-part c’est heureux. MURAT a lui aussi fait le tri qui me dit un jour parlant de « la DOLO » je cite : « Ca existe toujours cette connerie ??? ». Je n’ai rien inventé …

Deux guides me permettront de louvoyer tant bien que mal dans cet univers où les querelles d’égos sont foison. Il y aura Cédric « renard avisé » et « M.D.P. » diminutif de « Manteau de pluie », personnage discret et ô combien intègre de la « Muratie », qui n’aura de cesse de toujours vouloir protéger les intérêts de l’artiste Auvergnat. « M.D.P. » m’aura toujours été de bon conseil. C’est le hasard qui m’amène à découvrir que ce professeur de musique, fan de football, amoureux de la Bretagne, était aussi auteur et compositeur. Je tiens ici à lui rendre un bien modeste hommage …

Derrière le pseudo « M.D.P. » se dissimule, se cache  un homme sensible, peu disert, secret. Il a pour nom Bruno ROMARY. D’emblée l’intéressé m’assure qu’il n’a rien à dire ou si peu … Il est certain que son témoignage ne peut intéresser personne. Moi je suis convaincu du contraire. L’homme n’est pas prolixe donc et va toujours à l’essentiel. Ci-après l’intégralité de notre échange :

Bruno ROMARY …

ROMARY1

« Peux-tu te présenter à nous ? » … 

« Je m’appelle Bruno ROMARY et j’écris des chansons ».

« Quel est ton univers musical ? » …

« La variété française qui va de C-Jérôme à Gérard MANSET ».

« Quel a été ton parcours dans la musique ? » … 

«  Quatre années de piano quand j’étais môme ou je n’ai rien appris. Un copain de lycée m’a montré quelques accords de guitare en classe de seconde … le reste je l’ai appris tout seul … c’est pour ça que j’ai mis autant de  temps … depuis tout petit je n’avais qu’une seule obsession…écrire des chansons ! Après c’est le parcours classique, chanteur de bals à 18 ans, piano-bar, club med artiste, prof de guitare, intervenant musical en milieu scolaire, écriture de chansons pour des interprètes divers et avariés … et puis j’ai décidé de me consacrer uniquement à mes chansons ».

« La Mélancolie se lit souvent dans tes chansons … Tu peux nous en dire un mot ? Perso c’est le mot de la langue française que je préfère … »

« Je ne sais pas, je vis les choses après je les raconte dans mes chansons … rien que de très banal en fait ».

« Il est aussi souvent question de Bretagne « 

« Ma Bretagne, c’est la baie de St Brieuc, la côte d’Emeraude : Lamballe, le Val André, Erquy et surtout Dahouët ! J’y suis allé dès l’âge de quatre ans jusqu’à mon adolescence … j’y suis retourné à l’âge de trente ans … j’y retourne régulièrement … mais là, depuis 2009 … ça fait long, il va être temps que j’aille reprendre un bon bol d’air iodé !

Dahouët … à marée haute …

dahouet

Dahouët … à marée basse …

dahouet2

« MURAT ? Une évidence ? Explique nous ».

«  C’est notre Dylan à nous ! Capable du meilleur comme du pire, quoique depuis de nombreuses années, on a que le meilleur…privilège de l’âge. Pas un concert qui soit le même. Sur scène les chansons ne s’arrêtent que lorsque le cheval se cabre ! Et puis il bosse beaucoup, ce n’est pas un calculateur à la Cabrel … genre je fais un album tous les cinq ans avec dix pauvres chansons et les gens se ruent dessus même si c’est nul à chier, ce qui est le cas depuis Sarbacane… Il n’est pas le seul à beaucoup bosser, Saez et Biolay travaillent aussi énormément ».

« La « Muratie » est traversée par divers courants … La « Dolo » … « Le forum » : deux mondes qui ne peuvent se supporter … Pourquoi ? Comment ?

« Les deux courants dont tu parles sont morts et quasi enterrés. Je suis allé sur la dolo que vers la fin, je n’ai eu un ordinateur et internet que début 2004. Quant au forum, il n’y a plus de pilote dans l’avion, donc le crash est assuré. Aujourd’hui on est à l’heure des groupes facebook. Personnellement je n’y participe pas ».

« La période de MURAT qui a ta préférence ? ».

« En règle générale, c’est toujours celle du dernier album … donc Babel ! Chaque album correspond à une période de ma vie. J’aimais bien ceux du début septembre, Le moujik et sa femme, à chaque rentrée scolaire, un nouveau Murat, ça aide à tenir le coup ! Mes albums préférés sont Taormina, Le cours ordinaire des choses, A bird on a poire, Charles & Léo,( le DVD piano-voix) … mais bon ça change avec l’humeur du moment. Mais ce que j’écoute énormément, ce sont les inédits que je me suis compilé à ma sauce … Le chanteur de variété des années 90 qui est devenu un vrai rockeur, ça me plait ! J’aime son évolution. J’aime son franc parlé. J’aime sa gentillesse et sa timidité lors des rencontres avec les gens ».

« Toutes autres choses qui te semblent utiles … ».

« Un conseil pour quelqu’un qui écoute J.L.M. sans ne jamais l’avoir vu en public je dirais : Si t’as jamais vu Jean-Louis Murat sur scène … t’as raté ta vie mon gars !

Voilà qui résume assez bien Bruno ROMARY, personnage franc et direct qui n’aime pas qu’on le flatte. L’une des principales qualités de BRUNO est la lucidité. Hors cette interview il m’indique aimer les poètes BAUDELAIRE et RONSARD. Mes recherches personnelles m’ont amené à découvrir qu’il avait un penchant pour ce poème d’Alfrefd MUSSET

Tristesse

« J’ai perdu ma force et ma vie,

Et mes amis et ma gaieté;

J’ai perdu jusqu’à la fierté

Qui faisait croire à mon génie ».

.

« Quand j’ai connu la Vérité,

J’ai cru que c’était une amie ;

Quand je l’ai comprise et sentie,

J’en étais déjà dégoûté ».

.

« Et pourtant elle est éternelle,

Et ceux qui se sont passés d’elle

Ici-bas ont tout ignoré ».

.

« Dieu parle, il faut qu’on lui réponde.

Le seul bien qui me reste au monde

Est d’avoir quelquefois pleuré ».

.

Sur son site Bruno écrit : « J’avais un rêve écrire des chansons ». Voilà qui est fait et bien fait. Hasard ou pas, les titres écrits par Bruno font souvent référence à l’univers de Jean-Louis MURAT.  C’est ainsi que font partie de sa discographie : « Cheyenne infirme » (1995)« Duel au Sancy » (2010) – « Quand chante le bonheur » (2013)« Le lit défait » (2013) - « Dolores est câline » (2014) et « Bang bang bang » (2014). Pour autant Bruno est un éternel insatisfait. Sur la page de garde de son site figure déjà une épitaphe choisie par le « titi parisien ». Je vous la livre en mille : « Aurait aimé faire de la musique … n’aura fait que des chansons ». Voilà qui ne prête pas à l’optimisme.    

Bruno ROMARY se sont plus de 1200 textes de chansons. Un titre a ma préférence : « Chemin de ronces » (2011)

Image de prévisualisation YouTube

« La vie est un chemin de ronces/Maintenant surtout pas de réponses » …

En 2014 Bruno nous assure : « Je suis vivant »

Image de prévisualisation YouTube

« Puis peu à peu tout se dégrade/Partir devient la seule issue »…

En 2011 Bruno nous chante : « La solitude est mon pays »

Image de prévisualisation YouTube

« La solitude est mon amie/C’est la vie que j’ai choisie » …

J’ai passé tout ou partie de ma journée à écouter les chansons de Bruno ROMARY. Cela fait longtemps qu’il ne court plus après le succès. Pourtant, il le mérite tout autant que certains « pingouins » qui occupent nos écrans télé. Fataliste, Bruno s’est fait une raison. En ce dimanche, je l’ai eu au téléphone pendant une heure. Il a fallu convaincre le « bougre » de mon profond désir de lui dédier cette page. Pour Bruno : « j’ai mieux à faire que de perdre mon temps ». Je pense tout le contraire. Au final, j’ai découvert un chanteur, et un ami. Je sais,  ce mot est souvent galvaudé. Mais le « titi parisien » m’a touché au cœur. Sa voix rauque me bouleverse.  

Avant de me quitter, Bruno me confie avoir entretenu un temps,  une relation amicale avec Alain BONNEFONT l’ami de toujours de MURAT. Lors de la tournée « Tristan » Alain, qui assurait les fonctions de « backliner »  lui fait parvenir une invitation au concert de Jean-Louis se déroulant le 20 mars 2009 salle Jean RENOIR à BOIS COLOMBES

24120_1200323862667_4378165_n (1)  

Une carrière tient à peu de choses. Avoir du talent ne suffit pas. Le culot est nécessaire. La chance tout autant. Bruno pense qu’il n’a pas tout fait pour saisir les « opportunités » qui s’offraient à lui. En 2002, il fait parvenir à Gérard MANSET pour qui il a une profonde admiration une maquette comportant dix titres de sa composition. Le 10 juin 2002, le téléphone sonne. C’est MANSET qui lui indique tout son intérêt pour deux des dix titres écrits et composés par le professeur de musique. Nouvel appel le 19 juin. MANSET est élogieux et confirme sa volonté « d’aller plus loin » avec le « jeune inconnu ». Hélas pas de suite concrète. Avec un peu de nostalgie Bruno m’écrit : « C’est bien loin tout ça ! ».

Bloc notes faisant état de ces rendez-vous avec MANSET

IMG_0001

La maquette du CD adressé à Gérard MANSET

IMG_0003 (2)

Les titres (1) « Ma place au paradis »  …

et (10) « Tu me manques » …

intéressaient MANSET.

En 2011 Bruno ROMARY chante  : « Je ne regrette rien » …

Image de prévisualisation YouTube

« Je ne regrette rien » (…) « Qui portera le deuil de ce pauvre inconnu » (…) « J’ai aimé mes chagrins » (…) Je ne regrette rien ».

Merci à toi Bruno de m’avoir accordé un peu de ton temps. Pour ce qui me concerne, je suis fier de vous avoir permis de découvrir une bien belle personne …

Un dernier mot : Bruno nous a chanté « Jim » … Je dois reconnaître que je préfère lorsque le jeune homme chante ses propres chansons. Ce « cover » de MURAT intègre donc la page 21 bis consacrée à ceux qui chantent le bougre Auvergnat …

***

 

 

 

Publié dans : ||le 20 avril, 2015 |13 Commentaires »

13 Commentaires Commenter.

  1. le 20 avril, 2015 à 9:55 Rhiannon écrit:

    MDP ….que de souvenirs…le forum…je dois avoir une chanson de lui qui interprète un titre de Murat ….un sacré personnage…un franc parler et une ironie que j’adore….

    Répondre

  2. le 20 avril, 2015 à 10:05 didierlebras écrit:

    Tu l’as bien résumé Rhia … franc parlé et ironie ou auto dérision selon le cas …

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

  3. le 20 avril, 2015 à 10:09 Bruno Romary écrit:

    Merci Didier, c’est bien trop d’honneur !!!

    Répondre

    • le 20 avril, 2015 à 10:20 Rhiannon écrit:

      Si Didier t’a consacré un article c’est que tu le mérites Bruno…:)

      Répondre

      • le 20 avril, 2015 à 19:22 Armelle R.G. écrit:

        Ah oui Bruno, parfaitement!
        Je vais de ce pas t’écouter à nouveau… je suis loin d’avoir tout entendu ou lu de toi et je connais ton talent et ta timidité…
        Merci Didier d’avoir eu cette riche idée de t’intéresser à MDP ;)

        Répondre

        • le 20 avril, 2015 à 19:31 didierlebras écrit:

          Salut Armelle,
          je savais que tu allais me dire ça … Je devinais ton enthousiasme … Dans chacun de tes propos sur le forum et ailleurs, j’ai toujours perçu toute l’estime que tu portais à « Manteau de pluie » … Comme tu as raison ! Je suis fier de cette page, je ne cherche jamais à faire plaisir … je n’ai laissé parler que mon « ressenti » … Derrière des murs de silence, derrière une carapace de timidité se cache parfois une forte personnalité … Pour écrire : « J’ai aimé mes chagrins/Je ne regrette rien » … Les mots sont forts … ils résument une vie … Derrière cette simplicité il y a du talent ! Méconnu certes, mais talent c’est indéniable. Un jour je prendrai mon temps et j’irai chez Bruno chercher d’autres pépites de ce type … Allez bonsoir, j’ai réunion de foot … Je t’embrasse Armelle.

          Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

          Répondre

  4. le 20 avril, 2015 à 10:44 didierlebras écrit:

    Trop d’honneur ??? Je t’assure que non ! On a discuté durant une heure … j’ai perçu tellement de failles … Pour autant tu es le défenseur implacable d’un artiste à nul autre pareil … J’aime ceux qui s’occupent des autres + qu’ils ne se soucient de leur propre personne … C’est indéniablement ton cas !

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

  5. le 20 avril, 2015 à 12:38 Muse écrit:

    Belle page sur MDP, ça me fait bien plaisir pour lui!
    Amusant de voir que MDP ressemble à un candidat talentueux récent d’une émission culinaire.

    MDP, tu es toujours prof intervenant en musique ou as-tu arrêté pour uniquement te consacrer à tes chansons?
    Très joli ton coin de paradis breton. J’aime beaucoup.
    Merci de nous l’avoir partagé en images par l’intermédiaire de Didier, c’est très gentil à toi.
    Merci aussi pour les morceaux: une jolie découverte.

    Et Didier, tu m’en apprends sur les méandres du monde muratien. En te lisant, je découvre que c’est un sacré méli-mélo bête et méchant…Heureusement que je ne me suis jamais aventurée à la Dolo!

    Répondre

  6. le 20 avril, 2015 à 12:44 didierlebras écrit:

    Salut Muse,
    « bête et méchant » … Tu l’as dit ! Plus ils sont « initiés » moins ils sont partageurs et passeurs … Je pense que beaucoup ont contribué à enfermer Murat …

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

  7. le 20 avril, 2015 à 13:26 Muse écrit:

    Hello Didier!

    Déjà rien que le mot « initiés » me fait rigoler. Comme si JLM était un gourou et qu’il fallait une intronisation spéciale pour l’écouter, hihihi…
    Le groupe d’adeptes autoproclamés ferait bien se réécouter le titre « ce qui n’est pas donné est perdu ». Qui sait si ça ne leur ouvrirait pas des nouveaux horizons insoupçonnés?

    Demain matin, petit voyage auvergnat solitaire, histoire de reprendre des forces au pays et voir le printemps en Livradois. Je penserai à toi et à tous. Maxi bises!

    Répondre

  8. le 20 avril, 2015 à 13:35 didierlebras écrit:

    Bon séjour au pays de Jean-Louis …

    Dernière publication sur  : Jean-Louis MURAT ... il aime ... il n'aime pas ...

    Répondre

  9. le 21 avril, 2015 à 10:09 PLETY écrit:

    Bel hommage rendu à un artiste authentique et (trop ?) profond ! En « homme de terroir » il trace son sillon… pour le reste, les saisons s’en occuperont.
    Bravissimo Bruno !

    Répondre

Laisser un commentaire

midnightspecial |
2NE1 |
Publications et éditions Mu... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | MEGA TOON
| alsevenement
| guitare1